image lebron love irving game 4 cavs warriors 2017

Les Cavs réalisent le match parfait pour relancer la série !

(1) Cleveland Cavaliers 137 116 Golden State Warriors (3)

Cleveland remporte son premier match de la série pour éviter le sweep et de quelle manière ! Ils ont dominé le match de la première à la dernière minute, portés par une adresse incroyable et des performances individuelles de folies. L’intensité mise par les deux équipes pendant la rencontre a été sans précédent, avec embrouilles et des fautes techniques dans tous les sens. LeBron James en triple double (31pts, 10 rbds, 11 passes) et Kyrie Irving (40pts) ont été irréprochables.

Un premier quart temps historique

Les Cavs rentrent parfaitement dans la partie, le couteau entre les dents. Ça commence par un 24-9 rapide et tous les shoots tentés tombent dedans. Après un petit coup de mou, ils accélèrent à nouveau à la fin du quart-temps, grâce au jeu rapide permis par une grosse défense. C’est tout simplement le plus grand nombre de points sur un quart-temps en finale que Cleveland s’apprête à mettre : 49 ! Tout le monde est en grande forme, et c’est collectivement que les Cavs sont performants, la fameuse union sacrée semblant être au rendez-vous.

Au début du 2ème acte, Golden State se réveille par Thompson d’un 3 pts puis durant sur and one pour recoller rapidement à 12 points. Mais Cleveland trouve les ressources pour refaire un écart, grâce à un Kyrie Irving en feu, injouable en 1vs1. Avec Livingston, Durant (35pts) est celui qui permet aux Warriors de continuer a espérer malgré l’énorme écart. C’est d’ailleurs lui qui vient conclure cette mi-temps de folie avec un 3 points au buzzer (86-68).

Trashtalk et techniques

Le 3ème quart-temps va sembler presque irréel. D’abord James nous offre l’image de la soirée en lancant la balle contre la planche pour un alley oop pour lui-même. Puis encore LeBron et Kevin Durant s’embrouillent. Les Warriors ont bien compris qu’il fallait durcir le jeu pour espérer un retour. Sur une faute banale, Green gueule sur les arbitres et prend une technique. S’ensuit un moment d’incompréhension totale puisqu’on le pense expulsé pour 2 techniques. Finalement, les arbitres auraient donné la première a Steve Kerr, Green peut continuer à jouer.

Puis c’est Zaza Pachulia qui s’y met, collant un vilain coup de point dans les parties intimes de Shumpert. Les arbitres, dépassés, ne sanctionnent pas. Les Dubs pensaient pouvoir revenir à une dizaine de points mais encore une fois, Cleveland réagit très bien et Williams et James marquent 2 trois points juste avant la fin du quart-temps pour reprendre un avantage conséquent (115-96).

Kyrie Irving assure la victoire

Pour le dernier acte, les Warriors commencent par un run 6-0 et se mettent à espérer à nouveau. Mais c’est Kyrie Irving, déjà très bon le reste du match, qui entame un show semblable à celui du game 3 : shoots en déséquilibres, lay-up contestés… Cette fois, il permet à Cleveland de se mettre à l’abri et de maintenir l’écart qu’il y a eu tout le match. Les Cavaliers finissent donc par remporter cette partie très chaude au terme d’un match quasi parfait, avec 52% aux tirs et 24 trois points, là aussi un record ! Sait-on jamais, après avoir remonté un 3-1 l’année dernière, peuvent-ils faire l’impossible et gagner 4 matchs de suite ? Début de réponse de réponse dans la nuit de lundi à mardi pour le game 5 à Oakland.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
26 + 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.