PARTAGER
image jinks kunst dessin enfant

INTERVIEW

Cette semaine Hip Hop Corner est allé à la rencontre de Jinks Kunst, street artist, qui nous présente son parcours et un projet qui nous tient à coeur : le projet Djiguene & Goor.

Bonjour Jinks, peux-tu te présenter, ton parcours ?

J’ai commencé a gratter le papier à la fin des année 1980. Je suis arrivé en France en 2001, à Nantes précisément. A l’époque il y avait un niveau de malade, des fresques partout, des friches industrielles a tout va…une bonne ambiance… Les lettrages se suivaient, et je voulais voir autre chose, alors il y a 12 ans je me suis mis à la technique du pochoir puis au détournements de panneaux. Depuis, je ne fais presque plus de lettrages et me concentre sur les découpages de pochoirs. J’ai commencé a bouger de plus en plus, au Maroc tout d’abord pour le festival Tanja Street Art, puis en Europe pour une tournée de dédicaces pour le livre « Vitry Street Art l’Aventure continue ». Actuellement, je ne vois pas ma vie autrement qu’en voyageant pour faire découvrir mon taff dans des coins reculés.

image jinks kunst street art trottoirQue réalises-tu exactement comme types d’œuvres ?

Je réalise des peintures sur plusieurs types de supports hors murs (skate, toile, vinyle, panneaux de signalisation…). Mes réalisations sont principalement des visages de personnalités, mais aussi des personnes fictives et des inconnus. Dernièrement j’avais carte blanche pour la réalisation d’une série de 3 bancs pour la Mairie d’Orvault. Sur les dossier des bancs, j’ai décidé de faire 3 regards qui fixent le château de la ville. Le premier regard est celui d’une inconnue, le second celui de Mona Lisa, puis le dernier celui de E.T. L’extraterrestre… Je trouve mon plaisir en découpant des pochoirs de plus en plus détaillés, des cheveux, des poils, des rides…

Pour mes détournements de panneaux, là le travail est différent Je découpe des adhésifs un par un suivant les différents formats de panneaux et m’adapte aux caractéristiques des pays. Le but est plutôt ludique, la tête de Darth Vader sur un panneau piéton, un skateur sautant le dos d’âne…

image jinks kunst graff mur rouge

Peux-tu présenter le projet Djiguene & Goor ?

Djiguene & Goor signifie «femme & homme» en wolof.

En collaboration avec plusieurs structures culturelles en Afrique de l’ouest, Je souhaitais rendre hommage à une femme et un homme par le biais de fresques pérennes. D’ailleurs j’ai envie de dire des « femmages » et des hommages!

L’idée est de faire 6 fresques participatives en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Bénin) en Septembre / Octobre / Novembre 2016

Avec ce projet en Afrique, il est important de solliciter la participation des habitants en leur permettant d’avoir accès à une pratique artistique, mais aussi en leur donnant les clefs pour comprendre la technique du pochoir.

En parallèle du projet D&G, j’organiserai des ateliers dans plusieurs villes, à Saint-Louis avec l’association And Taxawu Talibes, à Bamako avec l’association Bleu Citron et à Porto Novo au Centre Culturel Ouadada. Je profiterai aussi de ma venue au Burkina Faso pour participer à Waga Festival et au Bénin au Festival Regraff.

Je serai en résidence artistique à Tambacounda chez Thread / Albers Foundation puis à Ouagadougou chez Napam Beogo.

Pour finaliser le projet, une exposition sera organisée à Nantes à la Galerie 18, du 2 mars au 28 avril 2017.

Qu’en espères-tu ?

Depuis la conception jusqu’à la réalisation, l’envie est de créer une dynamique avec le quartier, les codes et valeurs qui leur correspondent. Mon expérience et mes interventions dans l’espace public m’ont montré que le fait de créer dans la rue suscite la curiosité des populations. Il est ainsi possible de contribuer à la valorisation d’un quartier autour d’un projet socio-culturel.

Les internautes peuvent-ils suivre le déroulement du projet au quotidien ? Ou prévois-tu une page dédiée ?

Les internautes pourront suivre le projet sur ma page facebook www.facebook.com/JinksKunst

Mais aussi sur mon site www.jinkskunst.com/djiguene-goor-1

image jinks kunst graff banc et

As-tu d’autres projets à venir à moyen ou long terme ?

Le prochain projet m’embarquera vers le Népal en début 2017 avec l’équipe de Frozen Cactus de Nantes et le collectif ArtLab basé à Katmandou. Affaire a suivre…

Merci Jinks, nous te souhaitons le meilleur sur ce magnifique projet et nous te suivrons avec plaisir.

image jinks kunst affiche tournée

Restez branché sur Hip Hop Corner et suivez nous sur facebook et twitter.

Abonnez vous sur la chaîne Youtube pour y retrouver tous nos lives reports, interviews et battles de danse.

 

[themoneytizer id=5306-16]

1 commentaire

  1. BONJOUR CHER FRÈRE JINK C”EST AVEC JOIE QUE J”AI TARDIVEMENT APPRIS QUE TU ORGANISAIS UNE TOURNÉE EN AFRIQUE DE L”OUEST.CELA FAIT QUELQUE ANNÉE DÉJÀ OU JE T”INVITAIS A ABIDJAN EN TANT QUE PROMOTEUR D”UN ATELIER INITIATIQUE EN TECHNIQUE DE GRAFFITIS .MAINTENANT QUE MON VŒU DE TE VOIR UN JOUR UN EN AFRIQUE EST EXHAUSé j” AIMERAIS AVOIR SI POSSIBLE DES DÉTAILS SUR LE TOUR A ABIDJAN ET SURTOUT TE DEMANDER EN QUOI JE POURAiS ME RENDRE UTILE QUAND A L ORGANISATION DE CET ÉVÉNEMENT IMPORTANT

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here