image vin's interview

[Interview] Vin’s : “Mon rap invite à ressentir”

Après des années à écumer les scènes rap du Sud de la France, Vin’s semble désormais équipé et entouré pour s’envoler vers un succès à plus large échelle. Il a fait partie de ceux qui ont un peu détonné à la fin 2017, avec son single “#Metoo” qui a fait un énorme carton en ligne, streamé plusieurs centaines de milliers de fois sur Facebook.

Son projet “23h59” est sorti dans les bacs en janvier, et c’était l’occasion pour nous d’aller à la rencontre de ce jeune prodige qui pourrait bien être une des prochaines figures importantes du rap hexagonal.

Un Vin’s très serein, posé, et réfléchi

C’est dans les locaux d’Universal Music France, à Paris, qu’on a rencontré le Montpelliérain. Une interview pendant laquelle il s’est montré plutôt détendu, réfléchi, et très très ouvert. Le Vin’s de “Freeson” a fait place à un rappeur plus mature, plus sûr de son art et des directions à lui donner, et ça se voit avec “23h59”, un EP où il fait quelques jolies tentatives pour montrer aux gens qu’il ne faut surtout pas l’enfermer dans une case.

Car Vin’s déteste les cases et les étiquettes, et se bat encore contre elles sur ce dernier EP. Pour comprendre un peu mieux qui il était, on a parlé culture rap, Jul, femmes, sexisme, South Central Cartel, rap indé, du Sud, et encore plein d’autres choses. Et pour ceux qui veulent voir à quoi ressemble son projet “23h59”, direction notre rubrique “Chroniques” !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.