AccueilDossiersYoung Guru sensibilise les écrivains sur le Hip hop...

Young Guru sensibilise les écrivains sur le Hip hop à propos de la véracité de ce qu’ils écrivent

-

Young Guru est très pointilleux en matière de travail bien fait. Il l’a encore démontré en ne voulant pas être associé à une fausse histoire.

Le hip-hop, c’est de l’oralité, mais c’est surtout de l’écriture. En dehors des textes de rap, il y a également la mémoire par l’écriture. Concernant ce volet, il semble qu’il y a du laisser-aller aux yeux de Young Guru. L’ingénieur de son de Jay-Z a tenu à tirer la sonnette d’alarme pour plus d’application quand il s’agit de parler de la musique sous forme d’histoire. Cela n’est pas surprenant venant de celui qui est témoin du début de bien nombreuses carrières.

Une critique constructive

Young Guru a tenu à porter sa pierre à l’édifice et il l’a fait mardi par son compte Instagram. « S’il vous plaît, faites attention à ce que vous écrivez dans ces livres sur le hip-hop ». Il a même pris le soin de contextualiser en évitant les auteurs de livre à bien effectuer des recherches. « Il y a une différence entre qui a fait quelque chose de » premier « et qui était le plus populaire. ».

Comme pour que son message soit plus efficace, il prodigué des conseils et insisté sur la mission de transmission de vraies informations aux générations futures. « Utilisez les mots corrects parce que nos enfants lisent ceci et prennent votre parole comme la vérité. Et vous avez manifestement tort ! ».

Les écrivains devraient prendre Guru comme source

Au-delà de ce post anodin, Young Guru est une montagne de souvenir qui peut se donner la mission de veiller à la véracité des informations véhiculées au sujet de l’histoire du rap. Il l’a encore fait le mois dernier sur le podcast My Expert Opinion de Math Hoffa. Ce jour-là, il a révélé qu’Aaliyah devait poser sur Roc the Mic, mais est décédé peu de temps avant que le projet ne soit concrétisé. « Quand Aaliyah est morte, Aaliyah était censée venir à nous, voler vers nous », avait-il commencé à dire. « Elle avait déjà appelé Just [Blaze] et était censée faire un remix avec Just. La première fois que j’ai vu le hip-hop [Kyambo Joshua] pleurer. »

Sidoine
Sidoine
Journaliste et traducteur EN-FR, je suis passionné d'Internet, de technologies, de crypto-monnaies et de musique, le Rap tout particulièrement. Je suis tombé dans le chaudron de MC Solaar lorsqu'avec l'aide du druide Jimmy Jay, il préparait l'album Qui sème le vent récolte le tempo.
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous