AccueilSnoop Dogg : Actualités, sorties, albums du rappeur

Snoop Dogg : Biographie, discographie, news, punchlines & meilleurs sons

Calvin Cordozar Broadus, Jr. aka Snoop Dogg est né le 20 octobre 1971 à Long Beach, en Californie. C'est sa mère qui le surnomme "Snoopy" par arpport à l'expression de son visage.

Snoop Dogg : Toute l'actualité, news et sorties musicales

Albums de Snoop Dogg : sa discographie solo

Doggystyle - Album de Snoop Dogg

Sorti le 23 novembre 1993, Doggystyle est le premier album studio de Snoop Dogg

Tha DoggFather - Album de Snoop Dogg

Sorti le 12 novembre 1996, Tha DoggFather est le second album studio de Snoop Dogg.

Da Game Is to Be Sold, Not to Be Told - Album de Snoop Dogg

Sorti le 4 août 1998, Da Game Is to Be Sold, Not to Be Told est le troisième album studio de Snoop Dogg.

No Limit Top Dogg - Album de Snoop Dogg

Sorti le 11 mai 1999, No Limit Top Dogg est le quatrième album studio de Snoop Dogg.

Tha Last Meal - Album de Snoop Dogg

Sorti le 19 décembre 2000, Tha Last Meal est le cinquième album studio de Snoop Dogg.

Tha Last Meal - Album de Snoop Dogg

Sorti le 26 novembre 2002, Paid tha Cost to Be da Boss est le sixième album studio de Snoop Dogg.

R&G (Rhythm & Gangsta): The Masterpiece - Album de Snoop Dogg

Sorti le 16 novembre 2004, R&G (Rhythm & Gangsta): The Masterpiece est le septième album studio de Snoop Dogg.

Tha Blue Carpet Treatment - Album de Snoop Dogg

Sorti le 21 novembre 2006, Tha Blue Carpet Treatment est le huitième album studio de Snoop Dogg.

Ego Trippin' - Album de Snoop Dogg

Sorti le 11 mars 2008, Ego Trippin' est le neuvième album studio de Snoop Dogg.

Malice n Wonderland - Album de Snoop Dogg

Sorti le 8 décembre 2009, Malice n Wonderland est le dixième album studio de Snoop Dogg.

Doggumentary - Album de Snoop Dogg

Sorti le 29 mars 2011, Doggumentary est le onzième album studio de Snoop Dogg.

Reincarnated - Album de Snoop Lion

Sorti le 23 avril 2013, Reincarnated Treatment est le douzième album studio de Snoop Dogg.

Bush - Album de Snoop Dogg

Sorti le 12 mai 2015, Bush est le treizième album studio de Snoop Dogg.

Coolaid - Album de Snoop Dogg

Sorti le 1 juillet 2016, Coolaid est le quartorzième album studio de Snoop Dogg.

Neva Left - Album de Snoop Dogg

Sorti le 19 mai 2017, Neva Left est le quinzième album studio de Snoop Dogg.

Bible of Love - Album de Snoop Lion

Sorti le 16 mars 2018, Bible of Love est le seizième album studio de Snoop Dogg.

I Wanna Thank Me - Album de Snoop Dogg

Sorti le 16 août 2019, I Wanna Thank Me est le dix-septième album studio de Snoop Dogg.

From tha Streets 2 tha Suites - Album de Snoop Dogg

Sorti le 20 avril 2021, From tha Streets 2 tha Suites est le dix-huitième album studio de Snoop Dogg.

Anecdotes et tout ce qu'il faut savoir sur le rappeur

Snoop Dogg - Les 10 meilleurs rappeurs selon lui

Snoop Dogg a révélé son top 10 des meilleurs rappeurs de tous les temps. Spoiler alert, ils sont tous de l’ancienne génération.

Snoop Dogg : 5 anécdotes complètement WTF

5 faits sur Snoop Dogg que vous ne connaissiez peut-être pas.

Biographie de Snoop Dogg

Rappeur, chanteur, producteur et acteur, Snoop Dogg est devenu une figure emblématique de la culture hip-hop américain et plus précisément du Gangsta rap. Au début de sa carrière, il s’est d’abord popularisé en tant que MC dans le milieu du rap West Coast et devient par la suite l’un des protégés de la légende Dr.Dre. Avec son nouveau statut avec le célèbre producteur, il a écoulé plus de 17 millions d’albums entre 1991 et 2006. Outre son talent artistique, il est également célèbre pour ses différents ennuis avec la justice. Dans cet article, notre mag s’intéresse à la carrière de cet artiste qui réussit également bien dans une carrière de comédien.

La jeunesse de Snoop Dogg

Né le 2 octobre 1971 à Long Beach au sud de Los Angeles (Californie), Snoop Dogg s’appelle en réalité Calvin Cordozar Broadus Jr. Il a vécu dans une famille composée de trois enfants dont il est le second. Il a grandi loin de la chaleur de son père qui est un chanteur, postier et vétéran de la guerre du Vietnam. C’est d’ailleurs de ce dernier qu’il tient l’âme de la musique. Par contre, c’est sa mère qui l’a surnommé « Snoopy », car certaines expressions de son visage faisaient penser au célèbre personnage de la bande dessinée. C’est sous ce nom qu’il va commencer par chanter à l’Église baptiste Golgotha Trinity pendant qu’il s’exerçait également au piano. En classe de sixième, Broadus Jr commence par rapper au lycée Long Beach Polytechnic High Scholl. À cet effet, il importe de rappeler que, d’après tous ses professeurs qui l’ont encadré, il était un élève discret et surtout travailleur. Le fait est qu’il obtient rapidement son diplôme de l’enseignement secondaire. Entre temps, le jeune ambitieux exemplaire avait intégré l’équipe de Basket du lycée et c’est à ce niveau que Snopp commence par être plutôt extraverti. Il se rapproche très tôt du groupe local des Crips, un gang populaire et très surveillé par la FBI et CIA. Ainsi, il a fréquemment eu des ennuis avec la justice en raison de ses différentes frasques. Trois ans après les arrestations, Snoopy décide de trouver un autre sens à sa vie en se réfugiant dans la musique professionnelle. En effet, pour ses débuts, il a commencé avec des cassettes de rap « faites maison » en collaboration avec son cousin Nate Dogg et son camarade de lycée Warren G qui est un petit-frère de Dr.Dre. Partageant la même ambition, celle de devenir des superstars dans l’industrie de divertissement, ils forment un groupe baptisé «  Three The Hard Way  213 » en référence au code téléphonique de leur ville.

Un début et Snoop Doog accède à la notoriété

Pour les débuts de sa carrière artistique, Snoop Dogg fait la connaissance de De.Dre et ce, par l’intermédiaire de son ami Warren G.  Il commence ainsi par collaborer avec son mentor d’abord sur la bande originale du film Deep Cover puis sur le premier opus de ce dernier. Intitulé « The Chronic », ce projet permet à la future légende d’accéder à la notoriété dans l’industrie du divertissement. Aussi, pendant cette même période en 1993, il devrait dévoiler son premier album studio « Doggystyle », mais malheureusement il était accusé avec son garde du corps pour un meurtre de Phillip Woldermarian, un membre d’un gang rival. Toutefois, la star va plaider non coupable en avançant que la victime le poursuivait. Il n’a donc agi qu’en légitime défense. Une fois acquitté de sa sanction, Snoop sort finalement le projet en question, et ce, vers la fin de la même année sous la houlette du label Death Row Records. Pour l’information, cette création a connu un succès écrasant dans le game en se hissant en tête de lice du Billboard hot 200 et des Billboard Top RnB/Hip-Hop Albums. Avec presqu’un million de disques écoulés dans une semaine après le lancement, ce projet est resté à la tête des palmarès sur de nombreux mois. Pour rappel, il est porté par des titres à succès telsque Who Am I (What’s My Name) ?, Ain’t No Fun et Gin and Juice. Quelques semaines après, la vente atteint la barre des 4 000 000 et l’album devient certifié disque de platine avec d’autres disctionctions. Par exemple, About.com l’a positionné à la 19e place des créations hip-hop/rap intemporelles. Par ailleurs, même si son premier opus a reçu un gros crédit d’honneur de la plupart des fans, il importe de rappeler que le contenu a aussi rencontré des critiques acerbes en raison des paroles relatives au meurtre et des propos misogynes. À ce sujet, certains journaux locaux et un député ont réclamé l’expulsion du rappeur du pays, mais l’artiste n’en a pas eu cure. Il a même profité pour enregistrer son deuxième album intitulé « Tha Doggfather » en attendant son procès. Sortie en 1996, ce dernier n’a pas été couronné du succès espéré par son auteur, car celui-ci était en déclin en raison de la mort subite de son ami, la superstar Tupac Shakur. La vente était carrément une déchéance pour un artiste de son gabarit. Pourtant, The Doggfather n’a pas cessé de travailler pour atteindre le sommet.

Le succès continue avec Snoop Dogg

Après la disparition de son meilleur ami Tupac, Snoop Dogg signe un autre contrat de collaboration avec le célèbre label No Limit en 1998. De cette signature sortent des projets telsque Game is To be sold, Not To be told, No limit top Dogg et Tha Last Meal. À partir de ces différents projets, le rappeur voit sa cote de popularité augmenter sensiblement, ce qui l’amène à lancer une autobiographie en 2001. Pendant cette période, il commence également par s’intéresser au cinéma. Ainsi, il apparaît dans les films comme Training Day, Baby Boy, Starsky et Hutch. Au cours de la même année, Snoop Dogg produit également un film d’adulte baptisé Snoop Dogg’s Hustlaz Diary of a Pimp et ce en collaboration avec le magazine Hustler. En effet, la sortie pornographique a valu au rappeur natif de Californie un AVN Award (oscar du porno américain) pour meilleure vente de l’année 2022. Encouragé par cette grande distinction, il sortira d’autres films pornographiques à succès. L’expérience aidant, il crée en 2005 sa propre compagnie de production cinématographique dénommée Snoopadelic. À rappeler qu’entre temps, il a sorti d’autres albums par mi lesquels figure Paid tha Cost Be Da Bo$$ qui s’est hissé à la douzième place du Billboard hot 200 après le lancement. Il y a également l’opus The Hard Way, le résultat de sa collaboration avec Warren G. et Nate Dogg. Riche en innovation rythmique, le projet atteint la 4e place du Biollboard 200. Après ces différents succès, Snoop obtient une nouvelle signature en 2004 avec le label Star Trak des Neptunes. Ceux-ci lui produisent les hits de son prochain album « R and G ». Entre autres singles, on peut citer par exemple Drop it like it’s hot (feat. Pharrell) et Signs (feat. Justin Timberlake et Charlie Wilson). Ces deux morceaux montent respectivement à la première place des classements et deuxième dans les classements britanniques.

La légende poursuit son buzz avec une succession de projet

Après s’être véritablement imposé dans l’industrie musicale américaine, Snoop se permet à nouveau quelques virages dans l’univers du cinéma. Ainsi, il apparaît en tant qu’acteur principal dans une téléréalité intitulée Snoop Dogg’s Father Hood. Initialement diffusée le 9 décembre 2007 aux États-Unis sur la chaîne E, l’émission fait allusion à sa vie familiale, professionnelle et de ses démêlés avec la justice. Plus tard, il apparaît aussi dans Weefd où il joue son propre rôle. Après ceci, il enchaîne avec une succession de collaboration. À titre illustratif, il a incarné le personnage d’un chanteur dans un épisode de la série Monk, Mr. Monk and The Rapper. Séduit du succès de ce chapitre, il reprend le générique de la série qui sera diffuse le 20 juillet 2007. Par ailleurs, faisant son petit bout de chemin au cinéma, Snoop n’a pas pour autant oublié sa carrière de rappeur. Le fait est qu’en novembre 2007, il revient avec un morceau intitulé Sensual Seduction qui rencontre également un grand succès dans le game. Ce titre est resté un an le clip qui a été le plus diffusé sur les chaînes de télévision et sacré premier dans la diffusion des clips. En 2008, il publie son neuvième album baptisé « Ego Trippin » A l’origine, cette création ne devrait pas recevoir de featuring, d’où le nom « Triper avec son ego, avec soi-même ». Néanmoins, le rappeur oublie sa vision du départ en se faisant accompagner sur le disque par des collègues comme Charlie Wilson, Too Short et Kurupt. En ce qui concerne la production, on y retrouve la signature de Neptunes, DJ Quik Terrace Martin et Shawty Redd. En 2009, Snopp publie son dixième album intitulé « Malice n Wonderland » et le réédite en 2010 en y ajoutant 7 différents titres supplémentaires. La réédition obtient un gros crédit d’honneur et le rappeur enchaîne avec d’autres projets. Ainsi, au cours de la même année, il participe à une vidéo aux côtés du célèbre producteur Swizz Beatz où il annonce un prochain opus. Ce dernier, intitulé The Doggumentary » accueillera d’autres légendes du game parmi lesquels ont peut citer Kanye West, John Legend, Daz Dillinger, Kokane, Too $ hort, Bootsy Collins, T-Pain, Wiz Khalifa et Gorillaz. Avec ces collaborations de marque, l’opus rencontre un succès international au-delà des attentes du rappeur. En 2011, il fait un featuring avec David Guetta et Afrojack (Sweat) a cartonné et attire plus d’attention sur Snoop.

Le rappeur reste encore déterminé malgré les fleurs amassées

En dépit des nombreuses preuves de son talent qu’il amontrées dans le game, Soop Dogg n’entend pas prendre de si tôt une pause ou une retraite artistique. En 2012, il revient avec le titre La La qui annonce son prochain album studio sous le nom de scène Snoop Lion. Intitulé « Reincarnated », ce projet présente l’artiste comme étant un nouveau passionné du rastafari, ce qui n’est pas bien vu aux yeux des fans. Sur ce, en 2013, il revient sur sa ligne initiale en sortant la mixtape « Royal Fam », un projet issu de sa collaboration avec le collectif Tha Broadus Boys. En mai 2015, il publie son treizième album intitulé « Bush ». Pour rappel, ce projet a connu la collaboration des artistes telsque Charlie Wilson, Stevie Wonder, Gwen Stefani, T. I, Kendrick Lamar et Rick Ross. Trois de ses morceaux incluent Peaches N’Cream, So Many Pros et California Roll. C’est d’ailleurs pendant cette période qu’il reprend son nom de scène Snoop Dogg au détriment de Snoop Lion autrefois popularisé pour sa passion au rastafari. Deux ans après le changement de nom, Snoop sort sur YouTube le titre Lavender (Nightfall Remix) de BadBadNotGood featuring Kaytranada. Dans cette vidéo assez controversée, le rappeur pointe une arme (factice) sur l’ex-président américain Donald Trump, ce qui suscite un grand tollé dans toute l’industrie musicale. Pour autant, les critiques qui ont jalonné la diffusion du clip n’ont entamé en rien la détermination de l’artiste à poursuivre son objectif, celui de toucher le sommet du succès. Ainsi, au cours de la même année, paraît un autre opus studio baptisé « Mount Kushmore » et ce, en collaboration avec B-Real, Method Man et Redman. Toujours en 2017, il sort également l’EP « Make America Crip Again ». Outre ces projets à succès, Snoop a marqué le milieu du rap américain avec d’autres albums. Entre autres, on peut citer “Coolaid” (2016), “Bible of Love” (2018), “I wanna Thank Me” (2019), “From tha Streets 2 tha Suites” (2021). En 2022, la légende fera une tournée de l’album « I wanna Thank Me ». Il sera également dans le spectacle de la mi-temps du prochain Superbowl avec d’autres poids lourds de l’univers. En attendant ces différentes sorties de Snoop, veuillez nous préciser en commentaires ce que vous appréciez dans ses différents projets artistiques.