AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentTovaritch visé par une plainte après ses propos jugés homophobes...

Tovaritch visé par une plainte après ses propos jugés homophobes et son tacle contre un centre LGBT

-

Tovaritch se trouve au cœur d’une grosse polémique depuis la diffusion de son nouveau clip 2CB dans lequel il s’est moqué d’un centre LGBT. Alors que le clip vient de dépasser 1,5 millions de vues sur Youtube, le rappeur est accusé d’avoir tenu des propos homophobes. Des associations et autorités se sont mêlées et une plainte vient d’être déposée contre le rappeur.

Tovaritch  accusé d’homophobie après son clip « 2CB »

Dans le nouveau clip « 2CB » dévoilé mercredi, Tovaritch  s’est en est pris à la communauté homosexuelle en chantant son dégoût vis-à-vis des LGBT.  « C’est pas l’marais ici, non c’est pas la gay pride », « J’aime pas les hommes qui su*ent des hommes et qui volent le travail des femmes », ces paroles  de Tovaritch ont fait l’effet d’un séisme pailleté sur la toile.  

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le déplacement moqueur effectué par le rappeur dans un centre LGBT de la capitale Parisienne. « Comme vous faites du super travail, je me sentais redevable, je vous ai offert une petite tarte » déclare-t-il à un membre.

Devenu viral, le clip à polémique a suscité des réactions mitigées sur les réseaux sociaux notamment dans le rang des autorités et associations LGTB.  « Hier, le rappeur Tovaritch a publié une vidéo où il se rend au @CentreLGBTParis en se moquant des bénévoles. Mercredi, il publiait un titre aux paroles homophobes, dénigrant au passage le #Marais. J’apporte tout mon soutien au Centre #LGBT et condamne cet acte et ces propos. Adjoint au Maire de @MParis » a indiqué l’adjoint au Maire de Paris, Yohann Roszéwitch sur twitter.

Tovaritch  réagit face une vague d’indignation dans le rang des autorités

Au milieu de ce tollé, l’association de la lutte contre les discriminations et la haine anti LGBTQI, Stop Homophobie s’est également invitée dans la danse en portant une plainte contre le rappeur. « Les propos homophobes n’ont pas leur place dans le rap ni ailleurs. L’intimidation du @CentreLGBTParis est inacceptable. Il est temps que la justice soit saisie avant qu’il n’y ait de plus graves violences. » a réagi l’Eurodéputée écologiste, Karima Delli. « Insupportable et inadmissible. Soutien total au @CentreLGBTParis qui mène un travail absolument remarquable au quotidien, ainsi qu’à toutes les personnes #LGBT+ blessées par ces actes LGBTphobes. », a poursuivi Isabelle Rome, ministre déléguée auprès de la Première ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Face à toutes ces critiques, Tovaritch est monté au créneau pour faire une mise au point sur ses propos qui selon lui, sont en train d’être déformés. « C’est vous qui avez un problème avec moi, moi j’ai rien contre vous. De base, je jugeais l’acte en lui-même et non les personnes, vous le savez très bien. Hier quand j’ai amené le gâteau, ils m’ont dit ’merci c’est sympa’ donc ne transformez pas mes propos », s’est défendu le rappeur dans une story sur Instagram.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous