in

The Last Dance : Dream Team 92, Kobe et célébrité

The Last Dance Dream Team 1

Les épisodes 5 et 6 de la série événement sur Michael Jordan sont disponibles sur Netflix. Deux heures de The Last Dance qui mettent en avant notamment Kobe, la Dream Team de 92 et les névroses de MJ.

L’épisode 4 de la série documentaire nous avait laissé sur un premier titre pour les Bulls en 91 et des interrogations en 98. En effet, Jerry Krause le GM s’est épanché sur une fin de cycle après la saison 97-98. On sait que ce sera la dernière saison du coach Phil Jackson mais quid de Jordan, Pippen, Rodman ? En tout cas, The Last Dance continue à remonter dans le temps, avec notamment la construction de la Dream Team 92 ainsi qu’un focus riche en souvenirs avec Kobe Bryant. Enfin, le 6ème épisode va se concentrer sur les addictions au jeu de MJ.

All-Star Game 98 et Kobe

L’épisode 4 démarre sur une note teintée d’émotion. Direction le All-Star Game 98 au Madison Square Garden, la salle préférée de Jordan. Cet événement qui réunit les meilleurs joueurs des deux conférences voit arriver un nouveau prodige. On le surnomme le prochain Jordan, Kobe Bryant. À seulement 19 ans, il devient le plus jeune titulaire de l’histoire d’un All-Star Game.

The Last Dance Dream Team Kobe

MJ de son côté, semble bien décidé à s’occuper de la relève et rappelle qui est encore le patron. Il remporte le duel et le trophée de MVP du match des étoiles. Au-delà de ce match, c’est l’occasion pour le regretté Kobe de parler de son mentor. En effet, Kobe Bryant a littéralement étudié toutes les facettes du jeu de Jordan afin d’imiter son modèle.

« En arrivant dans la ligue, ça a été difficile. La ligue était moins jeune qu’aujourd’hui, personne ne s’intéressait vraiment à moi. À ce moment-là, Michael m’a beaucoup guidé. Je voulais plus en savoir sur son tir en mouvement, alors je lui ai demandé. Et il m’a donné une réponse super détaillée et il a dit : si t’as besoin de quoi que ce soit, appelle-moi. Comme un grand frère ».

Air Jordan

L’épisode 5 remonte aussi aux origines du monstre marketing qu’est devenu Jordan. Effectivement, le succès de ses chaussures personnalisées, les Air Jordan, est saisissant. Au bout de quatre années de collaboration, Nike s’attendait à récolter 3 millions de dollars de recette. Dès la première année, la marque à la virgule engendre 126 millions de dollars. Le marque Jordan se crée, comme le témoigne Nas et Justin Timberlake face à la caméra. De plus, le réalisateur Spike Lee a réalisé les publicités Air Jordan, ce qui est un autre gage de succès. La chaussure Air Jordan est passée du secteur de la mode à celui de la culture.

Images The Last Dance Dream Team Spike Lee
Do The Right Thing, Spike Lee.

Toutefois, le comportement apolitique de Jordan fait grincer des dents. En effet, en Caroline du Nord, un sénateur afro-américain se présente aux élections face au sénateur en poste dont les lois sont discriminantes voire complètement racistes. Jordan ne prendra pas position publiquement et se contentera de faire un don au sénateur afro-américain. Aussi, sa réputation sera entachée pour une blague entre joueurs : « Les républicains achètent aussi des baskets ». C’est Barack Obama « himself » qui confirme cette première faille :

« Pour quelqu’un à cette époque, qui préparait une carrière dans les droits civiques, et sachant ce que Jesse Helmes défendait, j’aurais aimé que Michael aille un peu plus loin ».

Dream Team 92 et Kukoč

Sur le terrain, Jordan et les Bulls ne font qu’une bouchée de Clyde Drexler et des Blazers en finale 92. Seulement, la saison ne va pas s’arrêter là. Pour la première fois, les Etats-Unis amènent des basketteurs professionnels aux Jeux Olympiques. Ainsi, The Last Dance montre comment est né la Dream Team des JO de Barcelone. Ou plutôt, pourquoi Isiah Thomas n’a pas été sélectionné. En effet, le Bad Boy de Detroit était en conflit ouvert avec Jordan depuis leurs premiers affrontements en playoffs. Le meneur de jeu ne sera pas dans l’équipe afin de ne pas bouleverser la cohésion de groupe.

The Last Dance Dream Team 92

Les joueurs qui s’envolent pour Barcelone sont les meilleurs de la NBA et vont marquer l’histoire. Ce sera le déclenchement d’une vague Jordan et NBA dans le monde. Pour Jordan et Pippen, ce sera une nouvelle occasion de rentrer en conflit avec leur GM Jerry Krause. En effet, ils vont battre deux fois la Croatie d’un certain Toni Kukoč au premier tour et en finale. L’ailier est drafté par les Bulls et est le chouchou du GM. Il recevra un baptême de feu.

Jordan, son rapport à la célébrité, aux paris et le three-peat

Le 6ème épisode de The Last Dance montre les difficultés de Michael à être Jordan. C’est-à-dire un être parfait, qui ne fait pas d’erreurs et dont la vie privée est un lointain souvenir. MJ va progressivement chuter de son piédestal. Le public va être mis au courant d’une addiction de Jordan qu’il ne soupçonnait pas : les paris.
La star des Bulls est un immense compétiteur sur le terrain mais aussi en dehors. À chaque jeu auquel il participe, Jordan joue sa vie et aussi son argent. Que cela soit au golf, aux cartes, dans les casinos, il est toujours obligé de miser des sommes considérables. Ce comportement est du pain béni pour les médias qui vont l’harceler à propos de cette addiction.

Jordan Rapport à la Célébrité

Heureusement, cela ne perturbe pas le joueur des Bulls sur le terrain. Lors de la finale de conférence 93, ils retrouvent les Knicks. L’équipe de New-York va remplacer les Pistons comme les principaux adversaires des Bulls. Une équipe dure au mal, emmenée par un Patrick Ewing et un coach de légende, Pat Riley. Une victoire finalement en 6 matchs pour les Bulls qui va permettre à Chicago de tenter le three-peat et de remporter un troisième titre d’affilée.

En finale, se dresse devant eux les Phoenix Suns de Charles Barkley. Les Bulls gagnent 3-2 dans la série et se déplacent pour les deux derniers matchs en Arizona. Une seule victoire permettrait aux Bulls de remporter le titre, ce que Jordan veut faire au plus vite :

« Tout le monde avait peur de prendre l’avion pour Phoenix. J’ai dit alors, je sais pas pour vous mais j’ai pris qu’une tenue. On y va pour gagner un match, je n’en jouerais pas deux ».

Un tir à trois points célèbre de Paxson scelle la victoire et le three-peat pour les Bulls. Sur le visage de Jordan, on lit plus de soulagement que de joie. Le meilleur joueur du monde semble épuise physiquement mais surtout psychologiquement. Un peu de repos serait-il à venir ?

What do you think?

Hatik sort le clip de Buena Noche, BO de la série Validé

Hatik dévoile « Buena Noche », nouvel extrait de la BO de « Validé »

Rap Francophone Avril 2020

Rap FR : Les meilleurs sons de rap francophone d’avril 2020