« Stamina, memento » de Dinos est disponible !

-

Le troisième album solo de Dinos, Stamina, vient se compléter avec memento et douze nouveaux morceaux, pour donner un double-album mémorable.

Plus fort et plus mature que jamais, Dinos nous avait dévoilé Stamina, il y a sept mois. Doté d’une plume remarquable, l’auteur du classique « Namek » était dans la continuité de ses deux derniers projets Imany et Taciturne en nous transmettant des émotions fortes et des textes garnis de punchlines aussi vraies les unes que les autres.

Dinos présentait alors ce projet comme le meilleur de sa vie et cela se comprend lorsqu’on écoute des titres sincères et poignants comme « Maman m’aime »« Prends soin de toi » ou encore l’outro magnifique 93 mesures qui vient clôturer ce projet sur fond de piano. Le rappeur de la Courneuve âgé de 26 ans n’a jamais rien lâché et se place aujourd’hui comme l’une des plus belles plumes de sa génération. Très attaché aux émotions et à la musicalité dans ses morceaux, Dinos impose son style et multiplie les éloges à son égard. Sage et authentique, son projet Stamina, reflète à merveille son talent d’écriture, et s’est vu être certifié d’un disque d’or peu de temps après sa sortie.

Memento

Aujourd’hui est un grand jour pour le rappeur de la Courneuve. Son projet, débuté il y a sept mois, vient se compléter et se clore avec l’arrivée de Memento et de douze nouveaux morceaux. Cet opus sera désormais à ranger dans la case des double-albums. Comme lors de la sortie de Stamina, Dinos surprend tout ses auditeurs en cachant le nom des collaborations. Et comme lors de la sortie du premier volet, celles-ci sont surprenantes et terriblement efficaces.

En effet, on retrouve Dinos rapper aux côtés de Damso sur le superbe « Du mal à te dire », chantonner avec la chanteuse de Montréal Charlotte Cardin sur le planant « Memento Interlude », puis s’amuser avec Tiakola sur « Prends Mes Lovés » et avec le rookie de l’année 2021 Benjamin Epps sur « Walther PP ». Dinos nous offre même une collaboration avec le mystérieux pianiste et peintre Lossapardo sur le surprenant et innovant « Serpentaire ».

Encore une fois, Dinos réalise un sans-faute que l’on voit difficilement prendre des rides. Encore un projet qui devrait résister au temps. Propre à lui-même, le rappeur de la Courneuve a encore une fois essayer de nouvelles choses et fait preuve d’un éclectisme agréable, qu’il faut louer tant le talent de Jules est grand.

Découvrez également : Laylow dévoile la cover et la tracklist de son nouvel album

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR