Cardi B : les photos de strip-teaseuses de la rappeuse deviennent virales sur Twitter

-

La prochaine candidate au titre de “Reine du Bronx”, Cardi B, a une activité diversifiée. D’abord célèbre sur Internet grâce à ses posts Instagram viraux, la rappeuse est ensuite devenue la star de la sixième saison de Love & Hip-Hop : New York, tout en publiant deux mixtapes Gangsta Bitch Music, vol 1 et vol 2. Elle n’a véritablement atteint le statut de reine qu’avec la sortie de son single “Bodak Yellow”. La chanson a débuté à la deuxième place du Billboard Hot 100 et s’est rapidement hissée à la première place, faisant de Cardi la première rappeuse solo à avoir un tube numéro 1 depuis Lauryn Hill, et la première personne d’origine dominicaine à atteindre le sommet des charts.

Depuis lors, Cardi B n’a fait qu’enchaîner les prouesses. Entre ses collaborations avec des artistes de premier plan comme Bruno Mars, ses participations aux publicités du Super Bowl et la sortie de son premier album, Bartier Cardi, elle a trouvé le temps de se fiancer avec Offset, le cracheur à la voix bourrue des Migos. Cependant, avant qu’elle connaisse tout ce succès, elle a exercé le métier de strip-teaseuse, un métier dont elle n’a pas honte et qui selon elle a énormément contribué à faire d’elle la star que nous connaissons maintenant. Elle n’est plus de cette vie aujourd’hui, mais les fantômes du passé la hantent toujours et récemment des images d’elle ont fait surface et ont enflammé la toile.

https://twitter.com/etarauhls/status/1475721158813171713?s=20

Les photos de Cardi B collectant des cargaisons d’argent de ses jours de striptease deviennent virales sur les médias sociaux

Avant de devenir une rappeuse superstar mondialement connue, Cardi B, originaire du Bronx, dansait dans des clubs exotiques à New York et se préparait à une carrière dans la télé-réalité en faisant partie du casting de Love & Hip Hop. De nombreuses histoires ont été racontées sur ses jours en tant que danseuse et parfois, les fans de la rappeuse partagent de vieilles photos d’elle de cette époque sur les médias sociaux. Cette semaine, Cardi a posté son propre throwback de 2014, en le rejetant sur la photo avec un tapis de billets de dollars sur le sol. Son post a déclenché une nouvelle tendance sur Twitter, avec des fans partageant une photo similaire et l’utilisant comme un mème pour décrire à quel point ils seraient riches si défendre leur artiste préféré était un travail à temps plein.

Au fil des ans, de nombreux fans de musique ont dû défendre leur artiste préféré à l’occasion, après qu’ils ont sorti une chanson médiocre ou fait quelque chose de douteux en public. La culture de l’annulation étant toujours aussi forte, cela a été un peu plus fréquent ces dernières années. Après que Cardi a posté sa photo de strip-teaseuse, elle est devenue virale, les fans l’utilisant et ajoutant des légendes, comme “Moi si défendre [insérer le nom de l’artiste] était un travail“, pour communiquer à quel point ils seraient riches pour avoir simplement soutenu leurs favoris.

Bien que beaucoup critique son passé, Cardi B n’en a jamais eu honte, elle a toujours su faire face aux mauvaises langues

Depuis son avènement dans le Game US, la chanteuse originaire du Bronx a toujours été en proie à des attaques de toutes sortes. En 2019, des rumeurs selon lesquelles elle droguait et violait des hommes en tant que strip-teaseuse circulaient sur la toile et face ces rumeurs, la chanteuse n’a pas hésité à se justifier sur les réseaux.

Qu’il s’agisse ou non de mauvais choix à l’époque, j’ai fait ce que je devais faire pour survivre. Je n’ai jamais prétendu être parfaite ou venir d’un monde parfait. Je fais partie d’une culture hip-hop où vous pouvez parler d’où vous venez, parler des mauvaises choses que vous avez dû faire pour arriver là où vous êtes. ‘J’avais des options très limitées’” a-t-elle écrit sur Instagram en réponse à la fureur.

La lauréate des Grammy a également souligné dans son intervention le fait que contrairement aux rappeurs qui glorifient le meurtre, la violence, la drogue et le vol, elle n’avait jamais glorifié son passé et que pour cette simple raison, ses oppresseurs devraient arrêter de s’en prendre à elle. “Je n’ai jamais glorifié les choses que j’ai évoquées dans ce live [vidéo], je n’ai même jamais mis ces choses dans ma musique parce que je n’en suis pas fière et que je me sens la responsabilité de ne pas les glorifier. J’ai fait les choix que j’ai faits à l’époque parce que j’avais des options très limitées“, affirma-t-elle. Elle a terminé déclaration en expliquant que les hommes auxquels elle faisait référence dans l’ancienne vidéo étaient des hommes avec lesquels elle sortait ou était impliquée, et qu’ils étaient “conscients et volontaires “.

Ambro Ola
Ambro Ola
Titulaire d’une licence en linguistique anglaise, je suis web rédacteur, content-manager. Je nourris une passion toute particulière pour l’art_ la poésie et la musique en l’occurrence. Bercé dès le jeune âge par les vers renversants des légendes du hip-hop tels que Eminem et Youssoupha, j’ai nourri très vite et mûri en grandissant, une forte affection pour le rap, la parole vivante, qui sait se faire tendre, instructive ou agressive. Retrouvez moi sur Twitter ou Linkedin !
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous