image-alkpote-top-10-rap-fr-avril-2018

Les 10 sons Rap Français du mois d’avril !

Hier, c’était le jour du Top Rap US d’avril, rempli de singles. Et aujourd’hui, c’est le tour du top rap français du mois ! Et comme vous le verrez, on a été hyper chargés ce mois-ci, au point qu’on a pensé à un moment passer à un top 15. Mais ça n’aurait pas été juste par rapport aux autres bons artistes qu’on a pas pu cité les mois précédents. Pas de favoritisme donc, même si on risque de se souvenir longtemps de ce mois d’avril 2018 pour beaucoup d’artistes.

En effet, ils sont nombreux à avoir frappé fort, très fort. On a eu droit, pour ainsi dire, à une avalanche de projets venus de toute la France : des albums, des mixtapes, et même une compilation, “Game Over” qui a réunit presque toute la nouvelle scène du moment. Avril a surtout été le mois des seconds couteaux, ceux qui ne sont pas sur le devant de la scène, mais ne sont pas très loin. On a donc eu du Niro, du 13 Block, du Veerus ou même du Alkpote, qui a lui aussi sorti un projet. Pour le reste, de très bonnes surprises, comme Alpha Wann, C.Sen, T.Killa et évidemment, notre dose de Rat Luciano avec un inédit tout droit venu des 90’s. Le dernier, promis.

”Louvre” de Alpha Wann

Efficace, le Alpha Wann 3.0 . S’il est toujours un peu dans l’ombre du rap game, et beaucoup moins médiatisé qu’à l’époque Rap Contenders / 1995 / L’Entourage, les progrès qu’il a fait sont énormes. Terminer la technique pour la technique, le MC parisien raconte des choses, aiguise des punchlines qui font mal, et même en technique, il a franchi un cap. Avec son EP “Alph lauren”, il a montré qu’il faut encore compter sur lui sérieusement. Et son style un peu “anti-héros” humble mais qui sait qu’il est très fort au micro, ça lui va vraiment très bien.

”Binks” du 13 Block

Le 13 Block y est allé de son album lui aussi en ce mois d’avril. Et ils y sont allés fort même, jusqu’à faire parler d’eux sur le site des Inrocks. pas mal pour des trappeurs de la première heure venus de Sevran. Une trap parfois très lourde, très racailleuse, très répétitive, parfois très planante et enivrante. Une chose est sûr, ce sont eux les nouveaux représentants de la trap made in 93. Ce banger “Binks” le prouve, avec ce refrain à la fois hyper simpliste, minimaliste même, mais hyper efficace. Alors oui, parfois, ça manque un peu de textes, parfois, ils décident volontairement de ne pas rimer, et c’est assez spécial. Mais au niveau de l’ambiance, ils ont touché du doigt quelque chose. Et ça mérite une apparition dans ce top !

”Bons vivants” de C.Sen et Grems

Parmi les grosses gifles du mois, on nommera aussi l’album de C.Sen, “Vertiges”. Le parisien est vraiment à part dans le game, que e soit pour le flow, pour les instrus, même pour les thèmes. Et justement, sur “Bons Vivants”, il est rejoint par un autre OVNI du rap français, Monsieur Grems. Et les deux nous parlent de leur volonté de croquer la vie à plein dents, quitte à en crever d’indigestion. le doux, avec une technique excellente. Bravo, rien à rajouter. Et dire que ce titre figure parmi les moins streamés du projet sur Spotify… Franchement, on ne comprend pas.

”Jacques Chirac 2.0” de Veerus, Caballero, Infinit et Veust

Avec le bon album que Veerus nous a livré, ça aurait été dommage de ne pas en parler. “Iceberg Slim” est varié, plutôt musical dans l’ensemble, avec beaucoup de technique. On a donc choisi ce posse cut avec Caballero, Infinit et Veust. Une drôle d’équipe venue des quatre coins de la France et de Belgique pour un egotrip très rigolo en hommage au plus grand escroc de la Cinquième République : Jacques Chirac (en attendant le jugement de Nicolas Sarkozy, derrière en embuscade). On avait beaucoup aimé le morceau du même style de Infinit, “Christrian Estrozi”, et le grand Jacques méritait lui aussi son morceau.

”Eau de Javel” de Alkpote

On arrive à la partie sombre et crasseuse de ce top 10. Car oui, il est enfin de retour dans vos bacs : monsieur Alkpote a livré ce mois-ci son album solo “Inferno”. Un projet compacte, sale, mais également très réussi musicalement, avec des morceaux un peu plus posés, et surtout, beaucoup de trap agressive. Sur “Eau de Javel”, l’Empereur manie technique, flow, et rimes toujours plus sales. Le chanteur paillard du rap nous livre un bel egotrip pour se nettoyer de toute sa noirceur, ou s’y enfoncer, c’est au choix. Légendaire comme un héros de Marvel.

”On s’refait” de Niro

Niro y est lui aussi allé de son projet, qui s’appelle “Mens Rea”. Un bel album de 16 titres là encore très réussi, avec la rue et les traffics comme décor, même si il ne s’interdit aps des ambiances plus légères. On a beaucoup aimé “On s’refait”, sa prod plutôt simple mais très belle, et la manière de kicker du MC de Blois, qui est un des vrais leaders du rap de rue en France, influençant des dizaines d’autres MCs. Une authenticité, une rage et une facilité que beaucoup essaient de copier, mais peu y arrivent. Il devrait atteindre le disque d’or sans problème, big up à lui !

”L’enfant et la Mer” de Scylla

On part maintenant sur un des seuls singles de ce top. Mais quel single… Il s’agit d’une très belle tentative musicale et poétique de Scylla et Sofiane Pamart, avec un très beau clip pour accompagner tout ça. En toute simplicité, le MC nous parle de l’histoire d’un enfant attiré par la mer, comme son père, même si sa mère lui dit de se méfier de l’océan. Une vraie belle chanson, avec cette idée de la tentation et de la fascination qui peut être transportée à plein d’autres thématiques de la vie. Encore de l’excellent travail de la part de nos deux artistes.

”C’est pour mon clan” du Rat Luciano

Vous l’attendiez depuis que vous avez lu son nom au début de l’article, avouez. Ça y est, il y est là. Et il est lourd, même si on a parfois un peu de mal à entendre Le Rat parfois. En même temps, le morceau a 21 ans, mais Pone nous l’a gentiment dévoilé au début du mois. Le thème ? La rue, toujours, le Rat représente pour son clan, en prenant bien soin de dénoncer les faux MCs avec le talent et le bagout qu’on lui connaît. “Mon groupe fait des descentes comme les condés”, voilà l’humeur, vous êtes prévenus. Ce sera la dernière fois qu’on vous en met dans notre top, promis, juré.

”Puff Daddy” de Sofiane

Sofiane est de retour en mode machine, comme à l’époque de “Je Suis Passé Chez So”, avec des refrains agressifs, des punchlines hyper provoc et toujours autant de rage au micro, même avec les streams qui s’empilent sur chacune de ses sorties. Et ça, ça nous fait plaisir. Et puis on devait bien vous mettre un morceau de la très grosse compilation “Game Over” sortie ce mois-ci, qui contient au moins 4 ou 5 vraies belles pépites qu’on vous invite à écouter. Et ce morceau de Sofiane, un gros banger, en fait partie !

”#DernierMalaxe : Act 6/ R.A.S” de T.Killa

Et pour finir, on envoie de la grosse trap qui nous vient du 95 à Villiers-le-Bel. Et l’expéditeur de la frappe, c’est T.Killa, le petit frère de Lino qui a visiblement autant de talent que la légende du rap FR, il ne lui reste plus qu’à transformer l’essai. Ce qui est drôle, c’est que dans la technique et les rimes provocatrices qui font réfléchir, on a l’impression que les deux font partie de la même école, celle de l’excellence,d e ceux qui travaillent pour que tout soit carré, des gimmicks aux rimes en passant par le flow. On a hâte d’entendre la suite !

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
13 + 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.