in

Gang Starr écrit l’histoire et sort son nouvel album One of The Best Yet [Stream]

Gang Starr écrit l'histoire et sort son nouvel album One of The Best Yet [Stream]
Gang Starr écrit l'histoire et sort son nouvel album One of The Best Yet [Stream]

Il est l’heure. Seize ans après leur dernier disque, DJ Premier ressuscite Gang Starr et Guru avec l’album One of The Best Yet.

On peinait à y croire lorsque DJ Premier lâchait l’info : un nouvel album de Gang Starr, 16 ans après leur dernier projet, The Ownerz. Ce n’était pourtant pas un rêve et nous y sommes enfin. Après l’émouvant premier extrait clippé « Family and Loyalty » avec J. Cole et le fils de Guru, puis « Bad Name« , voici en intégralité One of The Best Yet, pour notre plus grand plaisir.

A l’écoute de cet album, on en oublierait presque que neuf ans se sont écoulés depuis la mort de Guru, et que seize sont passés depuis le dernier album de Gang Starr. D’abord parce que l’album s’ouvre sur « The Sure Shot (Intro) » un medley live des meilleurs morceaux du duo repris en chœur par leur public, mais aussi parce que chaque couplet de Guru assemblé par le producteur de Boston est inédit et donne l’impression qu’il a été enregistré récemment. Le ton est donné, ce disque sonnera comme si c’était hier. Comme si Guru et Preemo n’étaient jamais partis.

Pour réussir une telle prouesse, Preemo a dû travailler dur, en plus d’assurer des productions toujours au niveau. Selon ses dires, il s’est enfermé 18 mois dans les HeadQCourter Studios de New York (son studio depuis la fermeture du célèbre D&D Studios).

Dans une récente interview, il a expliqué que pendant la conception du projet, il avait gardé près de lui une photo de Gang Starr, ainsi que les cendres de Guru. Dans ses explications des coulisses, Preemo a également révélé qu’il avait brûlé de la sauge pour « éloigner toutes forme de mal et d’énergie négative ». De ces sessions studio presque sacrées, est finalement né One of the Best Yet, un album de seize titres qui rend dignement hommage à l’héritage fantastique de Gang Starr.

Au niveau des featurings, DJ Premier n’a pas fait dans le sensationnel, mais a préféré rester dans le respect des valeurs de Gang Starr. Pour se faire, il a d’abord fait appel à des amis de longue date et à des membres de la Gang Starr Foundation, tels que Jeru The Damaja, Group Home, Big Shug, Freddie Foxxx et M.O.P. Avec eux ont aussi répondu à l’appel des légendes du rap US comme Q-Tip, Royce 5’9 et Talib Kweli. Enfin, Preemo a recruté des jeunes héritiers de Gang Starr tels que J. Cole et Nitty Scott pour faire perdurer le flambeau.

Sans plus attendre, il est temps de découvrir ce que DJ Premier nous a concoctés. Une chose est sure : de là-haut, Guru doit être extrêmement fier de lui.

What do you think?

Joyner Lucas et Eminem explorent la question de l'homosexualité dans "What if I Was Gay"

Joyner Lucas et Eminem explorent la question de l’homosexualité dans « What if I Was Gay »

Après son départ de Shady Records, Yelawolf revient avec un nouvel album, Ghetto Cowboy [Stream]

Après son départ de Shady Records, Yelawolf revient avec un nouvel album, Ghetto Cowboy [Stream]