image lebron curry finale nba prono 2017

Warriors – Cavaliers : La finale tant attendue

 

Pour certains, les playoffs sont pour l’instant quelque peu ennuyeux. Pourquoi ? Deux équipes écrasent la concurrence. Cleveland à l’Est et Golden State à l’Ouest. Aucun match perdu pour les 2 derniers champions NBA. Tous les bookmakers mettent la finale Warriors-Cavs comme étant la plus probable.

Toujours invaincus dans ces playoffs

Peut-être avez vous fait vos brackets pour prédire les playoffs 2017, ou même fait des petits pronostics en ligne. Généralement, deux types de parieurs : ceux qui croient avant tout aux valeurs sûres et ceux qui pensent déceler les prémisses d’une potentielle surprise. Mais cette année, ceux qui imaginent un scénario différent des deux dernières saisons, à savoir une finale épique entre les Warriors de Golden State et les Cavaliers de Cleveland, sont bien peu nombreux, tant ceux-ci ont dominé ces débuts des playoffs.

Les chiffres sont sans appel. Après les deux premiers tours, ces deux superteams se sont déjà qualifiées pour leur finale de conférence sans avoir perdu la moindre partie. 9 et 10 victoires pour 0 défaites. Tous les adversaires se sont sont fait écrabouillés. Portland et le Jazz de Rudy Gobert côté Ouest, les Pacers et Toronto côté Est, n’ont rien pu faire face aux machines infernales emmenées par Curry et James. Pour leur barrer la route en finale de conférence, ils ont face à eux San Antonio et Boston. Deux équipes qui auront joué près du double de rencontres pour arriver en finale, et partent de ce fait avec un avantage physique non-négligeable. Les premiers matchs des séries respectives l’ont d’ailleurs bien montré.

La finale de conférence, une formalité ?

Pour Golden State, la situation est excellente : déjà 2-0 pour eux, avec un comeback incroyable lors du game 1. La preuve qu’ils sont prenable ? Plutôt celle que même en difficulté ils s’en sortent. De leur côté, les Spurs de San Antonio, privés d’un Tony Parker blessé, et encore de Kawhi Leonard, n’auront que leur expérience pour essayer de faire douter les champions 2015. Il faudrait une tour de magie du sorcier Gregg Popovich pour éviter une élimination inexorable.

L’affaire est peut-être un peu moins aisée pour Cleveland qui, en ayant terminé second de la saison régulière, a perdu l’avantage du terrain par rapport aux Celtics. Un avantage vite récupéré après le game 1 qui a vu Lebron James planer sur la rencontre. La nécessité de l’emporter sera forte entre ces deux équipes. En effet, Cleveland, qui a remporté le titre la saison passée, avait en même temps raflé le premier titre NBA de l’histoire de club, ainsi que le premier titre de la ville de Cleveland dans le cadre d’un des trois sports majeurs aux USA. Les Celtics, quant à eux, sont le club le plus titré de l’histoire de la NBA et courent derrière un titre depuis 2008.

Pourtant, les bookmakers ne se font pas trop d’illusions et parient tous sur un remake des deux dernières années. Avec une cote identique de 2/9 pour atteindre la finale sur BetStars, les Warriors comme les Cavaliers ne laissent que des miettes aux autres. Franchement qui voit, sans fanatisme, San Antonio ou Boston passer ?

Qui pour remporter la belle ?

A toutes les raisons sportives s’ajoute aussi une raison plus historique. Tout le monde veut voir cette finale de nouveau. Depuis cette extraordinaire finale de 2016 qui aura vu, pour la première fois dans l’histoire, une équipe menée 3-1 s’imposer 4-3, tout le monde souhaite de nouveau voir le duel entre le big three James-Irving-Love de Cleveland, et l’armada de Golden State, renforcé par la superstar Kevin Durant. Les “anciens” Stephen Curry, Klay Thompson ou encore Draymond Green semblent plus que jamais déterminé a réparer l’humiliation subie l’année passée. Le duel indirect opposera sûrement Curry et James qui voudront chacun montrer qui est le patron. Attention à ne pas négliger cependant Durant, scoreur exceptionnel et qui pourra faire travailler James défensivement, le rendant peut-être moins efficace une fois en attaque. Pour les Cavs, Kyrie Irving, moins en vue sur ces playoffs aura à coeur de montrer sa clutchitude, lui qui avait scellé la victoire de Cleveland par un 3 points assassin sur la truffe de Curry au game 7 des dernières finales.

Bref, tout le monde veut assister à une nouvelle page de l’histoire du basketball, et c’est certainement cette envie, plus encore que les statistiques, qui nous fait croire que cette finale tant attendue ne peut qu’avoir lieu.

Quant au vainqueur de celle-ci, là, il devient beaucoup plus difficile d’être sûr de soi. Les organismes de paris donnent un léger avantage à Golden State. Mais avec ces deux teams là, s’il y a bien une chose que l’histoire nous a appris, c’est que tout est possible, même l’impossible.

Revivez l’incroyable game 7 des finales 2016 :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*