PARTAGER
image cover Renee des Lost Boyz

CLASSIQUE RAP US

On continue encore et toujours avec notre désormais traditionnelle rubrique Retour vers le classique: Chaque jour un son qui a marqué le rap et que je vous propose de (re)découvrir. Et aujourd’hui qu’avons-nous en cuisine ? “Renee” des Lost Boyz.

Avec les Lost Boyz, on est typiquement dans le rap des années 90 ! Originaire du Queens, le crew a en effet perduré de 1994 à 1999, composé de Mr. Cheeks, Freaky Tah, DJ Spigg Nice et Pretty Lou. Une brève carrière il est vrai, qui n’aura cependant pas empêché le groupe de marquer l’histoire ! Et nous allons justement parlé du single culte des Lost Boyz, “Renee”. Extrait de leur tout premier album studio sorti en 1996, “Legal Drug Money”, “Renee” est également sur la bande originale du film “Spoof Movie”. Si la chanson atteint la 33ème place du Billboard Hot 100, l’album quant à lui sera 1er au top RnB/Hip-Hop Albums et sera même certifié disque d’or en 1996. Basé sur un sample de Janet Jackson “Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)”, le son nous amène à suivre la relation entre le narrateur revenant du John Jay College of Criminal Justice et une femme nommée Renee ayant pour objectif de devenir avocate. Les rendez-vous se multiplient entre les deux soupirants jusqu’à ce que Renee soit abattue. Le narrateur se désignant lui-même comme un écrivain, cette idée est renforcée par le storytelling maîtrisé: Tout au long du son, on assiste à l’échange de répliques de dialogue (“I said I got a whole lot to say”) et de descriptions (“A tough leather jacket/With some jeans and a chain that her moms gave her”). Une qualité de la plume certaine, rendant corps à la dénommée Renee. De plus, chaque couplet permet de graduer l’évolution des relations entre les deux amoureux, de la découverte sobrement évoquée (“Here’s a tune about this honey named Renee/That I met one day”) aux rapprochements (“She started feeling on my chest/I started feeling on the breasts”) jusqu’au quotidien commun (“And now we been together for weeks”). Enfin, comme pour renforcer la brutalité de l’annonce, la mort de Renee survient en toute fin de couplet, annoncée par sa mère à Cheeks (“She says “Renee has been shot”) permettant au rappeur de conclure son récit (“I’m from the ghetto/So listen, this is how I shed my tears”).

Au final, le tragique destin de Renee restera marquant pour les Lost Boyz, puisqu’il signe leur chanson culte, un storytelling émouvant, mettant en avant une véritable qualité d’écriture et tranchant radicalement avec le style gangsta généralement propre aux membres du groupe. Le refrain nous rappelle à lui seul la morale du son:

“Ghetto love is the law that we live by”

Un véritable classique, point de départ d’un album et de toute la carrière d’un groupe qui, encore aujourd’hui, se présente comme l’un des incontournables storytelling du hip-hop. R.I.P Renee…

 

image cover album Legal Drug Money des Lost Boyz

Tracklist de l’album “Legal Drug Money”:

01. Intro

02. The Yearn

03. Music Makes Me High

04. Jeeps, Lex Coups, Bimaz & Benz

05. Lifestyles of the Rich and Shameless

06. Renee

07. All Right

08. Legal Drug Money

09. Get Up

10. Is This Da Part

11. Straight From Da Ghetto

12. Keep It Real

13. Channel Zero

14. Da Game

15. 1, 2, 3

16. Lifestyles of the Rich and Shameless (Remix)

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here