PARTAGER
image cover son Who I Am (What's My Name) de Snoop Dogg

CLASSIQUE RAP US

Retour du côté de la West Coast aujourd’hui pour notre rubrique Retour vers le classique. Après vous avoir parlé de groupes tels que Sniper ou encore le Wu-Tang Clan, cette fois-ci c’est à un artiste solo que l’on s’attarde. Vous le connaissez évidemment tous et on a eu l’occasion d’en parler un peu au travers des retours sur son compère Dr. Dre. Je parle de Snoop Doggy Dog et de son classique “Who I Am (What’s My Name”).

Tout premier single de son premier album solo, Doggystyle”, il marque véritablement les débuts de la carrière en solo du rappeur. Certifié 5 fois disque de platine, “What’s My Name” est, aujourd’hui encore, le plus gros succès de l’artiste. Sorti en 1993, la chanson atteint la 8ème place du Billboard Hot 100.

Avec ce son, Snoop a pu immédiatement amené son personnage et ses gimmicks. La transformation en chien et les courses poursuites avec ceux-ci tout au long du clip, en plus d’un aspect humoristique certain, marquent le style du rappeur. A la prod, on retrouve un certain Dr. Dre, qui apparaît également dans le clip et se permet même quelques brèves interventions orales en back. Il fallait bien se renvoyer l’ascenseur, puisque le succès du Dog est surtout lié à ses multiples apparitions dans l’album “The Chronic”

Textuellement, on est dans la droite lignée de ce que l’on avait pu connaitre auparavant, à savoir les récits de la vie dans le hood, la délinquance plus ou moins importante (“Cuz I never hesitate to put a nigga on his back”) et bien sûr, les conquêtes féminines (“And up in yo bitch, is where ya might find me”)

 

She want the nigga with the biggest nuts, and guess what ? He is I, and i am him, slim with the tilted brim

  “What’s My Name” étant résolument dancefloor, c’est d’avantage pour ses basses importantes et sa dynamique qu’on l’écoute que pour la profondeur du texte. De plus, une place importante est réservée à l’humour, en témoigne ce gang de chien qui se pose en représentant même des gangstas du quartier à travers le clip.  Reste qu’on est en présence d’un hymne de la G-funk, un morceau représentatif par excellence du gangsta rap et des codes qui le compose.

You don’t love him, you just love his doggystyle

image cover album Doggystyle de Snoop Dogg

Tracklist de l’album “Doggystyle”:

01. Bathtub

02. G Funk (Intro)

03. Gin and Juice

04. W Balls

05. Tha Shiznit

06. Lodi Lodi (intro)

07. Lodi Dodi

08. Murder Was The Case

09. Serial Killa

10. Who Am I (What’s My Name ?)

11. For All My Niggaz & Bitches

12. Ain’t No Fun

13. Chronic Break

14. Doggy Dogg World

15. You Better Ask Somebody

16. Gz and Hustlas

17. U Better Recognize (Pump Pump Intro)

18. Pump Pump

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here