in

Project X Paris : La marque streetwear qui flirte avec le rap game français

Orelsan Project X Paris streetwear Fifou

Cela fait 5 ans que Project X Paris a décidé d’investir la culture culture en devenant l’un des porte-étendards du streetwear français. Pari réussi.

Project X Paris, ce nom vous dit quelque chose ? C’est bien normal, en l’espace de cinq ans la marque des deux designers français Maxime et Jimmy GOV a littéralement pris d’assaut le monde du streetwear. Créée en 2015 la griffe a connu une croissance telle qu’elle était en 2018, l’entreprise française ayant observé la meilleure croissance à l’échelle européenne.

Un véritable exploit pour la marque, concrétisé par l’ouverture de boutiques dans les villes les plus huppées au monde. Dubai, Los Angeles ou encore Londres. A Paris et ses environs également, elle compte des shops dans les plus grands centres commerciaux d’Ile de France.

Project X Paris, centre commercial Qwartz

Au-delà de son succès sur le plan financier, Project X Paris c’est aussi une marque d’influence. En prenant d’assaut la culture hip-hop, la marque s’est assuré le meilleur des marchés, jusqu’à en devenir l’une des figures de proue dans le domaine de streetwear.

Orelsan, Koba la D… Les rappeurs, le cœur de la stratégie Project X Paris

Qui dit culture hip-hop, dit musique hip-hop. Et qui dit musique hip-hop, dit artistes hip-hop. Les rappeurs sont par essence, des ambassadeurs de cette culture. C’est ainsi qu’en s’associant toujours plus étroitement avec eux, Project X est par expansion devenue une ambassadrice de la culture.

En septembre dernier Orelsan posait pour la marque dans un local gardé secret. L’incontournable Fifou était évidemment derrière l’objectif.

En 2017 c’est Nihno qui se lançait dans sa première collaboration avec la griffe. La marque et l’artiste sont d’ailleurs restés très proche après ça.

Le rappeur Koba la D compte aussi parmi ceux qui ont tapé la pose pour Project X Paris. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’interprète de « Marie » s’est prêté au jeu.

Orelsan, Koba, Ninho, Vegedream, Aya Nakamura… la liste des artistes qui ont collaboré avec la Project X est encore longue. Par ailleurs, en multipliant les partenariats avec les rappeurs français, la marque a fait d’une pierre deux coups. Elle s’est ancré dans la sphère hip-hop française et a gagné son étiquette de « marque de rappeur ». De quoi asseoir son influence et confirmer son statut de marque qui rend honneur aux tendances streetwear du hip-hop.

Instagram, le nerf de la guerre

L’influence de Project X, Instagram y est aussi pour quelque chose. La filiale de Facebook étant LE réseau du trend par excellence, la marque de prêt-à-porter se devait de s’y faire une place confortable. Pour mener à bien leurs ambitions, Maxime et Jimmy GOV n’ont pas fait dans la demi-mesure.

En sollicitant les influenceurs, en organisant des événements culturels en tout genre et plus récemment en se lançant dans une campagne de recrutement de talents, la marque a réussi à inonder le réseau social. Se présentant ainsi en véritable représentante de la culture hip-hop, par-delà même les collections qu’elle propose. A la base, l’idée derrière Project X Paris était audacieuse, celle-ci figure désormais parmi les plus belles succes story du streetwear français.

What do you think?

Young Buck en faillite demande de l'argent

Young Buck est en faillite et demande de l’argent à ses fans

Usher California

Usher invite Tyga sur son nouveau titre « California »