spot_img
spot_img

Mais qu’est devenu Sefyu ?

-

Il y a de ces artistes qui jouisse d’une importante popularité, qui assure une véritable notoriété en faisant preuve d’une réelle progression et qui; à terme, se révèle le nouveau visage de leur style de musique. De par la multiplicité de ceux qui le compose, le rap a forcément un visage hybride, ou se croisent et se mélange tout un tas de ceux qui le font.  Rien n’est éternel et évidemment, il arrive toujours l’heure de la retraite, de la fin d’une ère. Parfois volontaire, parfois forcée, la fin d’une carrière n’a pas de chemin prédéfini. Et parfois même, le statut de l’artiste est bien obscur. Aussi aujourd’hui, nous nous interrogeons sur le parcours d’un rappeur qui justement témoigne de cette interrogation quant à son futur, ou du moins son présent. Vous vous êtes peut-être déjà vous même posé la question: qu’est devenue Sefyu ?

Sefyu un artiste de premier plan

Pour raviver les souvenirs liés à Sefyu, il faut se reporter au début des années 2 000. Youssef Soukouna n’était à l’origine même pas dévoué au rap. Là ou il témoigne d’un talent précoce en rédigeant ses premières rimes assez tôt, c’est d’avantage sa maîtrise du ballon rond qui le caractérise. Toutefois membre d’un groupe local avec ses amis Baba et Kuamen(NCC: Nouveaux Clandés de la Cité, puis rebaptisé New City Connection) en parallèle, il délaissera finalement le sport afin de se consacrer pleinement à son activité artistique. A Londres, puisqu’il s’entrainait au centre de formation d’Arsenal, il se blesse grièvement au genoux et rentre à Paris. Quittant également NCC, il décide de s’immerger pleinement dans le rap. C’est l’occasion d’enchaîner plusieurs apparitions, notamment aux côtés de Rohff sur Code 187 (album « La Fierté des Nôtres »).

Ce sera en mai 2006 que Sefyu se révélera enfin pleinement en solo avec son tout premier album « Qui Suis-Je ? ».

image cover album QUi Suis-Je de Sefyu
Pochette du premier album solo de Sefyu « Qui Suis-Je »

Avant cela, il n’apparaissait quasiment jamais à visage découvert, et bien que quelques photos permettent de révéler pleinement son faciès, ce jeu d’identité permet de renforcer le concept titre de l’album. Un projet qui se voit certifié disque d’or, aux multiples textes combatifs. Il poursuivra ainsi les apparitions aux côtés d’autres MC’s, se démarquant avec des titres tels que « Syndrome de Stockholm » en featuring avec Medine ou encore « Lettre Du Front » sur le premier album de Kenza Farah: « Authentik ». Toujours très actif, il enchaîne en 2008 avec un second projet solo, toujours dans la même veine interrogative que le premier: « Suis-Je Le Gardien De Mon Frère ? ». Le succès est là encore au rendez-vous, et c’est un second disque d’or décroché par le rappeur. En 2009, il remporte même les Victoires de la Musique dans la catégorie « Artiste ou groupe révélation du public ». Il enchaînera d’ailleurs au cours de la même année avec le street album « Molotov 23 ». Pas de doute, Sefyu jouit d’une réelle popularité et se tient sur le devant d cela scène rap francophone.

pochette du street album Molotov 23 de Sefyu

image cover album Suis-Je le Gardien De Mon Frère de Sefyu
pochette du second album de Sefyu « Suis-Je le Gardien De Mon Frère »

 

Suite et…fin de Sefyu ?

Le street album précédemment évoqué apparaît comme une mise en bouche de ce qui va suivre, le troisième album solo de l’artiste. Après une belle découverte sur le premier et une confirmation véritable avec le second opus, on ne peut qu’attendre avec ferveur la suite. Ce sera donc en 2011 que le CD « Oui je Le Suis » est disponible dans les bacs.

image cover album Oui Je Le Suis de Sefyu
pochette du troisième album solo de Sefyu « Oui Je Le Suis »

Pourtant, même si on ne peut pas parler de catastrophe véritable, il semblerait que cet opus est moins d’impact que ses prédécesseurs. En tout cas, les ventes ne sont clairement pas les mêmes. Qu’à cela ne tienne, l’année 2013 devrait être celle du renouveau, avec deux projets annoncés: une mixtape précédent un quatrième album sobrement intitulé « Yusef ». Difficile toutefois d’être confiant pour la suite tant les critiques pleuvent. Si l’on reconnait volontiers la voix puissante et énergique du MC, on lui reproche une écriture globalement faible, et une surabondance de gimmicks et onomatopées sensées lui conférer un style paliant à une véritable force lyricale. On en vient même à le classer comme un artiste surcoté (mais vu que le terme est aujourd’hui galvaudé et employer à tort et à travers, il est bien difficile d’en faire cas). Quoiqu’il en soit, il semblerait que le public soit à reconquérir pour réellement frapper un grand coup. A cause de l’échec précédent peut-être, le quatrième album solo annoncé ne voit finalement pas le jour.

S’ensuit alors une véritable traversée du désert. Pendant 4 ans, on a plus de nouvelles de l’artiste, et il n’apparaît même plus en featuring avec la nouvelle génération de rappeurs qui commence à voir le jour. On commence alors clairement à parler de retraite anticipée, bien que rien d’officiel ne soit vraiment émis. Pourtant, en 2015, l’actualité du rappeur reprend. Il annonce une signature sur un tout nouveau label: Polydor/Universal Music. Assurément de quoi sous-entendre la reprise des affaires et donc au moins un nouvel album à destination des bacs.

image screen Twitter Sefyu annonce signature chez Polydor:Universal Music
Sefyu annonce sur Twitter sa signature chez Polydor

image screen twitter Polydor annonce signature Sefyu
Le label Polydor accueille Sefyu dans ses rangs

Visiblement, l’artiste ne compte pas mettre un terme à sa carrière, et peut-être que sa longue pause fut salvatrice. On émet tout de même quelques doutes. Mine de rien, c’est dans une période charnière du rap que l’artiste s’apprête à revenir. Devenu bien plus populaire, il s’est également étendu, laissant la place à nombre de nouveaux artistes. On attend également une réelle progression chez l’artiste, qui au final se retrouve subsistant seulement dans l’esprit des anciens. Reste à voir si le rappeur aura profité de l’évolution du rap pour s’en inspirer, ou s’il se contente d’un retour aux sources. Mais à aujourd’hui en 2017, la question reste toujours sans réponse. Nous restons sans nouvelles de l’artiste dont la signature chez Polydor n’a visiblement pas d’effet bénéfique sur la suite de sa carrière. Réclamé par certains, il n’a malheureusement pas su toucher la jeune génération du public qui, de fait, reste assez indifférente. On ne peut ainsi que se hasarder à quelques suppositions: le label n’ayant finalement pas eu confiance en son retour, ou lui-même ne parvenant pas à offrir un album qui soit apte à satisfaire un nouveau public. Le temps passe, la concurrence est de plus en plus rude dans le rap game et Sefyu semble au final avoir été bien obligé d’accepter une retraite forcée. Perdre une place de titulaire et ne même plus assurer celle de remplaçant… Une fin assez triste quoiqu’en dise les critiques, pour un rappeur qui aura tout de même su parfaitement gérer le début de sa carrière. Si Sefyu est encore sur le mercato, on ose à nouveau espérer que quelqu’un voudra bien le relancer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous