in

Nos 10 sons Rap US du mois de Juin: Drake, Common, Lil Nas X

Lil Nas X rentre encore un peu plus dans l'histoire avec son tube "Old Town Road"
Lil Nas X bat un record détendu par Eminem avec son tube "Old Town Road"

Une fois n’est pas coutume, voici notre sélection des meilleurs sons rap US du mois de juin. Difficile d’en choisir seulement dix quand on sait le nombre immense de projets et morceaux de qualité sortis ce mois-ci. Mais disons qu’avec ceux-là, vous avez déjà un bon panel.

Freddie Gibbs & Madlib – « Crime Pay« 

On commence avec l’un des albums de rap US le plus attendus de cette fin de mois : la deuxième galette collaborative entre le producteur Californien Madlib et le MC d’Indiana Freddie Gibbs. S’il a fallu attendre cinq ans pour en découvrir la substance, celui-ci tient toutes ses promesses. En effet, ce temps leur a été bénéfique pour parfaire leur art et leur album est une belle réussite de bout en bout. Parmi les 15 pépites de Bandana, difficile d’en choisir qu’une, mais nous prendrons  »Education », une collaboration explosive avec deux légendes du rap US, Yasiine Bey et Black Thought.

Common – « HER Love » (Feat. Daniel Caesar)

Peu de MC peuvent se vanter de jouir d’une carrière longue, mais sans faille, Common est l’un d’entre eux et nous a livré une jolie surprise il y a quelques jours. Le morceau « HER Love » dans lequel il parle du hip-hop sous les traits d’une femme. Si la démarche est loin d’être nouvelle dans le game, sa manière d’aborder le sujet se veut originale car très élogieuse. A noter que les participations des chanteurs Daniel Caesar et Dwele viennent rajouter puissance et émotion à cette prod’ déjà sublime de la défunte légende J. Dilla. Must listen.

Lil Nas X – « Rodéo » (Feat. Cardi B)

Fort du succès de son hit « Old Town Road », la révélation Lil Nas X a sorti ce mois-ci, son nouvel EP, 7, l’occasion pour lui de confirmer son audacieuse formule entre country et hip-hop. Bien sûr, il faudra du temps pour savoir si d’autres de ces titres atteindront le succès de son premiers morceau, mais certains d’entre eux ont déjà un sacré potentiel. Outre son nouveau single « Panini », on note l’efficace incroyable de « Rodéo », sur lequel il est accompagné de la diva Cardi B.

88-Keys – « That’s Life » (Feat. Mac Miller & Sia)

La mort de Mac Miller le 7 septembre dernier a profondément bouleversé la planète hip-hop, forcément que son dernier titre posthume serait dans ce top. Enregistré en 2015, ce titre magnifiquement orchestré par 88-Keys, laisse libre court au rappeur de Pittsburgh pour expliquer comment les drogues l’ont aidé à faire face aux problèmes rencontrés avec sa mère. Plus que de donner des conseils à ceux qui vivraient la même chose, il relativise et conclut que malgré les galères, il faut faire face, car la vie est ainsi faite. Émouvant.

« Perfect Ten » (feat. Nipsey Hussle)

On continue dans les hommages posthumes avec cette fois Nipsey Hussle. Sa voix a résonné des étoiles sur deux nouveaux morceaux récemment. Après DJ Khaled sur « Higher », c’est au tour du DJ Californien Mustard de ressusciter le MC philanthrope de Crenshaw assassiné le 31 mars dernier sur le morceau éponyme à son nouvel album Perfect Ten. Dans ce titre composé de couplets inédits et d’extraits d’interviews, le regretté rappeur en dit plus sur son mouvement « Marathon ». La production a beau être épurée, ce sont les mots qui viennent incontestablement donner toute sa puissance au morceau. Nipsey a beau être parti, son marathon continue.

Dreamville – « Down Bad » (Feat. JID, Bas, J. Cole, EARTHGANG & Young Nudy)

J. Cole et sa clique s’apprêtent à sortir un album historique pour le hip-hop. Revenge of the Dreamers III, une compilation réunissant près d’une centaine d’artistes, MC et producteurs, réunis en studio pour une seule chose : l’amour du hip-hop. Pour nous mettre l’eau à la bouche, Cole a sorti un EP de deux titres destiné à nous servir d’apéritif avant le banquet. Et au vu de l’efficacité de l’extrait « Down Bad », le reste promet de belles choses. Le projet en question n’a pas encore de date, mais cela ne saurait tarder puisque le rappeur de Caroline du Nord a annoncé la sortie du documentaire éponyme pour demain (le 2 juillet). Autrement dit, nous ne sommes pas à l’abri d’une belle surprise. Peut-être que l’album arrivera en même temps qui sait ?

Rick Ross « Act a Fool »- (Feat. Wale)

Parmi les retours les plus attendus de l’année, il y a celui de Rick Ross. Lui qui tease l’arrivée de son dixième album Port of Miami depuis des mois, voire plus d’un an, il est venu nous préciser les choses. Aucune date de sortie pour le moment, mais un premier single alléchant « Act a Fool », en collaboration avec son team mate, Wale. Il fallait s’y attendre, le vétéran de Miami connu surtout pour la qualité de ses productions a choisi un gros banger pour ouvrir les hostilités. Ça fonctionne alors pourquoi s’en plaindre ?

Drake – « Money in The Grave » (Feat. Rick Ross)

Superstar incontestable du rap US, en témoigne le séisme provoqué par son tube planétaire « God’s Plan », Drake n’est pas rassasié pour autant. Travaillant actuellement sur la suite de Scorpion, la légende de Toronto a voulu célébrer la victoire récente en NBA des Raptors, (et accessoirement la fin de sa malédiction ?) avec un EP de deux titres. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il démontre une forme olympique avec des titres ultra-efficaces. Dans le lot, il y a « Omertà », mais surtout « Money in The Grave », un nouveau banger en duo avec Rick Ross.

Migos – « Stripper Bowl« 

Après le succès de Culture premier du nom, Migos a fait le choix de la productivité en sortant le deuxième volet un an plus tard à peine. Résultat ? Celui-ci était moins révolutionnaire que son prédécesseur, voire carrément moins inspiré. Pour le troisième opus, l’autoproclamé plus grand groupe de tous les temps a visiblement appris de ses erreurs. Ils ont pris le temps pour soigner leur retour en trio et après les aventures solo de chacun, revoilà Quavo, Offset et Takeoff près à unir leurs forces pour chambouler la sphère hip-hop. En attendant leur album vraisemblablement prévu pour début 2020, délectons-nous de « Stripper Bowl », une ode aux soirées club d’Atlanta et aux billets verts qui vous fera forcément bouger la tête.

Denzel Curry – « Automatic »

Pour son nouvel album ZUU, Denzel Curry avait de grandes ambitions. Mettre à l’honneur Miami et sa ville de Carol City, mais surtout d’un point de vue artistique, « réaliser sa propre version de The Chronic« , classique parmi les classiques. S’il faudra évidemment du temps pour déterminer si l’impact de cet opus sera aussi grand que celui du premier solo de Dr. Dre, ZUU peut d’ores et déjà prétendre être le meilleur album du Floridien. Des morceaux comme « Automatic », produit par le génial Tay Keith en sont la preuve.


What do you think?

image Gagnez vos places pour le concert d'Action Bronson à Paris le 16 juillet

Gagnez vos places pour le concert d’Action Bronson à Paris le 16 juillet

image Kevin Durant vs Dallas Mavericks

NBA : Le récap de la première nuit de la Free Agency 2019