image laurent gerra s'en prend à booba

[Edito] Laurent Gerra toujours aussi réac’ envers le rap…

Chaque jour qui passe nous rappelle à quel point le rap est toujours marginalisé dans la culture française. Enfin, marginalisé par une petite partie des “élites culturelles” de notre pays, qui le voient toujours comme une folie passagère, un truc de jeune, une mode (au mieux), ou un truc de cas social ou d’analphabète (au pire). Après Eric Zemmour et ses attaques tendancieuses, puis Moix et Ruquier et leurs “préjugés bienveillants”, c’est au tour de l’humoriste beauf Laurent Gerra de se moquer du rap.

En quelques semaines, il s’en est pris à Orelsan, puis à Booba à plusieurs reprises, comme hier sur RTL. Bah alors, Laurent, on est en manque de lumière en ce moment ?

Malaises à répétition

Tout a recommencé récemment au mois de février dernier. Alors qu’Orelsan était en couverture des Inrocks, Laurent, lui, regrettait le choix éditorial du magasine musical qui préfère mettre en un artiste à l’image nonchalante (un bonnet, nom de dieu…) et avec un sourire un peu niais (c’est vrai) plutôt que le roi des humoristes beauf célèbre pour son sketch “Le Doigt dans l’cul”. C’est vrai qu’on a du mal à les comprendre…

Il recommence deux semaines plus tard, alors que c’est Booba qui était en couverture des Inrocks. Le fameux morceau où il annonçait la fin prochaine de sa carrière en tant que rappeur. En faisant évidemment référence au combo “casquette survêt” qui a le don d’énerver la France “saucisson / pinard / cheveux de riches” dont Laurent Gerra semble vouloir être le représentant. Un post qui avait amusé le DUC, qui lui avait répondu avec l’humour cash qu’on lui connaît, pas forcément très subtil non plus (mais lui au moins il touche juste).

Probablement vexé par la réponse de Booba et l’ampleur qu’elle a eu, Laurent Gerra s’est une nouvelle fois illustré par son ignorance de tout ce qui touche de près au rap et à Booba, en imitant “l’accent banlieusard” (ou ce qu’il imagine l’être… le Michel Leeb 2.0) et jouant le fan transi de Booba, MC Batard (incroyable pseudonyme qui n’a jamais été aussi bien porté). Donc nécessairement analphabète. On vous laisse admirer la performance juste ci dessous, à partir de 2min40.

Evidemment, il y a bien des raisons de se moquer de Booba, en particulier de son dernier album. Mais l’incapacité de Laurent Gerra à comprendre que le savoir, la culture, la connaissance, peut s’acquérir ailleurs que dans les fables de Jean de la Fontaine fait de lui une personne profondément simpliste et donc bornée. Cet acharnement contre le rap (il avait déjà démontré toute sa bêtise enrobée de suffisance lors d’un sketch sur une ligne d’IAM dont il n’avait absolument rien compris, collector) de la part d’un tel “abruti” (on reprend les mots d’Akhenaton) réactionnaire ne peuvent que nous enchanter. Pire, ça nous emmerderait même qu’une telle merde bourrée de préjugés puisse comprendre. On va vous remettre le seul classique de la carrière de Laurent, histoire que vous mesuriez à quel point lui-même est une personne distinguée et au dessus du lot. Oui, on sait, là encore tu parodies un autre, Laurent. Mais c’est quand même un doigt dans le cul qui t’a fait rentrer dans l’Histoire.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
8 − 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.