in

SiR, Snoop Dogg, Missy Elliott, Common, Pusha T… Découvrez les meilleurs sons Rap US du mois d’août

image-sir-kendrick-lamar-hair-down
SiR, Snoop Dogg, Missy Elliott, Common, Pusha T... Découvrez les meilleurs sons Rap US du mois d’août

Plongez-vous dans notre sélection non-exhaustive des dix meilleurs sons rap US du mois d’août.

On entend souvent dire que la période estivale est creuse, vacances oblige. Pas pour la musique en tout cas, et encore moins du côté du rap. La preuve avec un mois d’août 2019 qui nous a offerts de jolies pépites. On peut dire merci à SiR, Kendrick Lamar, Snoop Dogg, Nate Dogg, Rapsody, Missy Elliott, Common, Pusha T et tous les autres, pour nous permettre de respirer une dernière fois un air de vacances avant la rentrée.

SiR – « Hair Down » (Feat. Kendrick Lamar)

Depuis le succès de Kendrick Lamar, le label TDE a toujours su faire de ses artistes des grands noms du rap US: il suffit d’écouter Schoolboy Q, Jay Rock, Ab-Soul ou SZA. Parmi les prodiges de l’écurie, le dernier à avoir fait parler de lui n’est autre que SiR, une pépite entre neo-soul, hip-hop et R&B. Il a sorti ce mois-ci son album Chasing Summer, projet qui contient le single « Hair Down », en collaboration avec le boss Kendrick Lamar.

Au-delà de son invité prestigieux, le morceau s’apparente à une petite pépite west coast. Titre dans lequel le chanteur se confronte à ses problèmes existentiels, ainsi qu’à son manque de confiance en lui. « C’était thérapeutique pour moi« , a-t-il annoté sur Genius.

Snoop Dogg – « Wintertime in June » (Feat. Nate Dogg)

Cela ne vous a pas échappé, ce mois d’août fut marqué par la sortie de I Wanna Thank Me, le nouvel album de Snoop Dogg. Un dix-septième album dans lequel la légende de Long Beach rend lui-même hommage à son immense carrière. En cela, le disque retrace en 22 titres, les multiples facettes d’un artiste complet et surtout, bien dans son art.

Parmi les titres de l’opus qui se démarquent, on aurait aussi pu mettre l’accent sur « Let Bygones Be Bygones », le morceau (et clip) poignant dans lequel Snoop enterre la hache de guerre avec Suge Knight, mais notre cœur a penché pour « Wintertime in June ». La raison à cela est simple : le titre ressuscite la plus belle voix du hip-hop Nate Dogg le temps d’une balade angélique. Les larmes d’émotion en coulent tant la musique est belle. Tu nous manques Nathaniel. 

Rick Ross – « Maybach Music VI »

Omniprésent dans nos playlists tout l’été grâce à des singles efficaces, c’est tout logiquement que Rick Ross se fait une place au sain de la sélection du mois d’août. Son album Port of Miami 2 est sorti, et en plus de porter dignement la suite de son premier disque, parvient à sublimer sa « cigar music ». Ce style dans lequel le rappeur de Miami s’est fait maître qui flirte entre utilisation habile de cuivres, de samples de soul et apologie du luxe.

Parmi les morceaux représentatifs de cette ambiance fastueuse, on trouve sa série phare des « Maybach Music ». Forcément que ce sixième volet allait être attendu au tournant. Le résultat est réussi et prouve une fois de plus l’efficacité de son alliance avec ses producteurs fétiches J.U.S.T.I.C.E League. Bien que la version de l’album mette à l’affiche Rozay, Lil Wayne et John Legend au refrain, il existe une seconde version avec un couplet supplémentaire de Pusha T. Comme une cerise sur le gâteau.

Rapsody – « Sojourner » (Feat. J. Cole)

Quand deux MC’s talentueux de Caroline du Nord se partagent une affiche, forcément, ça fait mouche. Encore plus quand ces derniers sont Rapsody & J. Cole. Initialement issu de la compilation du producteur 9th Wonder, Jamla Is the Squad II, le single servira également de tremplin pour promouvoir EVE, le nouvel album de la rappeuse. Le morceau s’inscrit pleinement dans la démarche militante de l’opus à savoir rendre hommage aux femmes afro-américaines influentes.

Ici, le titre s’inspire de Sojourner Truth, une figure féminine afro-américaine connue pour son activisme pour les droits des femmes et sa lutte pour l’abolition de l’esclavage au XIX eme siècle. Son action pendant la guerre civile lui a valu de rencontrer le président Abraham Lincoln en 1864. La voix chantante de Cole au refrain couplé au flow ciselé des deux artistes donne à l’ensemble, une jolie harmonie musicale, sublimée par la production de 9th Wonder.

Missy Elliott – « Cool Off »

C’est sans aucun doute l’événement musical de ce mois d’août. L’icône du rap Missy Elliott a fait son comeback après 14 ans d’absence, avec l’EP au titre évocateur, Iconology. Celui-ci nous a offert quatre titres inédits + un acapella. Dans le lot, figure la petite bombe : « Cool Off ».

Sur une production electro-futuriste, la légendaire rappeuse de Virginie prouve qu’elle n’a rien perdu de sa hargne au micro, et qu’elle maîtrise toujours autant l’art du kickage. En dépit de sa longue période d’absence, elle parvient à briller de tout son éclat, tout en étant dans l’ère du temps.

Et histoire de marquer les esprits encore un peu plus, elle nous a gratifié d’une performance détonante lors des derniers MTV WMA, cérémonie durant laquelle la rappeuse a reçu le prestigieux prix Michael Jackson Video Vanguard. On rappelle également qu’elle est encore la première rappeuse a avoir été intronisée au célèbre Songwriters Hall Of Fame.

Murs & 9th Wonder

Murs, voilà l’un des rappeurs les plus sous-estimé du rap game. Connu pour être celui qui battu le record du plus long freestyle jamais posé (26h non-stop), il est aussi à compter parmi les plus grands collaborateurs du légendaire producteur 9th Wonder. Ensemble ils ont livré pas moins de sept albums collaboratifs, dont le dernier en date, The Iliad is Dead And The Odyssey is Over, sorti au début du mois, sera le dernier tout court.

Forcément pour un ultime disque, il fallait frapper fort. Et si les deux compères auraient pu tomber dans l’écueil de s’en tenir à réitérer leur formule initiées en 2004, ils ont choisi de parfaire leur art et de faire progresser leur son. En témoigne le morceau « Ga$ Station Gucci Belt », sans doute l’un des plus réussis de l’opus. Clap de fin donc pour le duo qui figure incontestablement parmi les plus éminents du rap US. Murs & 9th Wonder sont pourtant trop souvent restés dans l’ombre.

Common -« God Is Love »

Ah Common… En voilà une autre légende du hip-hop. A l’instar de Snoop Dogg, le MC de Chicago peut se targuer d’être l’un des rares artistes à avoir près de 30 ans de carrière derrière lui, et de jouir d’une aura artistique toujours aussi étincelante. En toute fin de mois, il a sorti son douzième album Let Love, un disque dans lequel il propage l’amour du hip-hop.

Superbe de bout en bout, l’opus se termine pourtant en point d’orgue sur le morceau « God Is Love ». Une magnifique chanson entre gospel et hip-hop dans lequel Common prêche l’amour et l’unité entre les Hommes. Dans son morceau samplant le titre éponyme de Marvin Gaye, il explique qu’il faut toujours garder la foi et rester positif, en dépit des épreuves difficiles qui se dressent devant nous. Un message simple, mais brillamment mis en musique par l’un des plus grands artistes hip-hop de tous les temps.

A$ap Rocky – « Babushka Boi »

Malheureusement pour lui, A$ap Rocky a plus fait parler de lui cet été de par ses affaires extra-musicales. Emprisonné par la justice suédoise à la suite d’une violente altercation avec un fan avant un concert, il a finalement été reconnu coupable, mais a évité la case prison.

Nouvellement libre, il n’aura pas tarder à revenir à la musique avec le clip complètement déjanté de « Babushka Boi », dont le clip s’apparente à une parodie de films de gangsters, mais aussi à un ultime pied de nez balancé à la police suédoise. En effet, on y voit le rappeur et ses potes en cavale, en confrontation avec des policiers grimés en cochon. Les intéressés apprécieront.

Si le morceau ne casse pas trois pattes à un canard, on se doit de lui offrir une place dans ce top, de par l’audace et le côté loufoque de son clip. Et aussi parce qu’il n’y avait pas meilleure façon pour clôturer l’affaire qui restera sans conteste, le feuilleton rap de l’été.

Young Thug – What’s the Move” (Feat. Lil Uzi Vert)

Il fait beau, les oiseaux chantent, et vous écoutez « What’s The Move », l’une des nombreuses tueries issues du dernier projet de Young Thug, So Much Fun. Balancé le 15 août dernier, soit le jour de son trente-quatrième anniversaire, l’album comprend un total de 19 titres. Le rappeur d’Atlanta n’a pas caché le fait d’avant tout vouloir s’amuser en réalisant ce projet, mais cela n’enlève en rien sa qualité intrinsèque.

Mais comme souvent avec les albums longs, c’est inégal et il y a forcément dans le lot, forcément des morceaux qui se démarquent des autres. C’est justement le cas de « What’s The Move ». Sa production tropicale transpire la joie de vivre et l’association entre Thugger et Lil Uzi Vert marche une nouvelle fois du feu de Dieu. Young Thug est décidément un artiste d’avant-garde. A écouter sans modération si vous voulez garder la pêche.

Pusha T – « Coming Home » (Feat. Lauryn Hill)

Certains chipoteurs diront que ce morceau n’a pas sa place dans le top du mois d’août à raison que celui-ci a fuité il y a plusieurs mois déjà et a été enregistré en 2015. Foutaises ! La version officielle de « Coming Home » est belle et bien sortie à la fin du mois. Dans ce cas, pourquoi refuser de vous partager une telle pépite ?

Il suffit de regarder l’affiche : Pusha T et Mrs Lauryn Hill, ensemble sur une production de Kanye West. Son instru se veut des plus lumineuses. On y retrouve des cœurs de gospel, un sample de soul et des notes de piano étincelantes, autrement dit, tout ce qui fait la magie d’une prod’ réussie de Yeezy.

Que demander de plus ? Un autre album de Pusha T produit par Kanye West peut-être ? Les dieux du hip-hop vous ont entendu puisqu’un tel projet est déjà dans les tuyaux. Un deuxième extrait du fameux projet est d’ailleurs sorti, un titre plus brut et dans lequel King Push se la joue sociopathe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

image-netflix-rhythm-flow-trailer-la-nouvelle-star-rap

Rhythm + Flow : « La nouvelle Star » version rap va débarquer sur Netflix

image-snoop-dre-method-man-redman

Snoop Dogg, Dr. Dre, Redman, & Method Man en mode nostalgie sur Instagram