spot_img
spot_img

Snoop Dogg pense que le label TDE est une « meilleure version » de Death Row Record

-

TDE, le label de Kendrick Lamar porte les mêmes valeurs que Death Row Records en son temps. C’est en tout cas ce que pense Snoop Dogg.

Le sommet REVOLT s’est tenu ce week-end (du 25 au 27 octobre) à Los Angeles. L’événement a eu lieu à The Magic Box, un grand centre de congrès dans le centre-ville de Los Angeles. Ont été proposé des dizaines de conférences et performances, mettant en scène des artistes hip-hop tels que Snoop Dogg, Killer Mike, Vince Staples, Master P, mais aussi le fondateur de Revolt Media, Sean Combs aka P. Diddy. A noter que Puff est venu hoster en veste Crenshaw en signe de respect pour la côte ouest.

Et puisque les hostilités se passaient à la Cité des Anges, l’histoire du rap de LA était un sujet omniprésent dans les débats. Dans le thème, il a été admis que TDE (Top Dawg Entertainment), le label de Kendrick Lamar, SZA et Schoolboy Q entre autres était en grande partie responsable du rayonnement de la West Coast. Plus encore, Snoop Dogg a carrément affirmé que la structure était une «meilleure version» de Death Row. Records, l’écurie historique de laquelle il faisait partie à l’époque. Terrence Punch, l’actuel boss de TDE a ensuite tweeté qu’il était « honoré » par le compliment.

Chaque génération du hip-hop à ses groupes phares, mais aussi ses labels. Dans les années 90, au centre de la planète rap, il y avait en effet Death Row (Dr. Dre et Suge Knight) et Bad Boy Records (P. Diddy), aujourd’hui, il est clair que TDE et Dreamville se sont imposé comme les nouveaux modèles d’influence du rap contemporain.

TDE au cœur des débats

Après quoi, les débats se sont orientés sur la problématique suivante : « Comment TDE a réussi à devenir mainstream en dirigeant les carrières de Kendrick Lamar, Schoolboy Q, SZA, Jay Rock, Ab-Soul et les autres ? ». Jay Rock, Moosa, manager de Schoolboy Q, Brandon “Big B” Tiffith et Terrence “Punch » étaient autour de la table.

LOS ANGELES, CALIFORNIA – OCTOBER 26: (L-R) Brandon « Big B » Tiffith, Jay Rock, Punch, Anthony « Moosa » Tiffith, and Snoop Dogg speak onstage at the REVOLT X AT&T 3-Day Summit In Los Angeles – Day 2 at Magic Box on October 26, 2019 in Los Angeles, California. (Photo by Phillip Faraone/Getty Images for REVOLT)

Le boss a commencé par faire une rétrospective de l’histoire du label, en nous ramenant à ses début en 1997. « Anthony Tiffith (le fondateur et PDG du label) nous a lancés au studio de Carson, nous avons construit les fondations de TDE jusqu’en 2004. Ensuite, Jay Rock est arrivé en premier, puis Kendrick, puis Ab-Soul et Schoolboy … C’était le début. »

Moosa a expliqué qu’il n’était encore qu’un bleu à l’époque, car beaucoup plus jeune que tout le monde. « Je suis arrivé en premier. Je suis allé au studio un soir. Anthony et Punch ont joué ma musique devant tout le monde. J’ai arrêté ma carrière dans le rap à partir de là et suis entré dans la gestion. Si vous n’êtes pas prêt à jouer votre musique devant une salle comble, vous n’êtes pas prêt, point final. « 

Ensuite, la question que tout le monde attendait a été posée : « A quels critères faut-il répondre pour rejoindre TDE ? » A ce sujet, Punch a éclairé les lanternes : « C’est différent pour tout le monde. Mais pour moi, c’est l’originalité qui prime. Quand on me propose quelque chose de différent et qui se démarque. Je regarde l’éthique du travail après ça. Vous pouvez être formidable, mais si vous ne travaillez pas, c’est rédhibitoire. Vous ne pourrez pas y arriver. «  Des propos confirmés par Jay Rock : « Il parle vrai, on travaille tous, tout le temps, même si nous avons tous du talent.« . Vous voulez rapper avec Kendrick et ses confrères, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous