in

6ix9ine a été libéré de prison et peut dire merci au coronavirus

6ix9ine libéré de prison
Mandatory Credit: Photo by RSMX/starmaxinc.com/Shutterstock (9972583g) Tekashi 6ix9ine Tekashi 6ix9ine out and about, Los Angeles, USA - 08 Nov 2018

Après plusieurs demandes de libération anticipée refusées, 6ix9ine a été libéré hier et terminera sa peine de prison chez lui.

Tekashi 6ix9ine et ses fans peuvent se réjouir. Alors que la date de sa libération avait déjà été avancée au 2 août à raison de la situation exceptionnelle provoquée par le coronavirus, le rappeur a finalement été assigné à son domicile, où il poursuivra sa peine. Face à la pandémie, le rappeur a été jugé comme « a risque », à cause de son asthme.

Il y a quelques jours, TMZ dévoilait que Lance Lazzaro, avocat du rappeur new-yorkais, avait rédigé une demande de libération sous surveillance pour son client. Avec l’épidémie de COVID-19 qui sévit dans les prisons américaines, le juge Paul Engelmayer a finalement accepté cette demande après plusieurs rejets.

Dans sa lettre, Maître Lazzaro explique que Tekashi est asthmatique, et qu’il aurait été hospitalisé à la fin de l’année 2019, pour cause de sinusite et de bronchite. Actuellement, 6ix9ine se plaindrait d’essoufflements, mais selon son avocat, il ne pourrait pas voir de médecin.

Une libération sous surveillance

Après avoir été arrêté en novembre 2018, 6ix9ine a été condamné en décembre 2019 pour son affiliation au gang des « Nine Trey Bloods», une section de la United Blood Nation de New York. En effet, les musiques et clips du rappeur mettent très largement en avant le gang et ses activités. Que ce soit via son désormais célèbre gimmick « Treyway » ou encore l’omniprésence de symboles appartenant au gang.

Après avoir coopéré avec les autorités pour aider à éliminer ses anciens associés, 6ix9ine avait écopé d’une peine aménagée de 24 mois. Au total, Tekashi a plaidé coupable à neuf chefs d’accusation ; dont complot de racket, détention d’armes à feu, trafic de stupéfiants et crimes violents.

Désormais libéré sous surveillance, le rappeur purgera la fin de sa peine dans sa maison à Brooklyn. L’un de ses co-accusés, Kintea « Kooda B » McKenzie, a lui aussi récemment été libéré sous caution, également en raison de son asthme.

Le « king » de New York enfin de retour

Bien sûr, Tekashi n’a pas manqué de célébrer sa libération sur ses réseaux sociaux. Le rappeur s’est empressé de lancer un live Instagram pour savourer sa victoire. Remerciant son asthme pour cette libération prématurée, le rappeur n’a pas manqué de scander quelques « Treyway » pour se jouer du juge.

Alors que le nombre de contaminés du coronavirus dépasse les 84 000 cas dans l’Etat de New York, 6ix9ine ne semble pas être inquiet et déclare avoir hâte de retrouver sa fille.

Avec les mesures de confinement prises par les Etats-Unis, la sécurité du rappeur devrait être assurée. Comme quoi, cette décision tombe pile au bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

TikTok frappe à la porte du rap

TikTok : quand l’application virale s’immisce dans le secteur du rap

urgence musicales clip rap inde

« Urgences Musicales » : l’alerte rouge du rap français indépendant face au coronavirus [Clip]