AccueilHip Hop CultureNBA Awards : Giannis Antetokounmpo MVP pour la première...

NBA Awards : Giannis Antetokounmpo MVP pour la première fois de sa carrière

-

Cette nuit, les NBA Awards 2019 ont donné leur verdict sur la saison écoulée. MVP, Rookie, meilleur progression, défenseur de l’année…Voici la liste complète des récompenses attribuées. 

MVP 2019, Giannis au sommet

Le trophée le plus attendu qui récompense, en gros, le meilleur de joueur de la saison régulière est revenu pour la première fois au grec Giannis Antetokounmpo. Avec 941 points, il devance assez largement le gagnant de l’année dernière James Harden (776). A 24 ans, le Greek Freak n’a jamais été aussi fort et a compilé 27.7 points à 57,8 % aux tirs, 12.5 rebonds et 5.9 passes.

Surtout, il a porté les Milwaukee Bucks, son équipe finissant première de la saison régulière (60 V, 22 D). Très ému devant Adam Silver, il a tenu à remercier les dirigeants qui l’ont fait confiance lorsqu’il est arrivé à 18 ans, ainsi que ses coéquipiers pour cette saison fantastique. Il s’agit seulement du deuxième européen à être élu MVP dans l’histoire du championnat après Dirk Nowitzki en 2007.

Le doublé pour Rudy Gobert

Le français Rudy Gobert gagne une nouvelle fois le trophée de défenseur de l’année après sa très belle saison dans l’Utah. Intimidateur, il a permis aux Jazz de finir parmi les meilleurs défenses de la ligue et complète son armoire à trophée, après avoir participé pour la première fois au All Star Game cette saison.

Pascal Siakam est logiquement la meilleure progression de l’année, le camerounais passant de 7.3 points, 4.5 rebonds et 2 passes en 20 minutes à 16.9 points, 6.9 rebonds et 3.1 passes en 31 minutes. Le rookie de l’année n’est autre que Luka Doncic. La pépite slovène s’est montré ultra complet avec 21.2 points, 7.8 passes et 6 rebonds de moyenne pour sa première saison NBA. Surtout , il a montré un leadership impressionnant pour un gamin d’à peine 20 ans.

Lou Williams, bouillant en sortie de banc avec les Clippers, est élu sixième homme de l’année pour la 3e fois de sa carrière. Le coach de l’année est logiquement Mike Budenholzer, architecte de la saison exceptionnelle des Bucks. Toutes ces récompenses, à l’exception de l’entraîneur et du sixième homme, ont été remportées par des joueurs non-américains, preuve que la NBA est plus internationalisée que jamais.

D’autres trophées plus anecdotiques ont également été attribuées :
– Coéquipier de l’année : Mike Conley
– highlight de l’année : Derrick Rose
– implication dans la communauté : Bradley Beal
– Hustle Award : Marcus Smart
– Dirigeant de l’année : Jon Horst (Bucks)
– accomplissement en carrière : Magic Johnson et Larry Bird

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous