AccueilRap français : Actualité, sorties d'albums et sons du momentJok'Air balance son nouvel album engagé "VI République"

Jok’Air balance son nouvel album engagé “VI République”

-

9 mois après la sortie de son projet Jok’Chirac, le rappeur Jok’Air revient ce vendredi 11 décembre 2020 avec son tout nouveau projet intitulé VI République.

Un album engagé

Le titre de son album, VI République, est accompagné d’une pochette engagée détournant la célèbre photo de Jacques Chirac lors de son élection en 1995 en le remplaçant par la militante et activiste Assa Traoré en tant que présidente. Une volonté du rappeur parisien de mettre en avant son engagement contre les violences policières et autres injustices en France. Une pochette d’album très évocatrice sur laquelle il revient lors d’une interview pour le journal Libération « C’est une femme qui incarne une prise de conscience par rapport au besoin de justice. C’était une évidence de la mettre sur cette pochette, elle a tout de suite accepté. Sur la photo, je suis juste derrière Assa, dans mon costume rose, je lui lève le bras. C’est mon album mais, sur la photo, c’est son combat que je veux mettre en avant. »

Une très belle initiative de la part de Jok’Air qui nous livre sa vision de la VIe République à travers un album très varié, comme à son habitude. Entre mélodie et rap pur, Jok’Air s’amuse et maîtrise à la perfection ces deux domaines.
Avec un projet de 17 titres et des invités comme Laylow, Chich, R.O.C, Chilla, Soso Maness ou encore Le Juiice, celui qu’on surnomme Big Daddy Jok n’a pas fait les choses à moitié pour ce septième projet.
Il a également dévoilé une vidéo promotionnelle à la sortie du projet, dans laquelle il montre son soutien aux victimes des violences policières.

Jok’Air avait teasé l’arrivée de son album en dévoilant le 23 octobre 2020 son feat avec Laylow, Clic Clac Bang Bang. Un titre engagé, comme à l’image de son projet, qui dénonce les violences policières et met en avant l’évolution de son interêt pour la politique. Interviennent d’ailleurs durant le morceau des extraits d’un discours d’Assa Traoré et des extraits d’interviews de Jok’Air où il explique son envie d’apporter une dimension politique à sa musique.

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous