in

Retour vers le classique : il y a quatre ans, The Game sortait « The Documentary 2 », produit par Dr. Dre et DJ Premier

the-game-documentary-2-cover-album-classique-image
Retour vers le classique : il y a quatre ans, The Game sortait "The Documentary 2", produit par Dr. Dre et DJ Premier

Si l’album The Documentary 2 de The Game n’a pas tant marqué les esprits, son morceau éponyme produit par Dr. Dre et DJ Premier est un véritable classique.

Personne ne contestera le fait que The Documentary, le premier album de The Game est un classique absolu. Conscient de l’héritage laissé par son premier album, le rappeur de Compton a tenté la difficile tâche d’en proposer une suite le 9 novembre 2015, soit il y a quatre ans. Plus dangereux encore, il a fait le pari de sortir un double album de 37 titres avec The Documentary 2 et 2.5. Un véritable bourbier n’est-ce pas ?

Un héritage trop lourd à porter

Même si ce projet est loin d’être mauvais en soit, il se heurte à la grandeur immense de son prédécesseur, en plus de tomber dans le piège de la longueur. C’est connu : plus on propose de morceaux sur un projet, plus celui-ci est susceptible de briller par son irrégularité. The Game n’y a malheureusement pas échappé.

La pilule est d’autant plus difficile à avaler que le MC nous avait teasé du lourd à grand coup d’annonces et de déclarations grandiloquentes. Il avait même promis que cet album serait meilleur que The Documentary premier du nom. Force est de constater que ce n’est pas le cas.

Mais je vous vois venir : pourquoi parler de classique dans ce cas ? Tout simplement, car tout n’est pas à jeter dans cet album, loin de là. C’est dans ce dernier que résine une pépite quelque peu tombé dans l’oubli à cause de son enrobage : le morceau éponyme de l’album « The Documentary 2 »

Dr. Dre et DJ Premier, combo en or

N’avez-vous jamais rêvé de voir Dr. Dre et DJ Premier, deux des meilleurs producteurs de l’histoire du rap, façonner des sons ensemble ? Ce rêve fut exaucé en 2014, sur l’album Compton de Dre, celui qui fera briller le talent d’Anderson .Paak aux yeux de tous. Le morceau « Animals », le met justement en valeur sur une co-prod de Dre et Preemo.

Ah cette ambiance onirique couplée à la voix éraillée du crooner californien et le flow rauque du docteur ! De la crème pour les oreilles sublimée par un outro légendaires. Prenez les vocals des deux beatmakers ajoutez-y les scratchs du Texan et vous aurez la formule secrète.

Mais je m’égare, fermons la parenthèse « Animals » pour nous concentrer sur la seconde co-prod réalisée par notre duo de choc pour The Game : « The Documentary 2 »

En oubliant le snippet anecdotique présent sur la version final de l’album, ce titre se place dans un registre totalement différent. Exit les ambiances luxueuses du précédent morceau, cette fois, nous sommes en face d’un banger explosif, que dis-je surpuissant.

Le morceau s’ouvre sur un sample de son morceau « Born in the Trap », également produit par DJ Premier et figurant sur le R.E.D Album du Californien. Il rappelle à quel point The Documentary a marqué l’histoire du rap.

Suite du titre original sorti en 2005, cette chanson revient sur les difficultés que Jayceon Terrell Taylor a rencontré pour devenir un rappeur célèbre. Egalement, il compare celui qu’il était à l’époque au vétéran du rap game qu’il est devenu. Toujours de son flow rocailleux et inimitable, il mêle dans son interprétation, egotrip, piques, storytelling, référence au passé et jeux de mots sportifs.

Mais au-delà de sa substance, c’est évidemment la prod’ du morceau que nous retiendrons surtout : signée par deux collaborateurs de longue date de The Game, DJ Premier et Dr. Dre donc, on y trouve des grosses basses, des scratchs, mais surtout une symphonie orchestrale et une boucle entêtante. Faîtes le calcul et vous constaterez que sont condensés en plus de quatre minutes trente, tous les ingrédients qui ont forgés chacune des légendes des deux producteurs.

Goûtez cette explosion de saveurs sonores et sentez monter en vous cette intense envie de bouger la tête. Cela est né d’un sample du morceau « Rickard Escape » de Jerry Goldsmith. A noter que celui-ci avait déjà été samplé par Mobb Deep et Nas dans leur titre « Get it Forever ».

Yo, what it do, Blood? Talk of the town
Premo, Doc Dre, still holdin’ it down
Aftermath, do the math, nigga, you know the sound
Doc 2, thought you knew, still holdin’ the crown

Ce refrain résume à lui seul la force du morceau. Game arbore fièrement sa couronne et pour sûr que Dr. Dre et DJ Premier sont toujours au top. Enfin, le morceau se termine en beauté sur un outro signé DJ Clue, DJ Envy  et Funkmaster Flex. Chacun leur tour, les DJ et figures radiophoniques envoient un shout out à The Game, en se rappelant au monde, l’impact du rappeur sur la sphère rap.

Après avoir (ré)écouté ce morceau, il en sort un constat : celui que The Documentary 2 aurait sans doute surpassé son aîné si tous ses titres était de la trempe de son morceau éponyme. Mais comme on dit, avec des « si », on referait le monde.

Alors plutôt que de nous morfondre, trinquons aux actes manqués de The Game, en attendant son ultime album Born 2 Rap qu’il a d’ores et déjà annoncé comme étant « le meilleur de sa carrière« . Aussi, prions pour qu’un jour enfin, Preemo et Doc Dre prennent conscience qu’ensemble ils font des merveilles, et qu’un album commun entre eux changerait à jamais la face du rap game.

What do you think?

2Pac-interview-bet-classic-corner-image

Classics Corner : quand 2Pac se confiait à BET en 1994

image-gucci-mane-megan-thee-stallion-big-booty-2019

Gucci Mane et Megan Thee Stallion dévoilent le très explicite « Big Booty » [Clip]