in

Royce Da 5’9″ revient plier le game avec The Allegory, son nouvel album [Stream]

Royce Da 5'9" revient plier le game avec son nouvel album The Allegory[Stream]

Plus sage et lucide que jamais, Royce Da 5’9″ rappelle avec son nouvel album, The Allegory, que ses talents de MC sont inégalables.

Actif depuis les années 90, Royce Da 5’9″ figure parmi les artistes les plus constants du game. Il est aussi l’un des plus sous-estimés. Placé malgré lui trop souvent dans l’ombre d’Eminem, le vétéran de Détroit est pourtant l’un des MC et lyricistes les plus talentueux de sa génération. Pour ceux qui l’ignorent encore, il est temps de corriger le tir. Découvrez son nouvel album, The Allegory.

Après son précédent opus très personnel, le rappeur, sobre et désormais en paix avec lui-même nous a concocté un album ouvert sur le monde et ses questionnements. The Allegory s’ouvre sur une conversation entre le maître de conférence controversé et auteur Derrick Grace et sa fille. Dans un discours fort, il s’emploie à l’éduquer à la responsabilité financière et lui signifie que contrairement aux idées reçues, l’argent ne fait pas le vrai bonheur.

Le reste de l’album explore principalement le thème de la liberté, qu’elle soit collective à l’échelle des Afro-Américains, ou personnelle chez lui et chacun d’entre nous. L’album comporte également son lot de réflexions politiques et sociales. Toujours avec la maîtrise lyricale et technique qui caractérise le rap de l’ancien leader de Slaughterhouse.

The Allegory, c’est aussi l’album dans lequel Royce a fait ses premières armes en tant que producteur. Après avoir produit quelques morceaux sur le dernier album de son binôme de Bad Meets Evil, Music To Be Murdered By, le rappeur désormais beatmaker a confirmé son savoir-faire en signant l’intégralité des beats de son nouvel album.

Au niveau des featurings, on retrouve T.I., CyHi the Prynce, Sy Ari da Kid, White Gold sur le single « Black Savage » et Westside Gunn sur le titre « Overcorner » dans lequel il s’en prend violemment à son ancien team mate Yelawolf. Pour le reste des collaborations, notez Emmany, DJ Premier, Conway the Machine, Benny the Butcher, G Perico, et Vince Staples. Petite surprise par ailleurs, Eminem signe un interlude sur l’album, bien qu’il ne soit pas crédité directement.

Dans « Perspective », Marshall Mathers parle de l’influence de la musique noire et du fait que les Blancs idolâtrent les artistes noirs, en particulier les rappeurs. Il affirme également qu’en dépit de ne pas pouvoir choisir notre couleur de peau à la naissance, nous pouvons choisir et faire la différence au travers de nos actes. De par sa carrière dans le rap, Eminem en est la preuve vivante. Personne d’autre que lui ne pouvait énoncer ce point de vue.

Le rappeur de Détroit est d’ailleurs l’un des premiers à avoir reconnu les talents de Royce au micro. Comment lui donner tort ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Infinit' et Alpha Wann signent un "113 freestyle" millimétré

Infinit’ et Alpha Wann : Un « 113 freestyle » millimétré

CH nouveau clip "Interlude"

SCH est toujours aussi mafioso dans « Interlude » [Clip]