in

Retour sur la polémique Sneazzy

Sneazzy polemique morceau "zéro détail"

Suite à des paroles du morceau de Sneazzy en duo avec Nekfeu « ZÉRO DÉTAIL », les deux rappeurs sont sur le feu d’une polémique.

Vendredi dernier, Sneazzy sortait son deuxième album solo, Nouvo Mode. Un projet qui marque le retour musical du rappeur après trois années sans sortie.

Pourtant, samedi dernier, la sphère médiatique a retenu autre chose que cette sortie musicale. En effet, en plus de son album, Sneazzy a balancé le clip du titre « ZÉRO DÉTAIL » en feat avec Nekfeu. Dans ce morceau, le rappeur lâche notamment une punchline virulente à l’égard de Pascal Praud, journaliste sur la chaîne d’info en continue, C-News.

« Les journalistes salissent l’islam, sont amateurs comme Pascal Praud (salope)
Ca mérite une balle dans le cervelet (cervelet), le canon au fond de la bouche (la bouche)
J’suis musulman et j’suis fier de l’être (ouais), on va jamais m’traîner dans la boue »

Sneazzy

Face à ses lignes quelque peu agressives, les sphères médiatiques et politiques ainsi que les réseaux sociaux se sont emparés du sujet. Le premier concerné, Pascal Praud a été interrogé samedi dernier par Le Parisien et s’est montré « stupéfait » par ces paroles.

Une polémique qui anfle

Lundi dernier, le journaliste a réagi dans son émission l’Heure des Pros. Sur le plateau de son émission, les chroniqueurs s’en sont donnés à cœur joie pour remettre une couche sur l’islam. Et de la même manière, salir le rap. Le journaliste a aussi livré les possibilités qu’il avait face à cette situation.

« Pour tout vous dire, dans les deux options, il y a des arguments qui se défendent des deux côtés. Je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais pas si je dois porter plainte et effectivement faire une publicité, il y aura un procès, ou si je dis “je ne fais rien” ». Si finalement le journaliste n’a pas porté plainte, la justice s’est saisi de l’affaire, comme le rapporte l’Express. En effet, selon l’hebdomadaire, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête pour savoir si les propos relèvent de l’incitation à la haine.

Face à ce brouhaha médiatique, Sneazzy a livré sa version des faits. Dans un post Instagram, le rappeur de Paris Sud a donné une explication de texte. Selon lui, les propos ont été sortis de leur contexte. Avec ses paroles, il souhaite davantage « exprimer la haine qui peut exister contre les musulmans et la volonté de les faire taire ».

La phrase « balle dans le cervelet » devrait être vu comme une métaphore dans le sens « faire taire les musulmans ».

View this post on Instagram

communiqué « zéro détail »

A post shared by sneazzy (@sneazzysneazzy) on

Sur les réseaux sociaux, la polémique ne cesse d’enfler avec le hashtag #JeSuisSneazzy, en soutien au rappeur.

Autre conséquence inattendue de la polémique selon Le Figaro, Nekfeu, présent sur le morceau aurait été réprimandé par Universal Music. La filiale du groupe Vivendi et major dans lequel, le rappeur est édité. Selon un porte-parole du groupe spécialisé dans les médias et la communication, les paroles de Sneazzy « sont inadmissibles et Nekfeu, en participant à ce morceau, les a cautionnés ». Une affaire qui risque de continuer à faire parler dans les jours à venir.

What do you think?

Josman et ses propos sur Jul

Josman affirme que « JuL est le meilleur rappeur que la France ait porté »

notorious big image in the streets

Kith sort une collection en hommage à B.I.G.