in

The Plot Against America, la nouvelle série du créateur de The Wire

Baltimore : quand la police est plus corrompue que dans « The Wire »…
Copyright Polygon

David Simon, créateur de The Wire revient aujourd’hui avec une nouvelle série. Adaptée d’un roman de Philipp Roth, The Plot Against America débarque sur HBO et OCS en France.

David Simon, le créateur de la plus grande série de l’histoire du 21ème siècle (en discussion avec les Sopranos et Twin Peaks) est de retour avec une mini-série. Après s’être concentré sur l’industrie du porno avec The Deuce, le showrunner s’attaque à l’uchronie.

Adaptée d’un roman écrit en 2004 par le regretté Philip Roth, Le complot contre l’Amérique, David Simon aborde pour la première fois le roman fictif. Ancien journaliste, il a fait sa réputation sur des œuvres que l’on peut qualifier de documentaires. La mini-série arrivera sur OCS au même moment qu’une offre alléchante à 5€ par mois pendant 4 mois

The Plot Against America décrit un monde cauchemardesque où le célèbre aviateur Charles Lindbergh battit le Président Roosevelt. Suite aux élections présidentielles de 1940, la peur s’empara des Juifs américains. Non seulement Lindbergh avait, dans son discours radiophonique à la nation, reproché aux juifs de pousser l’Amérique à entreprendre une guerre inutile avec l’Allemagne nazie, mais en plus, en devenant trente-troisième Président des Etats-Unis, il s’empressa de signer un pacte de non-agression avec Hitler. C’est alors que la terreur pénétra dans les foyers.

Uchronie face à la présidence Trump

De fait, David Simon utilise l’uchronie, un récit d’événements fictifs construit à partir d’un point de départ historique, pour construire son récit. En faisant cela, il utilise l’Histoire comme un outil rhétorique puissant. Il confiait en effet à Libération que The Plot Against America faisait aussi écho à notre monde contemporain.

« Si vous vous retournez vers un moment historique pour l’utiliser comme une allégorie, votre commentaire indirect sur le temps présent sera bien mieux entendu ».

Si Philip Roth avait écrit ce livre en réaction à l’élection de George W. Bush, David Simon le fait en réaction à l’ère Trump. Sa démarche apparaît alors engagée afin de ne pas revivre l’élection américaine de 2016, en 2020.

À l’instar de sa précédente mini-série Show me a Hero, il délaisse les grands récits balzaciens pour se concentrer sur une famille. Ainsi, l’Amérique n’est regardée que par l’œil d’un couple de Juifs de la classe moyenne avec le gouvernement Trump en ligne de mire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

NBA cannabis JR Smith

La NBA annonce que les contrôles anti-dopage sont suspendus pendant le break

Drake bat un nouveau record historique du Billboard

Drake bat un nouveau record historique dans le Billboard