AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Voici pourquoi l'album The Eminem Show d'Eminem est un...

Voici pourquoi l’album The Eminem Show d’Eminem est un immortel classique

-

A l’occasion du 19eme anniversaire de The Eminem Show, l’envie nous vient de rappeler à tous s’il en était besoin, pourquoi le quatrième album du rappeur de Détroit a marqué l’histoire du rap.

Dans la culture hip-hop d’aujourd’hui, on s’accordera à dire que le terme « classique » est utilisé à tord et à travers. Censé servir de titre suprême pour un album ayant marqué la postérité, on l’entend parfois carrément qualifier un disque le jour même de sa sortie. Pire encore, certains inconscients osent même prononcer l’oxymore « classique instantané« . Une aberration vous en conviendrez.

Par définition, un projet peut être considéré comme un classique si et seulement si, il a non-seulement marqué son époque, mais également résisté à l’épreuve du temps. Evidemment, des projets comme ça, il y en a toute une flopée, et c’est vers ceux-là qu’à chaque anniversaire, on aime indubitablement revenir. Voilà qui tombe bien puisque le 26 mai 2002 sortait The Eminem Show, le quatrième album d’Eminem, deux ans après la masterpiece The Marshall Mathers LP. L’opus a beau avoir 19 ans déjà, le public aime toujours autant l’écouter et il suscite toujours autant de passions. Nous non plus, on ne ratera pas l’occasion d’en reparler. Sans plus attendre, voilà cinq raisons qui prouvent que The Eminem Show est un classique indétrônable.

The Eminem Show, l’album de tous les records

Si évidemment le succès commercial ne peut pas à lui seul déterminer si un album est un classique ou pas, avec The Eminem Show, on est obligé de parler chiffres tant ceux-ci sont rocambolesques. Sorti officiellement le 26 mai 2002 donc, il est l’album le plus vendu de l’année 2002, a remporté le Grammy du meilleur album rap, et reste encore aujourd’hui l’un des disques les plus vendus de tous les temps. On ne s’en rend pas forcément compte à l’ère du streaming, mais l’opus s’est écoulé à plus de 27 millions d’exemplaires dans le monde. Certifié disque de platine le 27 juin 2002, il a continué à se vendre en masse d’année en année. En 2011 par exemple, alors que les certifications streaming n’existait pas encore, TES atteignait le chiffre pharaonique des 10 millions de ventes, faisant de lui un disque 10x platine.

Aujourd’hui, l’album continue de tout exploser sur son passage. En mars dernier,  The Eminem Show dépassait la barre des trois milliards de streams sur Spotify. Comme si cela ne suffisait pas, Eminem est aussi devenu le plus gros vendeur de la dernière décennie. Voilà, voilà. Que dire de plus ?

Eminem était au sommet de son art

Un tel succès commercial, il est évident qu’Eminem ne l’a pas volé. Après la claque mise au monde de la musique avec son album The Marshall Mathers LP, le rappeur de Détroit a bel et bien atteint la consécration avec The Eminem Show. C’est avec cet album qu’il est passé de grand nom du rap à star internationale. Tout sur cet album est une réussite : direction artistique, construction mise en scène, productions, flow, lyrics, clips (remasterisés), humour… Tout. Sans compter le nombre de singles mémorables qui figurent sur cet opus. Qui aujourd’hui ne cite pas « Without Me » (et son clip complètement barré), « Sing For The Moment », « Till I Collapse » ou encore « Cleanin’ Out My Closet » parmi certains des meilleurs morceaux d’Eminem ? Cerise sur le gâteau, avant la tombée du rideau, The Eminem Show se termine sur « My Dad’s Gone Crazy », une collaboration entre Eminem et sa fille adorée Hallie, alors âgée de six ans. Et ça, c’est beau.

Eminem et sa fille Hallie Jade

C’est aussi grâce à cet album que Slim Shady s’est définitivement imposé en tant que producteur. A ceux qui disaient qu’il n’était rien sans les productions de Dr. Dre, il a prouvé le contraire en produisant lui-même toutes les chansons de The Eminem Show à l’exception de trois: « My Dad’s Gone Crazy » « Say What You Say » et « Business ».

Durant sa carrière, Eminem a toujours déchainé les passions, autant dans le bon que le mauvais sens du terme. Qu’il s’agisse des nombreuses controverses dont il a fait l’objet à l’époque, du fanatisme qu’il provoque encore chez certains de ses fans ou des discussions autour de son immense carrière sa longévité dans le rap, les débats à son sujet ont toujours fait rage. Si les points de vue de chacun sur toutes ces questions peuvent diverger, il y a un point sur lequel tous ont tendance à s’accorder, c’est qu’Eminem était bien au sommet de son art sur The Eminem Show. Malheureusement, quand on est tout en haut, il ne reste plus que la chute. Une leçon qu’Eminem apprendra à ses dépens à la suite de sa carrière, même si à cette époque, la bombe « Lose Yourself » n’a pas encore été lâchée.

The Eminem Show a donné lieu à l’un des meilleurs concerts du rappeur

Vous vous rappelez du monde d’avant ? Celui où nous pouvions nous rendre à un concert sans crainte de tomber malade, sans masque et sans distanciation sociale ? Pour ceux qui auraient oublié cette période bénie, à cette époque, les artistes partaient carrément en tournée autour du monde pour défendre leurs projets sur scène.

Quand on parle de concert mémorable, on pense immédiatement à la tournée Up In Smoke Tour de Dr. Dre, Snoop Dogg, Ice Cube, Xzibit et Eminem. Dans la continuité de cette tournée historique, Marshall Mathers a entamé ensuite sa première tournée mondiale, le Anger Management Tour. Débutée en octobre 2000 après la sortie de The Marshall Mathers LP et achevée en août 2005 la faute à son overdose bien connue, cette tournée légendaire a connu son point culminant en 2002, lors d’un show à Détroit, la ville natale du rappeur.

Une chose en impliquant une autre, avec le succès qu’il a connu, Eminem allait forcément mettre les petits plats dans les grands pour défendre son dernier bébé, surtout à domicile. Et bien ça n’a pas raté. Scénographie et décors incroyables, guests de prestige, effets pyrotechniques grandioses, performance mémorable, bains de foule avec Proof, et j’en passe. Le concert a tellement marqué les esprits que des images du show ont même été utilisées dans le clip bien connu de « Sing For The Moment ». Pour sûr qu’on aurait tous voulu y être. Il y a tellement à dire sur ce concert… Histoire de se raviver des souvenirs ou de (re)vivre l’événement par procuration, on ne se lasse pas du DVD live de ce concert sorti en 2007. Allez l’équipe, on croise les doigts pour revoir un jour un show de cette trempe.

« Till I Collapse » est une success story inattendue

Pour ce qu’il représente, on est obligé de faire un aparté sur ce morceau. « Till I Collapse ». Vous êtes familier avec ce titre et vous pensez même que c’est encore aujourd’hui l’un des meilleurs sons d’Eminem ? Et bien sachez que ce succès n’a en rien été écrit à l’avance. En effet, lors de la conception de l’album, le morceau n’a pas été pensé pour être un single promotionnel. Placé 18eme sur la tracklist, cette collaboration avec le regretté Nate Dogg n’avait pas la prétention d’être un hit et de décoller dans les charts.

Mais le destin en a décidé autrement. L’ambiance survoltée du titre en a naturellement fait un hymne à la motivation. En 2020, le magazine TIME a carrément cité « Till I Collapse » comme le meilleur morceau pour se motiver à faire du sport, devant le légendaire « Eye of The Tiger ». Voici ce qu’ils en disent : « L’un des plus grands hits d’Eminem se révèle être également un discours de motivation. ‘Quand tu te sens faible tu sens que t’as juste envie d’abandonner’ entonne-t-il, ‘Mais tu dois chercher au fond de toi, tu dois trouver cette force intérieure’. Et ensuite il décolle. Lorsque l’activité devient difficile, Eminem est là pour vous emmener jusqu’à la ligne d’arrivée – quel que soit l’exercice, quel que ce soit le challenge.

Signe de son succès, le morceau chanson a été utilisée pour la publicité télévisée du jeu vidéo Call of Duty: Modern Warfare 2 sorti en 2009 et dans des bandes annonces de nombreuses séries ou films comme Entourage ou Real Steel.

Depuis, le temps à continuer de faire son œuvre. Au nez et à la barbe des prédictions de l’industrie musicale, « Till I Collapse » est devenu le premier morceau (hors singles) à atteindre le milliard de streams sur Spotify… Faisant de lui par la même occasion le « non-single » le plus streamé de l’histoire sur la plateforme de streaming suédoise. Un classique parmi les classiques issus d’un classique. Point.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR
`