AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021The Up In Smoke Tour: l'histoire d'une tournée mémorable

The Up In Smoke Tour: l’histoire d’une tournée mémorable

-

Si l’on s’en tient à une vision très basique de l’agencement du quotidien d’un artiste dans sa carrière, on a bien vite fait de s’imaginer le même schéma routinier: l’annonce d’un album; la promotion de ledit projet avec annonce de featurings, présentation de la tracklist, le tout accompagné de quelques clips; la sortie du CD puis une tournée qui s’ensuit. En règle général, l’ensemble converge vers une forte popularité pour l’artiste, et une réussite en tout point. Les concerts, voilà une façon de vivre la musique d’une autre manière, et pour la star de communier véritablement avec son public. L’occasion aussi de découvrir d’autres talents, souvent venus pour faire la fameuse première partie du show, de quoi se démarquer et assurer un certain potentiel. Et parfois, certes trop rarement au goût du public, quand toutes les égéries sympathisent entre elles, cela peut donner un genre de méga tournée qui reste à jamais dans le coeur de ceux qui y ont assisté. On parle de classiques, albums ou sons, mais cette appellation peut tout aussi bien être valable pour les concerts ou tournées. Et puisque nous n’avons pas encore abordé ce thème là, il est plus que grand temps d’y remédier avec la tournée par excellence, celle qui aura su marquer son époque: The Up In Smoke Tour.

Une tournée vitrine du rap US de l’époque

Oui, ce nom vous rappelle obligatoirement quelques souvenirs et pour les plus jeunes, vous l’avez déjà très certainement entendu ou lu quelques parts. A la manière d’un album jugé incontournable pour tout fan qui se respecte, il s’agit de la tournée phare du monde du hip-hop. Un événement qui, pourtant, ne se sera déroulé que sur le continent Nord Américain: 44 dates (dont 42 aux Etats-Unis et 2 au Canada). C’est cependant suffisant pour insuffler une aura quasiment mythique autour des scènes. Pour tenter de mieux visualiser le contexte, il faut se replacer en 2000, date à laquelle les événements se sont dérouler. Fort de sa montée en puissance tout au long de la décennie de 1990, le rap est passé de ses quelques balbutiements au sein de quartiers pauvres à un véritable style qui entend bien se défendre sur l’échiquier musical. Qu’on le veuille ou non, le hip-hop a prit son envol, le hip-hop fonctionne, le hip-hop à des fans, et ainsi le hip-hop vend ! On se retrouve également avec des rappeurs confirmés depuis plusieurs années, et d’autres plus jeunes qui sont en passe d’assurer la relève et compte bien nous le prouver. Pour cela, il fallait donc s’appuyer sur des têtes d’affiches incontournables qui ont représenté la West Coast, de ceux qui faisaient tourner à eux seuls le business du rap game. Nous sommes au début du nouveau millénaire, sur la scène américaine, les noms sont donc facile à trouver:

Dr. Dre

image Dr.Dre lors du Up In Smoke Tour
Le producteur Dr.Dre sur la scène de la tournée The Up In Smoke Tour

 Snoop Dogg

image Snoop Dogg lors du Up In Smoke Tour
Le rappeur Snoop Dogg sur la scène de la tournée The Up In Smoke Tour

 Ice Cube

image Ice Cube lors du Up In Smoke Tour
Le rappeur Ice Cube sur la scène de la tournée The Up In Smoke Tour

Eminem

image Eminem lors du Up In Smoke Tour
Le rappeur Eminem sur la scène de la tournée The Up In Smoke Tour

Si ce dernier n’est pas à proprement parlé un digne représentant de la côte Ouest (rapport à ses origines le localisant à Detroit, Michigan), c’est Dr.Dre qui souhaite le voir présent pour cette tournée, convaincu que le jeune blondinet aura parfaitement sa place. Et il est bien loin de s’être trompé, en effet ! De plus, avec son album The Marshall Mathers LP tout juste sorti à peine un mois avant, Slim Shady venait d’être bien malgré lui propulsé au sommet du rap, devenant la figure de proue d’un navire nouvellement mis à flot que le capitaine Andre Young compte bien mener à bon port. Evidemment bien au courant de ce qui peut se faire de mieux dans le game, les vétérans convient bon nombres d’artistes à les rejoindre: Nate Dogg, Kurupt, MC Ren, Westside Connection, Mel-Man, Warren G, The D.O.C, Devin The Dude, Doggy’s Angels, XzibitThruth Hurts, TQ, sans oublier les protégés de Em’ D-12 et le regretté Proof. Une véritable armée venu livrer bataille sur scène, marquant assurément les esprits de tout ceux ayant pu y assister. C’est également l’occasion d’assurer la promotion d’albums, je parlais du « Marshall Mathers LP », mais aussi de « The Last Meal » de Snoop Doggy Dogg, « War & Peace, Vol. 2 » de Ice Cube et « 2001 » de Dre.

La promesse d’un show incroyable

Faire de cet événement l’une des tournée les plus marquante de l’histoire… Un bien beau pari, quelque peu excessif diront certains, mais qui pourtant fut non seulement brillamment réussi et à la base l’objectif premier de Dr.Dre. Alors même que la tournée prenait forme, le producteur s’exprimait ainsi: « It’s gonna be incredible. We’re gonna give everybody that’s been buying our records a real show, something they’ve never seen before. »

« Cela va être incroyable. On va donner un vrai spectacle à chaque personne ayant acheté nos albums, quelque chose qu’ils n’ont encore jamais vu. »

Pari tenu, avec la relecture sur scène des classiques qui auront érigé la carrière et le statut de chacun. Des débuts mémorables de la West Coast avec « Nuthin’ But A G Thang », « Still DRE » ou encore « California Love » (hommage évident à Tupac Shakur), on aura également droit au docteur nouvelle génération avec « The Next Episode », « What’s The Difference » ou « Forget About Dre ». De quoi en profiter pour mettre en avant un Eminem qui livrera quelques prestations de ces classiques, de « The Real Slim Shady » à « Kill You » en passant par « Under The Influence », prétexte à ramener tous les gars de D-12 sur scène.

Une mise en scène savamment étudié, avec paradoxalement un esprit festif totalement assumé, chacun venant sur scène pour foutre un immense bordel avant tout face à une foule qui scande ces classiques mille fois écoutés. La quintessence même de ce que le rap pouvait proposer à l’époque, des MC’s devenus de véritables superstars, des sons connus de tous, s’il y a bien un condensé de rap à se faire, c’est bel et bien au cours de toutes ces dates. On retiendra que le Up In Smoke Tour a su prendre une ampleur telle que c’est à partir de là que l’on peut affirmer sans exagération que la rap a pu montrer une image de véritable identité musicale, au même titre que le rock (pour prendre un exemple de style très populaire). Et ça, c’est une bien belle réussite de la part de tous ces rappeurs !

The Up In Smoke Tour: juste une fois ?

Quelques mois plus tard, en décembre précisément (la tournée s’étant tenue de juin à août), le DVD du Up In Smoke Tour est disponible. Publié sous le label Eagle Vision, il est issu d’un enregistrement à Worcester (Massachusetts) le 20 juillet 2000. L’occasion de découvrir en image la folie scénique pour ceux n’ayant pu y assister en direct.

Forcément, une telle réussite en tout point ne pouvait que réclamer une suite. De plus, les artistes ont su prospérer et confirmer encore si besoin il en était. Dr.Dre est de nos jours toujours aussi iconique, Snoop Dogg nous sort son quinzième album « Neva Left » aujourd’hui même, et Eminem n’a eu de cesse d’étaler son talent depuis lors. Et c’est justement en 2009 que l’idée d’un second tour est émise. C’est malheureusement une époque de rumeurs, entre l’album Detox de Dre qui devait s’apprêter à sortir (et qui finalement n’aura jamais vu le jour) et les artistes convié sur scène. Cette fois-ci, il s’agissait de représenter les membres du label Aftermath qui s’est avéré incontournable au cours de la première décennie des années 2000. Eminem et Snoop Dogg devait encore faire partie du projet, tout comme 50 Cent et le G-Unit. Cependant, restée à l’état de simples suppositions et informations non confirmée, la tournée n’a jamais eu lieu et est finalement tombée dans l’oubli. Et à présent quand est-il ? Les plus optimistes reprennent espoir depuis l’annonce en 2015 d’une volonté de réaliser une énorme tournée européenne (nom de code Beats & Ryhmes Tour). Moins complet que le précédent, le show devrait essentiellement se concentrer sur Dre, Eminem, Snoop Dogg et Kendrick Lamar. De quoi faire bondir les fans, bien qu’en dehors d’une confirmation en 2016 de la part de Snoop Dogg comme quoi le projet était toujours viable et étudiée, on ne dispose actuellement d’aucune autre information supplémentaire. En espérant que l’on pourra revivre ceci (et avec un peu de chance sur notre sol français cette fois !), Le Up In Smoke Tour reste un élément marquant et incontournable du rap américain, véhiculeur de son image de marque. Une tournée absolument classique.

image Dr Dre, Snoop Dogg, Eminem et Kendrick Lamar
Portrait des rappeurs Dr. Dre, Snoop Dogg, Eminem et Kendrick Lamar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR