in

J'adoreJ'adore CoolCool

« Gangsta’s Paradise » de Coolio a fêté ses 25 ans

25 ans de Gangsta's Paradise

Un texte engagé, une instru reconnaissable entre mille, un sample mythique. Il y’a 25 ans « Gangsta’s Paradise » voyait le jour. Retour sur ce raz-de-marée.

Le 9 aout 2020, le titre « Gangsta’s Paradise » de Coolio et L.V a fêté son 25ème anniversaire. En effet, ce morceau n’est pas seulement un bijou de création, il a aussi joué un rôle majeur dans l’avènement du rap dans la sphère musicale mainstream.

En effet, dans les débuts des années 90, si le rap est bien défini comme un style musical à part entière et présente déjà de nombreux artistes et productions, il reste considéré comme « underground ». Il est écouté et porté par un public de souche, à majorité noire et issu des quartiers défavorisés. Ainsi, il est donc très loin de mettre tout le monde d’accord et reste très marginalisé.

Et c’est pourtant dans ce contexte-là que Coolio entre dans la légende et offre au rap une percée majeure. Avec son flow percutant et porté par la puissance de son sample du titre de Stevie Wonder « Pastime Paradise », le rappeur de Compton dépeint la réalité du code de la rue. Il y dénonce sa violence et la précarité qu’elle créé, faisant ainsi de son « paradis des gangsters » l’emblème de toute une génération.

« Gangsta’s Paradise » se vend à plus de 6 millions d’exemplaires dans le monde

Le single se vend à plus de 6 millions d’exemplaires dans le monde. Il occupe le top 2 du classement Hot 100 de Billboard pendant 12 semaines. Il est aussi classé numéro 1 des ventes de l’année 1995. De plus, son succès est mondial, « Gangsta’s Paradise » est numéro 1 dans de nombreux pays du monde.

En 1996, Coolio reçoit le trophée de la meilleure performance rap, au Grammy Awards. Et le magazine Billboard place le titre à la 69e place de son classement des plus gros hits de tous les temps.

Avec « Gangsta’s Paradise » Coolio ne se fait pas seulement un nom dans le rap game, il participe aussi à la popularisation de la musique rap, à travers le monde et à travers les classes sociales.

Et 25 ans plus tard, le morceau mythique qui n’a pas pris une ride, reste l’un des titres phares des amateurs de rap. Et pour cette raison, il mérite bien que l’on lui souffle ses bougies.

What do you think?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maes et Passi pour la cinquième de Hip-Hop Symphonique

Maes et Passi au prochain Hip-Hop symphonique de Mouv’

Koba LaD sort son nouveau clip Beldia

Koba LaD sort son nouveau titre « Beldia » [Clip]