in

Insta Five : Bodega Bamz [Interview]

image-bodega-bamz-itw-hhc-insta-2019

Le concept est simple, 5 publications Instagram, 5 questions. Le temps d’un court entretien avec un artiste, je reviens sur 5 images marquantes, sur lesquelles je me dois de creuser leur histoire, ce qui se cacher derrière ces simples clichés.

Aujourd’hui, le rappeur Bodega Bamz s’est prêté au jeu pour nous permettre de déchiffrer son compte. Avec un album qui n’attend que d’être dévoilé dans les prochains mois, il semble évident de mettre en avant le New-Yorkais venu du quartier de Spanish Harlem. Trop peu connu au sein de nos contrées, voici quelques réponses sur le personnage.

https://www.instagram.com/p/BwpWCl6Acii/?utm_source=ig_web_options_share_sheet

Salut Bamz ! En premier lieu, peux-tu me dire qui sont les TAN BOYS et la raison qui t’a poussé à choisir cette illustration ?

Salut  Cette photo provient du film Les Princes de la Ville qui raconte l’histoire de 3 frères adolescents vivant au Sud de Los Angeles, du temps où les gangs Mexicains prospéraient dans la vlle. J’adore ce film et il me rappel la signification de  TAN BOYS. Mon crew est avant tout un mouvement culturel. Nous avons de la fierté et une grande force individualiste. C’est ce qui nous définit.

https://www.instagram.com/p/BwAogvPgY8A/?utm_source=ig_web_copy_link

 Je sais que tu t’apprête à sortir ton nouvel album, complètement produit par Salaam Remi, ce qui est une chance folle. Je suppose que tu ne peux pas trop en dire à propos du projet, mais pourquoi as-tu choisis cette photo pour annoncer sa sortie ? Qu’est-ce qu’elle représente pour toi ?

C’est une photo qui me représente. Mon nom est Bodega Bamz et les Bodegas désignent les petites épiceries indépendantes en Espagne. Ici, on a affaire à un magasin typique de l’époque. Maintenant, leur apparence a changé mais on peut encore en trouver quelques uns dans le même genre dans mon quartier. J’ai choisi cette photo parce que, pour moi, c’est symbolique.

https://www.instagram.com/p/BwcbEz4gL45/?utm_source=ig_web_copy_link

Je présume que tu as rencontré Saaam Remi durant ton travail pour la bande originale de Grass is Greener accompagnant le documentaire Netflix eponyme. Comment tu t’es retrouvé sur un projet d’une telle envergure ? Ont-ils visualisaient tes court-métrages comme The Streets Owe Me ?

 En faite, j’ai rencontré Salaam en 2016 pour travailler sur un projet appelé West Side Highway Story. Mais pour Grass is Greener, c’est lors d’une session studio à Miami chez Remi pour finir mon album qu’il m’a proposé, à la dernière minute, de participer en posant sur l’un des pistes. C’était cool !

https://www.instagram.com/p/BvsduX7A3w_/?utm_source=ig_web_copy_link

C’est sûr ! Tu pose à côté de mec comme Black Thought ! A propos de Nipsey Hussle (R.I.P.), tu l’as rencontré plusieurs fois. As-tu bossé ou prévu de bosser avec des rappeurs californiens ? Avec tous les nouveaux rookies qui explosent, tu as peut-être des trucs sur le feu ?

J’adore la Californie, la culture est géniale et j’ai des fans là-bas qui me supportent ! Je passe des bons moments quand je mis rend et j’aimerai travailler avec des artistes provenant de la côte, mais pour l’instant ce n’est pas le cas.

https://www.instagram.com/p/BwDQTKbAAr6/?utm_source=ig_web_copy_link

J’étais vachement intrigué par celle-ci. Peux-tu m’expliquer ce qu’est ce club ? Les portes d’entrées sont classieuses !

The Boys Club of Ne-York est l’endroit où j’ai passé mon enfance… J’ai pu aller à la piscine ou jouer au ping-pong, apprendre à nager lorsque l’on allait camper en dehors de la ville… D’ailleurs, il y avait un théâtre pour que l’on fasse des représentations. Je me rappel mettre dit que je voulais devenir un acteur ce jour-là. Bien avant de vouloir rapper, mon rêve était de devenir un acteur. Et tout à commencé au Club.

https://www.instagram.com/p/BZmIvUenw3o/?utm_source=ig_web_copy_link

Pour finir, peut-on dire que les chemises hawaiiennes sont le meilleur accoutrement ?

En faite, elle a été portée par Al Pacino dans Scarface ! Quand je travaillais sur le plateau de SMILF, le mec qui s’occupait des costumes m’a dit qu’elle venait d’Universal ou Paramount ! Je suis sûr que Pacino avait une multitude de chemise dans le genre, et celle-ci était l’une d’entre elles.

Merci d’avoir pris le temps de répondre à mes questions ! On va être attentif concernant la sortie de ton album !  Bonne continuation !

What do you think?

image g eazy no limit remix french montana asap rocky

G-Eazy révèle la présence de Lil Wayne dans son prochain album

image Elijah Al-Amin et Michael Paul Adams

R.I.P : un jeune homme assassiné parce qu’il écoutait du hip-hop