AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentJul fête ses 32 ans : Retour sur l’immense...

Jul fête ses 32 ans : Retour sur l’immense carrière du plus gros vendeur de l’histoire du rap français

-

Originaire de Marseille et né le 14 janvier 1990, Jul est incontestablement l’un des meilleurs rappeurs de sa génération. De son vrai nom Julien marie, le rappeur marseillais compte environ 29 projets à son actif et fête aujourd’hui ses 32 ans. L’occasion pour nous de replonger dans son immense carrière aboutie afin de lui rendre hommage.

Pendant que certains rappeurs rêvent d’être meilleurs et imposer leurs arts, Jul ne cesse de rafler les chiffres et les records les plus fous. S’il est surnommé l’OVNI ou la machine, c’est parce qu’il a pu trouver les véritables moyens pour s’accaparer du rap game français à travers ses sorties. Petit récap de son parcours musical.

Des chantiers de constructions de piscines au rap français

À l’instar de nombreux rappeurs, Jul a également connu des débuts de carrière plus ou moins difficiles. Petit prodige du rap français à l’époque, l’artiste a manifesté son amour pour le rap dès son adolescence soit à l’âge de 12 ans. Jusqu’à l’âge de 16 ans, il fréquente La commanderie, un centre de formation de l’Olympique de Marseille. Jul a changé de vie en 2017 après avoir été renvoyé de son établissement où il devait passer un BEP vente juste après trois mois de cours.

Dès lors, il décide d’enchaîner les petits jobs tout en travaillant avec son père sur des chantiers de constructions de piscine. Grâce à son véritable penchant pour la musique, il s’offre un micro et une carte son avec sa première paie. Ne trouvant pas satisfaction dans le métier de constructeur de piscine, l’OVNI se lance totalement dans le rap avec dévotion sous le blaze « Juliano 135 ». Fort de son talent, il a vite été repéré par le label marseillais Liga One Industrie.

Ensuite, il change son blaze « Juliano 135 » en Jul et devient membre du groupe Ghetto phénomène. Il s’agit notamment d’un crew composé auparavant de Houari, Friz, Bil-k et Veazy. En dehors des titres sortis avec le groupe, Jul n’a pas tardé à se lancer dans une carrière solo. Ce qui lui permet de drainer une bonne audience grâce à son premier single intitulé « Sort le cross volé » sorti en 2013. Environ six mois plus tard, Jul sort son premier opus « Dans ma paranoïa » qui a connu un succès considérable. Aujourd’hui, le rappeur est à son 26e album et ne cesse de faire le bonheur de ses fans.

« Dans ma paranoïa », un premier album qui marque le début d’un véritable marathon

Sorti le 24 février 2014, « Dans ma paranoia » est le premier album à succès pour le rappeur marseillais. À titre d’information, le single « sort le cross volé » avec lequel il a teasé l’album a été vu plus de 30 000 000 de fois sur la chaîne YouTube en quelques semaines. Cet album a été écoulé à 50 000 exemplaires et est certifié disque de platine par le SNEP. Dans ce véritable chef-d’œuvre, le rappeur a pris la peine de se forger son propre univers qui s’avère plus ou moins réaliste que celui de ses contemporains. Il évoque notamment dans l’opus des problèmes qui sont courants dans les quartiers défavorisés.

Très productif comparativement à ses contemporains, Jul n’a pas tardé à accompagner « Dans ma paranoia » d’un street album intitulé « Lacrizeomik » en Juin 2014. Ce street album comporte notamment le hit « Briganté ». Contre toute autre atente, son deuxième opus « je trouve pas le sommeil » mis en ligne le 8 décembre 2014 a enregistré des chiffres largement au-dessus de ceux du premier album. « Je trouve pas sommeil » reçoit la certification de disque de platine et se vend à 85 000 exemplaires en deux mois seulement. Depuis lors, Jul ne cesse de se produire sur les scènes de France afin de promouvoir ses titres.

Par ailleurs, il faut rappeler que le rappeur a franchi un cap énorme en quittant le label Liga One Industry après la sortie de « Je tourne en rond » Il décide de créer son propre label baptisé D’or et de Platine avec lequel il réalise des exploits. Sorti le 4 décembre 2015, son quatrième album intitulé My world est disque d’or en 3 jours. Environ trois semaines plus tard, l’album est disque de platine. My word est vendu à plus de 200 000 exemplaires et reçoit la certification du double disque de platine. De 2015 à ce jour, plusieurs projets aux statistiques ont suivi, et ont véritablement confirmé le talent de l’Ovni dans le rap game.

Le succès de Jul grâce à une fibre musicale festive

Jul a su conquérir le public grâce au côté festif de ses morceaux. Refrains captivants, mélodie céleste, paroles basées sur un quotidien qui pavane entre histoires d’amour, alcool, joints, rue, voilà autant de mots qui qualifient les sonorités de Jul. En raison de la qualité de ses morceaux, Jul a plus ou moins construit sa fan base avec les habitués des night-club et des shows inédits.

Dans la composition de ses morceaux, l’Ovni ose également s’aventurer dans la Pop, une variété qui s’avère inaccessible pour certains rappeurs. Il n’hésite pas à reprendre en duo des classiques tels que Les Démons de minuit d’Emile et Images, Barbie Girl d’aqua, le Mandiant de l’amour d’Enrico Macias…

En dehors de l’aspect festif de ses morceaux, il est à noter que se donne à fond dans la composition de ses textes afin de pouvoir transmettre de l’émotion à ses fans. C’est notamment ce qui explique le fait qu’il touche autant de monde sans être un forcené des rimes hyper-riches ou des assonances. Sans pour autant embêlir son personnage, Jul est du rang de ceux qui procure de la bonne humeur au quotidien. Il développe un lien étroit avec son public tout en prenant la peine d’être réactif sur les réseaux sociaux avec des messages qui le démarquent de la grande majorité des rappeurs.  

 Une productivité XXL qui force l’admiration

Grâce à ses nombreuses sorties et sa personnalité, Jul compte des admirateurs dans le rang des grands noms de la musique. Il arrive à attirer le respect des rappeurs (Kaaris, Booba, SCH…), des radios (OKLM, Skyrock…) et des journalistes. Il fait partie de cette minorité de rappeurs invités à la fameuse « Fête de la chanson Française » sur France Télévision.

« Quand tu entends du Jul, tu peux trouver ça fantastique… ou atroce. Mais tu reconnais tout de suite », exclame Mehdi Maïzi. Pour Fred Musa, l’animateur Planète Rap sur Skyrock, « Jul a l’art de lier rap et culture populaire. Cela a fait grincer des dents au départ, parce que nous avons tendance en France à penser que le rap doit forcément être politique et engagé. Alors que c’est aussi une musique historiquement festive : au début du mouvement, il y a eu The Message [un morceau fondateur du rap à messages sorti en 1984], mais aussi Rapper’s Delight [une chanson très festive parue en 1979] ! » « On est face à un mec qui fait quatre albums par an, avec à chaque fois des titres qui deviennent des tubes nationaux », affirme Mehdi Maïzi

« C’est un sacré rappeur, qui l’a prouvé à plusieurs reprises sur Planète Rap. Il est parfaitement à l’aise pour poser des rimes sur une instru en style libre, ce qui est un exercice où il est impossible de tricher », évoque Fred Musa dans l’une de ses émissions. Très admiratif face à la productivité de Jul, Fred Musa pense qu’« Il incarne comme personne la génération streaming, qui su imposer un nouveau rythme à la scène rap »,

Grâce à sa productivité exceptionnelle, le rappeur est surnommé « la Machine ». À deux reprises, le Marseillais a réussi à réunir de nombreux rappeurs français sur un même projet. Il s’agit notamment des projets intitulés «  13 Organisé » et « Classico Organisé »

Des certifications et des chiffres ahurissants

En termes de statistiques et de chiffres, Jul bât des records dans le rap Fr. il compte aujourd’hui 29 projets à son actif depuis 2014. Un chiffre qui comprend les albums solos, gratuits, les rééditions… Ce qui fait notamment quatre projets en moyenne par an. Son album intitulé « My world » est actuellement le plus vendu avec 640 000 ventes et est certifié disque de diamant. À part deux rééditions, tous ces albums ont au minimum reçu la certification de disque de platine en France.

Avant la sortie de son 26e album solo intitulé « Indépendance », il compte dans sa discothèque 63 singles dont 6 ont été certifiés singles de diamant, 9 platines et 22 singles d’or. Certifié Triple diamant, le clip « Bande Organisée » demeure son plus gros succès à ce jour puisqu’il cumule près de 370 millions de vues sur YouTube.

Sur Spotify, le rappeur a cumulé plus de 5 millions d’auditeurs sur l’année 2021 et son nombre total de ventes d’albums dépasse également 5 millions. À ce jour, le marseillais possède 13 doubles disques de platine et se rapproche du record détenu par la défunte Johnny Hallyday(15). Des chiffres qui viennent dorer une carrière riche pour le J. À 32 ans, Jul fait le bonheur des Marseillais et mérite sans doute d’être nourri aux prytanées. Longue vie à Jul !

Aaron
Aaron
Philosophe de formation et rédacteur web, je suis un passionné du numérique, du football, des jeux vidéos, de la musique (le RAP en grande partie). J'aime suivre les nouveautés des rappeurs tels que Booba, Eminem, Lil Wayne, Drake, La Fouine, Youssoupha, Kery James, Médine, Ninho...
Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous