« The Wrath Of The Math », le deuxième album de Jeru The Damaja a 25 ans, ce 15 octobre 2021

-

Il y a 25 ans, Kendrick Jeru Davis sortait son deuxième album « The Wrath Of The Math » produit par DJ Premier. Si cet album a connu moins de succès que son tout premier, il ne manque cependant pas de qualité.

Dans la même logique que « The Sun Rises In The East« , le second album de Jeru The Damaja sorti le 15 octobre 1996 dénonce entre autres, les labels et artistes qui, pour lui, commençaient à peupler le monde du Hip-Hop aux États-Unis d’Américaine etc. 

Le style est resté le même et l’artiste est resté tout aussi cru dans ses propos. « The Wrath Of The Math » a fini en troisième position au Top des albums R&B/Hip-Hop et 35ème au Billboard en 200. Une performance en dessous de celle de “The Sun Rises in the East“ le premier album. « The Wrath of The Math » avait pourtant tout réuni pour, à défaut de faire mieux que le précédent album, rencontrer le même succès. L’artiste est resté dans le Hardcore et chacun des titres qui le composent avait son message de sensibilisation, de conscientisation et bien sûr de peinture des tares que Jeru The Damaja dénonce. 

La charité bien ordonnée recommandant que l’on commence par soi-même, le rappeur New-Yorkais a voulu faire le ménage dans l’univers du Hip-Hop et dans le showbiz en général. « One Day« , un des morceaux par exemple, raconte une démarche de Jeru à l’endroit de Puff Daddy et Suge Knight dans le dessein de secourir le Hip-Hop qui, pour lui, était menacé. Et les menaces que dénonce l’artiste viennent aussi des labels et c’est à juste titre qu’il tire à boulets rouges sur eux dans le titre « The Bullshit« . « Ya Playin’ Yasself« , le titre phare de l’album est aussi une célébration de la qualité de ses rimes complexes qui étaient l’un des attraits du premier album de Jeru The Damaja. 25 ans après, on écoute « The Wrath Of The Math » avec le même plaisir, preuve que cet album reste d’actualité.

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR