image damso hymne belge

Damso écarté par l’Union Belge pour son hymne, et en dévoile une partie !

L’époque est de plus en plus sombre… Les polémiques s’enchaînent pour les rappeurs et les artistes en général (humoristes, peintre, photographes, etc…) qui sont de moins en moins tranquille pour exercer leur passion. Pourquoi? Car Internet est devenu, autant qu’un espace d’expression, un espace où les censeurs peuvent créer une polémique de toutes pièces et la faire enfler jusqu’à ce qu’elle devienne incontournable, forçant les “pouvoirs publics” à “prendre des décisions”.

C’est ce qui vient d’arriver à Damso, à la grande tristesse de tous ses fans, qui vient d’être écarté du projet d’écriture de l’hymne Belge pour la Coupe du Monde 2018.

Clap de fin

L’Union Belge de Football a fait le point dans un petit communiqué, dans lequel elle précise que “la controverse sociale autour dudit artiste et l’agitation des derniers jours font en sorte de détourner complètement l’attention de tout ce qui prime pour l’URBSFA… Nous endossons la pleine responsabilité de cette controverse et de cette agitation. Nous en tirerons certainement les leçons nécessaires pour le futur afin de véhiculer nos valeurs positives avec encore plus de conviction”.

En clair, ils baissent leur froc jusqu’aux chevilles suite à tout le vacarme fait par l’opinion publique Belge, en particulier certaines associations féministes. Selon l’institution Belge, la collaboration entre eux et Damso s’est arrêtée d’un commun accord. On espère que c’est vrai. Touché par la polémique, Damso s’est contenté de balancer un extrait de l’hymne sur ses réseaux.

Et curieusement, ni “putes” ni “chiennes” dans ce qui devait être l’hymne Belge, il a réussit à se retenir, c’est fou hein? Les associations féministes n’en croient pas leurs oreilles… Quant à nous, on va se contenter de rappeler que la censure est normalement le propre des régimes totalitaires, et on imaginait pas l’Union Belge de Football céder aux complaintes de ces associations liberticides. Retour en force de l’ordre moral, comme le disait Kool Shen dans un classique de NTM ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*