AccueilDossiersMissy Elliott : Cinq choses à savoir sur la...

Missy Elliott : Cinq choses à savoir sur la rappeuse culte

-

À l’occasion de ses 50 ans qu’elle fêtait hier, découvrez cinq informations sur l’une des femmes les plus influentes du rap.

1) Elle a commencé la musique dans le groupe Sista avec Timbaland

Le penchant que Missy Elliott avait pour la musique a éclot à l’époque du lycée. En effet, lors de cette période, cette dernière a monté un groupe de R&B avec ses amis proche, premièrement nommé Fayze avant de le transformer en Sista. Trois amis du lycée y étaient présents : La’Shawn Shellman, Chonita Coleman et Radiah Scott, ainsi qu’un jeune ami d’enfance et DJ qui commençait à se faire un nom : Timothy Mosley, qui se fera ensuite connaître sous le nom de Timbaland.

La mère de Timbaland s’était exprimée sur leur relation. « Missy venait souvent à la maison pour voir Tim quand ils étaient adolescents. Ils travaillaient de manière acharnée sur leur musique à l’étage tous les week-ends, et des fois les soirs de semaine. Missy me disait souvent « On va continuer a travailler dessus jusqu’à ce qu’on soit au sommet ».

2) Elle a fait l’album Supa Dupa Fly en deux semaines

En 1997, Missy Elliott sort son premier album en tant que chanteuse solo. Entièrement produit par son compagnon de toujours Timbaland, il sera baptisé Supa Dupa Fly. Bien aidé par le single The Rain, l’album rencontre le succès et sera certifié disque de platine. Missy Elliott obtiendra même la luxe d’être invitée au Grammy Awards, étant donné que son premier projet fut sélectionné dans la catégorie « Meilleur album rap ». Plus tard, la rappeuse avouera avoir écrit, composé et enregistré son premier album en seulement deux semaines. Une incroyable prouesse et preuve de courage et de confiance en soi pour un premier opus !

3) Da Real World devait s’appeler She’s a Bitch

En 1998 sort l’album Da Real World, deuxième projet en solo de la rappeuse américaine. Malgré un premier projet acclamé par la critique, Missy Elliott se fera tout de même plusieurs fois barrer la route à cause de ses paroles violentes (pour une femme) et de sa forte utilisation du mot « bitch ». Bien évidemment, cette dernière usait de ce mot pour faire évoluer la place de la femme dans l’industrie musicale, ce que ses détracteurs ne comprenaient pas, et la définissaient comme une force négative pour le hip-hop.

Da Real World, plus profond et plus sombre que le premier projet, était censé faire passer un message important par rapport à la place de la femme dans la société. L’un des morceaux les plus écouté de ce dernier s’appelle notamment She’s a Bitch, et aurait du voir le jour en tant que single du projet. Missy Elliott avait même prévu de baptiser son projet comme tel, mais a préféré modifier son nom pour arriver à de meilleurs fin commerciaux.

4) L’industrie musicale voulait que la chanteuse écrive et produise des morceaux au lieu de rapper

En 1993 sortait le premier single de Raven-Symoné, That’s What Little Girls Are Made Of, écrit et produit par Elliott, alors crédité sous le nom de Melissa Elliott. Dans ce morceau, cette dernière avait un couplet. Cependant, dans le clip, Missy Elliott fut remplacée par une femme plus maigre et à la peau plus blanche, qui reprenait son couplet en playback. Lors d’un entretien, la rappeuse avait avoué qu’elle n’avait même pas été mis au courant de la réalisation du clip. Elle apprendra par la suite qu’elle ne correspondait pas à l’image que les réalisateurs désiraient.

D’après un reportage du magazine français Elle en 2017, ce refus avait été si difficile pour la rappeuse qu’elle avait temporairement arrêté de vouloir être chanteuse et ne désirait qu’écrire des chansons. « C’était dur, car à l’époque, il n’y avait de la place que pour les femmes qui se trimballaient à moitié nue. » Elliott annonça aussi en 2003 au New York Times, que, suite à ça, elle décida de perdre du poids et d’entamer un régime, mais simplement pour des raisons de santé et non pour se conformer aux demandes de l’industrie.

5) Elle fait partie des trois rappeuses à être certifiées 6 fois platines

Seulement trois rappeuses ont eu le privilège d’avoir six certifications couleurs platines. Aux côtés de Cardi B et Nicki Minaj, Missy Elliott fait partie de cette élite si convoitée dans le rap. Cependant, on pourrait dire que c’est la seule à l’avoir fait sans se dénuder, sans vouloir contester l’immense talent des deux autres rappeuses. Elliott fut aussi la première à accéder à ce stade, avant l’émergence des deux femmes. Chapeau bas !

Découvrez également : Cinq choses à savoir sur Timbaland

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR