spot_img
spot_img

Ne passez surtout pas à côté du nouvel album de Jon Connor, SOS [Stream]

-

Après des années de galère avec son label, Jon Connor sort enfin SOS, son premier album depuis sa signature avec Dr. Dre. Une belle pépite de rap US.

Depuis son émergence en 2014, Jon Connor est apparu comme l’un des plus grands espoirs du rap US nouvelle génération. Au point que le rappeur natif de Flint (Michigan) a tapé dans l’œil de Dr. Dre qui l’a signé sur son label Aftermath.

Seulement voilà, comme souvent avec les protégés du Doc, c’est tout ou rien. Soit ses poulains explosent, soit leur carrière se retrouve au point mort. Malheureusement pour Jon Kevin Freeman Jr, son album initialement Vehicle City, n’a jamais vu le jour et le rappeur est fatalement retombé dans l’oubli. Encore un talent gâché ? Non, car Jon Connor semble enfin s’être extirpé de ce bourbier et sort aujourd’hui son nouvel album SOS.

Après des années à pédaler dans la semoule, les choses se sont accélérées ces derniers jours. Le MC a dévoilé plusieurs titres à la volée, en guise d’apéritif avant l’album. Le projet a finalement débarqué sur toutes les plateformes ce lundi 27 avril.

Jon Connor, un immense talent du rap US

Composé de 18 titres, l’album prend des allures d’appel au secours, notamment concernant la situations sanitaire et économique catastrophique de sa ville de Flint. Au-delà d’exprimer la parole des oubliés, cet opus nous rappelle surtout à tous l’immense potentiel au micro de Jon Connor. Fort d’un flow rageur, d’un storytelling habile et d’une musicalité aussi riche que variée, le MC de Flint rappel qu’il n’a pas été sélectionné parmi les XXL Freshman 2014 pour rien.

Pour l’accompagner sur son premier album depuis Unconscious State en 2013, il a pu compter sur une flopée d’invités excellents et tous venus de l’underground. On retrouve entre autres A.F.R.O, Daylyt, Dizzy Wright, DJ Paul, Ebonie Gipso, Mr. Mikey, Jarren Benton,  Tatum McFadden, Termanology ou encore YOU. Tous les morceaux ont été produits par Jon Connor lui-même.

Si l’attente a été (très) longue, le résultat lui est au rendez-vous. Loin des freins traditionnels du label de Dr. Dre, Jon a pris le temps de livrer un projet de qualité, fait-maison et surtout à son image, sur son propre label All Varsity Music.

Avec classe et assurance, il tend enfin à imposer son talent dans le rap game US. Espérons maintenant que cette galette d’orfèvre saura lui donner le succès et la reconnaissance qu’il mérite. Avec ou sans Dr. Dre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous