AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Ronald Sweeney, l'ancien avocat de Wayne, poursuit le rappeur...

Ronald Sweeney, l’ancien avocat de Wayne, poursuit le rappeur pour 20 millions de dollars : Il affirme que Wayne ne lui a pas versé l’intégralité de ses commissions

-

En décembre dernier, Sweeney et sa société Avant Garde Management ont intenté un procès contre Wayne.

Dans le procès, M. Sweeney a déclaré avoir repris le rôle de manager de Wayne après le licenciement de Cortez Bryant. Il soutient avoir travaillé avec Wayne depuis 2005, affirme avoir aidé le fondateur de Young Money à négocier d’importants contrats et à se défendre contre de nombreuses poursuites judiciaires. « J’ai travaillé sans relâche en tant que manager et confident proche de Lil Wayne pendant près de 14 ans, en gérant sa gestion, toutes ses entités, ses ‘amis’, ses ennemis et ses avocats. » D’après la plainte, Sweeny l’aurait  aidé à retravailler son contrat avec Cash Money et lui aurait obtenu un accord plus favorable, qui aurait valu au rappeur près de 100 millions de dollars. 

Selon leur accord, Sweeney affirme qu’il devait recevoir une commission sur les contrats. Une part du contrat qui, semble-t-il, n’a pas été honorée par le PDG de Young Money. 

La plainte affirme : « a omis et refusé de payer aux plaignants les 10 % de recouvrement promis dans le cadre de procès, les 10 % de la vente d’enregistrements originaux appartenant à la maison de disques de Lil Wayne, puis les 17 % de commissions générales qu’il doit aux plaignants dans le cadre des activités de gestion quotidiennes de ces derniers. »

Lil Wayne contre-attaque

Entre-temps, Wayne a lancé sa propre action en justice. Il affirme que Sweeney n’a jamais agi comme son manager. Au sujet de la déconstitution de son avocat, les dépositions expliquent que cette décision est conséquente au fait que Wayne a découvert que « Sweeney a traité avec négligence les affaires juridiques qui lui avaient été confiées, lui a facturé des honoraires déraisonnables (le double des honoraires conditionnels habituellement facturés par les avocats dans l’industrie du divertissement) et a reçu des honoraires sans le consentement de Carter ». D’après le rappeur, Sweeney lui a longtemps surfacturé ses honoraires de 10 % pour chaque affaire qu’il aidait à conclure, et il affirme que son représentant légal ne lui a jamais dit que la norme de l’industrie est de 5 %, ce qui est considérablement moins élevé.

Par ailleurs, il affirme que Sweeney a également engagé un autre cabinet d’avocats pour l’aider dans son conflit avec Cash Money au sujet de son contrat « Carter V », l’autre société prenant également 23 % du règlement de Cash Money et 15 % du règlement d’Universal Music Group, en plus de la commission gonflée de son avocat habituel. De plus, selon les documents juridiques obtenus par TMZ, Sweeney aurait également proposé de recevoir 10 % supplémentaires de tous les bénéfices du label Young Money de Wayne, mais le chanteur de Lollipop a rejeté la demande. Selon Weezy, le montant total des plus perçus excéderait largement les 20 millions de dollars réclamés par Sweeney. Par conséquent, le rappeur estime ne pas devoir payer un centime de plus à l’avocat.

Le musicien dit également avoir découvert que Sweeney avait vu sa licence d’avocat suspendue « plus d’une fois au cours de leur relation avocat-client« .

Le juge n’a pas encore rendu sa décision.

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR