POLO G VISE LE « HALL OF FAME »

-

L’étoile montante de Chicago est de retour ce vendredi avec son troisième album, Hall Of Fame. Comme son nom l’indique, Polo G est bien déterminé à rester dans la légende.

Depuis qu’il a percé en 2018, Polo G a enchaîné les albums très remarqués avec Die A Legend en 2019 et The GOAT l’année dernière. Aujourd’hui, la vedette de Chi-raq revient à la charge avec son troisième opus : Hall of Fame. Composé de 20 titres, dont le hit « Rapstar« , l’album jouit d’un casting prestigieux. Lil Wayne sur le redoutable « BANG BANG », Nicki Minaj, Young Thug, DaBaby, Roddy Ricch, G Herbo, Lil Durk, le regretté Pop Smoke, Fivio Foreign ou Rod Wave sont au rendez-vous pour introduire le jeune rappeur dans un véritable club d’élites.

Un projet introspectif

Très attendu par une fanbase de plus en plus grandissante, Hall Of Fame se présente comme un solide projet qui vient confirmer tout le talent du jeune rappeur. Les productions minimalistes, essentiellement construites autour de mélodies trap à base de guitares acoustiques et de pianos, viennent sublimer la voix de Polo. Mais sous l’apparence triomphante, Polo G délivre un rap introspectif et mélancolique. Ses textes poignants décrivent à l’auditeur la sensation déchirante du vide qui se cache derrière la célébrité. « Painting Pictures », « Rapstar », « Toxic » ou encore  « So Real » sont autant de sons qui viennent explorer les émotions du rappeur, transformant la recherche effrénée du Hall Of Fame en thérapie introspective.

Polo n’oublie pas d’où il vient et délivre plusieurs morceaux poignants sur la réalité de la rue et ses drames qui l’ont forgé. Sur le morceau « Epidemic », il exprime sa frustration et son chagrin de perdre constamment des amis en conséquence de la guerre des gangs : « I’m so sick of farewells and R.I.P.’s/ In the trenches yellin’ « Gang Gang », mob ties what I bleed ». L’album se conclue sur le bouleversant « Bloody Canvas », dans lequel Polo G dévoile tout son talent de story-teller pour nous narrer la tragédie d’une histoire de vengeance impliquant des enfants de Chicago pris dans le feu croisé de la rivalité entre gangs.

Polo G au sommet

Poignant, tragique, complexe mais aussi rayonnant : Hall Of Fame est à appréhender comme le journal intime sonore de Polo G. L’étoile montante de Chicago met en musique ses émotions et ses traumas comme pour mieux exprimer sa relation si torturée au succès et à la célébrité. Un album soigné, riche musicalement, qui navigue entre obscurité et tendresse, en témoigne la sublime sérénade « So Real » dédiée à la petite amie de Polo et mère de son enfant. Mention spéciale également au morceau « GNF (OKOKOK) », un son qui renoue avec les origines du rappeur par son style de drill plus iconique et agressif, typique de Chicago.

Hall Of Fame, un album à écouter de toute urgence.

Découvrez également : « CULTURE III » : le retour de Migos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR