AccueilDossiersJim Jones demande l’arrêt des violences après la mort...

Jim Jones demande l’arrêt des violences après la mort de Takeoff et de bien d’autres rappeurs

-

Jim Jones s’est assis avec XXL pour parler de la violence qui caractérise le hip-hop.

Une nouvelle série intitulée Doin’ Lines a débuté avec XXL. Jim Jones y a participé. L’émission consiste à écrire 20 phrases spécifiques. Pour la 17e tentative de Jim, il a pensé au hip-hop en appelant à l’arrêt de la violence. « Un changement que le hip-hop doit faire est d’arrêter toute la violence. »

Un appel insistant

Ce n’est pas la première fois que Jim Jones pense qu’il faut mettre fin à la violence dans le rapgame. Il l’a rappelé en juin dernier en interview avec HipHopDx. « Je me tiens dessus », avait dit Jones. « Nous avons plus de rappeurs tués que de semaines dans l’année. Merde, mes prières vont à Lil Tjay qui vient de se faire tirer dessus l’autre jour et je ne connais même pas son état, mais, vous savez, c’est terrible là-bas. Chaque jour, ils parlent d’un rappeur différent qui vient de se faire tirer dessus ou qui a été impliqué dans une fusillade ou quelque chose comme ça. »

Être rappeur est un métier dangereux

Jim a continué en maintenant sa position. « Alors oui, je maintiens ce que j’ai dit. Être rappeur dans la société d’aujourd’hui est certainement le travail le plus dangereux au monde. Vous avez 50 % de chances de réussir en tant que rappeur et le rendre vivant en tant que rappeur est ce que cela signifie. C’est un pour un, alors vous prenez cela comme vous voulez le prendre. »

Les déclarations de Jim pourraient ne pas être appréciées par le révérend Al Sharpton. Pour ce dernier, le hip-hop n’est pas le problème. « Vous avez beaucoup de gens dans le hip-hop qui sont très responsables, qui sont très créatifs, qui aident leur communauté », a-t-il dit. « Nous ne devrions pas agir comme si le hip-hop était synonyme. Nous devons nous en occuper avec ceux qui sont violents. Mais un voyou est un voyou, qu’il chante du jazz, qu’il soit R & B, qu’il chante du gospel. Je connais des prédicateurs qui font leurs valises. »

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous