AccueilDossiersHip Hop et CBD : quand les rappeurs font...

Hip Hop et CBD : quand les rappeurs font la promotion du cannabis légal

-

De plus en plus prisés pour leurs multiples vertus thérapeutiques, les produits dérivés du CBD sont en vogue dans divers secteurs d’activité, à telle enseigne que même le showbiz du hip-hop s’y est mêlé. En effet, que ce soit en France ou aux USA, certains rappeurs s’investissent dans la vulgarisation du cannabis légal. Dans cet article, notre mag s’intéresse aux rappeurs et autres figures du showbiz qui s’emploient à promouvoir les produits issus du CBD.

En France, Koba LaD est le précurseur de la promotion du CBD

Comme d’autres pays du globe,  la France obtient l’autorisation du CBD à l’entame de l’année 2018. Suite à cela, le nombre de magasins spécialisés ou de sites en ligne proposant la vente du CBD ont grimpé, faisant de la molécule une substance privilégiée. Fort de cette avancée, certains rappeurs ont décidé de ne pas rester en marge de cette grande révolution.

L’un des précurseurs de cette lutte n’est autre que le jeune rappeur Koba LaD. En effet, à l’occasion de la sortie de son  album “Détail” en 2020, le hitmaker français a organisé une distribution gratuite de CBD pour ses fans. Un délire qui faisait office de promotion pour l’ouverture de sa boutique de CBD et le lancement de sa propre marque. A ce propos, il expliquait au média Wave « on vend de tout là dedans. Il y a du CBD, de l’huile, des bonbons, des grinder il faut venir pécho. Il y a même ma beuh, la Grinta Green, on voit mon quartier sur la boîte. » Par ce geste, le jeune rappeur devient la première figure du showbiz français à s’intéresser au business du CBD.

La légende Jay-Z se lance dans le commerce du cannabis

Avant d’être la superstar musicale qu’il est aujourd’hui, Jay-Z était un gros vendeur de drogue dans les rues de New York. Une passion que le mari de Beyoncé n’est pas prêt d’abandonner. En effet, suite à la légalisation du cannabis en Californie, le 1er janvier 2018, le rappeur prend la tête de la stratégie marketing de Caliva, une des plus grandes entreprises du secteur. « Il jouera un rôle essentiel dans l’orientation des tendances créatives, de la diffusion et de la stratégie de la marque », a indiqué Caliva dans un communiqué publié sur son site internet.

Par cette initiative, le rappeur avoue vouloir contribuer à encourager la réinsertion d’anciens détenus, « dont beaucoup sont privés des bénéfices financiers de la légalisation ». Pointant le « potentiel de l’industrie du cannabis », Jay-Z, dit vouloir « créer quelque chose de formidable, s’amuser en le faisant, faire le bien et accompagner des gens ». De son côté, le PDG de Caliva, Dennis O’Malley, s’est réjoui sur la chaîne CNN, ne manquant pas d’admettre que cette collaboration avec Jay-Z, ouvrait la porte à « d’importants changements pour l’industrie en matière de visibilité ».

D’autres célébrités se joignent à la danse

À l’instar de Jay-Z ou de LaD, d’autres célébrités mondiales ont donné leur caution pour la vulgarisation du cannabis légal. Grand consommateur de weed, Snoop Dogg avait lancé sa marque “Leafs by” Snoop en 2015, quelques mois après avoir investi dans une société de livraison à domicile de cannabis à usage médical, Eaze. Dans la foulée de cette initiative, le rappeur avait mis en ligne un site dédié au cannabis, merryjane.com.

Autre figure, Gwyneth Paltrow, à la tête de sa société “Goop“, s’est aussi lancée dans le business du cannabis, mais dans une version à boire. En effet, l’actrice américaine a investi en octobre 2020 dans la marque “Cann“, qui propose des boissons gazeuses infusées au cannabis. Chaque canette contient 2 milligrammes de THC (le composant psychoactif du cannabis) et 4 milligrammes de CBD. Au programme, des saveurs telles que citron et lavande, orange sanguin et cardamome, pamplemousse et romarin, ainsi que gingembre et citronnelle.

En gros, depuis longtemps considéré comme une substance dangereuse pour la santé humaine, le CBD est depuis lors, autorisé de consommation dans de nombreux pays au monde. Une avancée notable qui a reçu la caution de certains rappeurs et d’autres acteurs de l’industrie du showbiz. Ces derniers à travers leur musique ou encore leur entreprise s’investissent à promouvoir la substance légale.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous