image medine réaction polémique 2018 06

Médine livre sa réaction à la polémique le concernant !

Comme nous vous l’annoncions récemment, le rappeur Médine se trouve actuellement en pleine tempête médiatique concernant ses dates à venir au Bataclan, tempête évidemment déclenchée par ses détracteurs d’extrême droite. La chef de file de la flamme tricolore s’empare de l’affaire et déclare :

« Aucun Français ne peut accepter que ce type aille déverser ses saloperies sur le lieu même du carnage du Bataclan. La complaisance ou pire, l’incitation au fondamentalisme islamiste, ça suffit !

👏🏻 Bravo à la patriosphère, et notamment à nos militants très actifs sur les réseaux sociaux, pour le hashtag #PasDeMédineAuBataclan ! Si ce concert insultant à l’égard de nos morts n’a pas lieu, on le devra à leur vigilance. Continuons le combat et la mobilisation ! »

Mais comment s’est-il attirer la foudre des censeurs ? Et bien en dehors de sa pilosité faciale et de son appartenance assumée à la religion musulmane, il semblerait qu’une seconde raison soit à l’origine de ce lynchage méthodique; certaines paroles prononcées dans ces morceaux, notamment sur le titre “Don’t Laïk“.

Ne cédant pas à la bassesse de ses adversaires, le rappeur livre aujourd’hui une réponse pleine de bon sens à qui de droit :

Avant tout, afin de lever toutes ambiguïtés, je renouvelle mes condamnations passées à l’égard des abjects attentats du 13 novembre 2015 et de toutes les attaques terroristes, et assure avec la plus grande sincérité l’ensemble des familles des victimes de mon profond soutien.

Voilà 15 ans que je combats toutes formes de radicalisme dans mes albums. Un engagement qui me vaut les foudres de l’extrême-droite et de ses sympathisants, qui n’hésitent pas à détourner le sens de mes chansons ; ceux-là même aujourd’hui qui tentent d’instrumentaliser la douleur des victimes et de leur famille.

Désormais notre question est la suivante : “Allons-nous laisser l’extrême droite dicter la programmation de nos salles de concerts voire plus généralement limiter notre liberté d’expression ?”

Nous réitérons notre soutien à l’artiste, injustement pris pour cible par des personnes qui sans honte, brandissent la douleur des familles à des fins idéologiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*