image jaden smith syre chronique

Jaden Smith, déjà une star avec “Syre”?

Alors au début, on ne va pas vous cacher que ça nous emmerdait sacrément de parler de d’album du fils de Will Smith. Déjà, parce que c’est le fils de Will Smith, et que les “fils de” ont toujours eu mauvaise presse dans le rap, car si votre père est déjà une star du rap, alors vous n’avez pas dû beaucoup galérer dans votre vie, donc oubliez le rap. Ensuite, parce que l’enfant star est scruté par tous les médias américains, qui commentent chaque nouvelle coupe de cheveux et chaque nouvelle fringue qu’il porte. Et ça aussi, ça nous ennuie profondément…

Mais s’il s’avère que le gamin a du talent, la position de ne pas en parler devient un peu ridicule. Alors on a écouté cet album, “SYRE “, sorti aujourd’hui, le premier album stylo du fils du Prince de Bel Air (on pourra l’appeler le Petit Prince de Bel-Air du coup). Il avait déjà sorti plusieurs tape, que nous n’avions évidemment pas écoutées, pour les raisons évoquées plus haut. Cette fois, l’annonce de la présence d’ASAP Rocky sur le projet nous a attiré. Et on ne regrette pas du tout.

Un vrai artiste hyper polyvalent

Car une chose est sûre, une fois passée sa dégaine assez insupportable, le gosse a du talent. Vraiment. Et ça se voit très vite, dès le début du projet, sur le morceau “B”. Loin de se contenter de rapper, il s’aventure un peu partout, dans le rock (sur le morceau “U”), dans le chant, et c’est fait avec tellement de naturel que finalement, on se dit que Jaden est presque déjà une star accomplie.

Mais bon, on ne vous en aurait pas parlé si il n’était que polyvalent. Est-il un bon rappeur ? La réponse est oui, un très bon même. Capable de varier les flows ou les intonations pour ne jamais être monotone, il joue parfaitement avec les prods. D’ailleurs, les instrus sont toutes de grande qualité, et ça aide bien. Le petit rappe très bien, mieux, il kicke, comme sur “Breakfast” avec ASAP Rocky.

De quoi parle-t-il dans ses titres? Du fait d’être un enfant star constamment surveillé, ce qui l’a poussé à devenir assez arrogant et exigeant avec les autres, comme une star de Hollywood quoi. Mais le kid compte bien se reprendre en méritant toute cette attention par la qualité de sa musique. Il parle aussi en filigrane des problèmes des noirs américains aux US aujourd’hui, et n’oublie pas l’egotrip, bien entendu.

Bref, un album très réussi, avec seulement deux feats. Enfin, un et demi, car Rocky n’a pas daigné posé un vrai couplet. Mais à force de se reposer sur ses lauriers, il va finir par se faire détrôner par ce genre de jeune loup aux dents longues, avec une bonne dose de talent. Un disque très musical, qui tire parfois un peu trop vers la chanson, mais rien de choquant. On regrette juste l’absence d’un feat entre le père et le fils. Mais il faut dire que Jayden est loin des bons délires funky de son père ! Quoique, peut être qu’il sait tout faire finalement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*