image bizzy bone

La vie chaotique de Bizzy Bone

Il y a des parcours plus sinueux que d’autres. Ceux de gens constamment rattrapés par leur passé, porteurs d’une douleur indicible, même s’ils l’expriment par ce qu’ils sont, leurs actes ou  leurs mots. Bizzy Bone, rappeur américain de 42 ans, est de ceux là.

Bizzy Bone c’est d’abord une des figures du groupe à succès Bone Thugs-N-Harmony, qu’il a fondé en 1993 à Cleveland en compagnie de Layzie Bone, Krayzie Bone, Wish Bone et Flesh-N-Bone. C’est une voix reconnaissable entre mille et un flow haché au couteau, supersonique. Mais derrière ses prouesses au micro se cache de profondes fêlures.

Kidnappé à 4 ans par son beau-père

image bizzy bone jeune
Bizzy Bone jeune

L’histoire a été relayée partout à la télévision américaine, Bryon Anthony McCane II – de son vrai nom – a été kidnappé à l’âge de 4 ans ainsi que ses deux sœurs par l’ex-mari de sa mère. L’homme est en cavale, et la tribu vivote d’hôtels en hôtels, de villes en villes. « Il nous a dit que ma mère était morte, que ma grand-mère était morte » confiait Bizzy. La famille trouve refuge dans une réserve Indienne de l’Oklahoma alors que sa mère et les autorités cherchent les enfants activement. Bizzy confesse avoir été abusé sexuellement par un ami de son beau-père.
C’est finalement un voisin qui met un terme au cauchemar en alertant le FBI après avoir reconnu les gamins à la télévision.

Famille d’accueil et adolescence à Cleveland

Bizzy Bone retrouve sa mère…et un nouveau beau-père violent. « Ma mère la quitté et nous a placé dans une famille d’accueil ». Un foyer enfin stable dans lequel il reste de 7 à 13 ans. Mais il quitte soudainement ce cocon plein d’amour pour retrouver sa vraie famille, ses sœurs, à Cleveland : « J’ai le sens de la famille et elles me manquaient ». Encore ado, il se construit dans un chaos le plus total, dort dans des « dope house » et vend de la drogue pour survivre. Il est en même temps victime et responsable de son environnement, en fournissant les drogués de son quartier.

S’en sortir par la musique

Décidément précoce à tous les niveaux, il fait la rencontre des autres membres du groupe Bone Thugs-N-Harmony à 14 ans et se lance à corps perdu dans sa nouvelle passion. A 17 ans, il toque à la porte de l’industrie musicale en signant chez Ruthless Records, label de la superstar du rap de l’époque Eazy-E. Ses premiers pas sont un succès considérable, et son premier album solo Heaven’z Movie est certifié disque de platine en 1998.

Cependant Bizzy Bone mènera une carrière en dent de scie, avec quelques échecs commerciaux, des brouilles très fréquentes avec son groupe, qui continue l’aventure sans lui, et surtout des démons qui lui rongent toujours l’esprit. En 2004, dans une interview lunaire, il dit être SDF depuis 7 mois pour effectuer une « expérience spirituelle ». En 2010, il participe à une télé-réalité nommée « Celebrity Rehab » car il fait face à une addiction à l’alcool et à la marijuana. Preuve qu’une enfance aussi traumatisante ne peut être effacée malgré l’argent et la reconnaissance artistique.

En 2018, il s’est rabiboché avec les Bone Thugs-N-Harmony, participant à la tournée américaine et vient de lancer sa chaîne Youtube avec sa femme. Il y parle de son quotidien heureux, de son fils en bas-âge et semble filer le grand amour. A 42 ans, il n’a jamais semblé aussi bien dans sa peau. En apparence.

« C’est comme ça que j’arrive à continuer : tout le monde a une histoire et il y a toujours quelqu’un qui en aura une pire que toi »

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.