in

Anonymous pirate les ondes de la Police pour diffuser « Fuck the Police » de NWA

Anonymous Fuck The Police

Le célèbre groupe de hackers Anonymous a repris du service et a piraté les ondes de la police pour diffuser dans ses locaux, le morceau « Fuck The Police » de NWA. Le message est clair.

Les Anonymous se font rares et discrets ces dernières années, mais sont toujours là quand la situation l’exige. L’assassinat de George Floyd révélateur du racisme de la police américaine envers les afro-américains aura suffi à les faire resurgir de l’ombre.

Tout est parti d’une vidéo publiée vendredi et devenue virale, en réaction à l’interpellation fatale qui a coûté la vue à cet afro-américain de quarante-six ans. A l’image, les hackers masqués dénonçait la corruption de la police et de la justice, tout en proférant des menaces à l’égard des forces de l’ordre de Minneapolis.

En soutien aux nombreuses manifestations réclamant justice pour George Floyd et dénonçant les violences policières, le groupe est finalement passé à l’action.

Une action non-violente et symbolique entendons-nous. En attendant de mettre ses menaces à exécution à l’encontre de la police de Minneapolis l’organisation des justiciers anonymes a piraté les ondes de la police de Chicago. Non pas pour les nuire directement, mais pour leur livrer un message explicite. En effet, ils ont diffusé le morceau « Fuck The Police« , classique de NWA sur toutes leurs ondes.

En plus de cette cyber-attaque, les Anonymous ont publié de nouveaux messages sur Twitter, affirmant qu’ils étaient prêts à de nouveau passer à l’action.

Nous sommes solidaires envers les manifestants et les révolutionnaires qui combattent l’oligarchie américaine, combattant l’injustice d’un système raciste massivement corrompu et qui perdure depuis des générations. #BlackLivesMatter

Si la police ne peut pas se retenir, tire sur les journalistes, donne des coups de pied et des coups de poing aux manifestants, et se livre à la violence – comment peut-on s’attendre à ce que les gens restent silencieux ? Les gens n’en peuvent plus d’être brutalisés et assassinés.

En considérant que cette attaque est un avertissement, et si Anonymous va bel et bien au bout de son action, la police de Minneapolis a du souci à se faire. Ils sont les prochains sur la liste noire. Cela bien sûr ne sera pas suffisant pour rendre justice à George Floyd et tous les autres noir-américains tué froidement par la police, mais le geste est fort. Il montre bien que les consciences s’élèvent et que la résistance s’organise, dans la quête pour un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

LL Cool J accapella George Floyd

LL Cool J publie un hymne anti-raciste pour protester contre la mort de George Floyd

Black out Tuesday image solidaire HHC

« Black Out Tuesday » : quand l’industrie musicale se mobilise