image sefyu-suis-je-le-gardien-de-mon-frere-chronique

[Chronique] L’album “Suis-je le gardien de mon frère ?” de Sefyu fête ses 10 ans !

Sefyu fait parti de ces rappeurs qui ont été incontournables en leur temps, bien que n’ayant pas profité de la même longévité commerciale que le Duc ou Rohff par exemple.

Il y a dix ans exactement sortait l’album “Suis-je le gardien de mon frère ?” ( qui faisait suite à son album “Qui suis-je ?” et qui précédait “Oui je le suis“, preuve s’il en fallait de la cohérence artistique que le rappeur a su garder au fil du temps ) qui regroupait quelques uns des titres les plus connus de l’artiste, dont le track éponyme qui conserve certainement le plus grand écho du disque depuis.

L’intro du projet reste mémorable de par sa force que ce soit au niveau de la prod, du thème et du texte, dans le réservoir c’est du “Sans Plomb 93” qui ruisselle et on le sent direct.

Comme mon grand frère

Le deuxième morceau est certainement le plus ineffaçable de tout le skeud, il parlait à tous les frangins, quelle que soit leur position dans la fratrie, aîné ou petit. Un titre directement inspiré de New Jack City, un petit qui rêve de devenir comme son grand frère qui est déjà dans le vice et les prises de risques démesurées, et un grand qui voit son cadet calquer les faux pas qu’il a fait plus jeune, impuissant malgré ses efforts pour le préserver tant le magnétisme de la rue est fort … Ce morceau rappelait à la responsabilité  tous les grands frères dans les quartiers et posait une question des plus pertinentes quand à leur influence ( qu’ils le veuillent ou non) sur les agissements des plus jeunes ainsi que sur les drames qui en découlent régulièrement.

Dans la liste des morceaux d’anthologie du disque figure forcément “Molotov 4“, un morceau qui a été dans toutes les playlists de pousseurs de fonte d’il y a 10 ans tant l’énergie qu’il donne est forte. Réécoutez le vous verrez, cassage de nuque imminent puis on se surprend vite à vouloir entamer une petite série … Ce cocktail détonant n’a pas pris une ride !

Un autre track phare du skeud ? La “Nouvelle Série” de “Seine Saint Denis Style” en connexion avec JoeyStarr. Gros flows, précision impeccable notamment sur les cuts ultra calés au rendu très dynamique c’était sans conteste une grosse intervention du Zehefyu en featuring avec le Jaguar.

S’il ne fallait en citer qu’une supplémentaire, notre choix se porterait certainement sur le track “Au pays du Zehef“, qui fut à l’époque le premier extrait de l’album avant sa parution, puisqu’il sortit en février 2008, soit plusieurs mois avant la sortie du skeud dans les bacs. En dehors d’une prod caverneuse et saccadée de chargements de calibres, le texte est tout bonnement représentatif de la direction de l’album, du nerveux, du rap sans chichi et beaucoup de force.

Un album de qualité qui a bien vieilli et su dépasser l’égo-trip pour s’attaquer à des sujets des plus sérieux au cœur des quartiers. Une habilité lyricale et une maitrise de la technique vocale ajoutent à la valeur de ce disque qui fête aujourd’hui ses 10 printemps … Bon anniversaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*