spot_img
spot_img
AccueilDossiersNos astuces et conseils pour un confinement 100 %...

Nos astuces et conseils pour un confinement 100 % hip-hop

-

À ceux qui trouvent le temps long pendant cette période sombre, Hip Hop Corner vous dresse une liste non-exhaustive de choses à faire pour vivre votre confinement en mode rap.

La période de confinement a récemment été prolongée et ne semble pas prête de s’arrêter. Voilà une occasion pour chacun de découvrir ou re-découvrir des œuvres culturelles liées au rap. Livres, documentaires ou mix de bons sons, Hip Hop Corner vous concocte une liste non-exhaustive de conseils culturels pour passer votre confinement en mode rap.

Livres

Le Rugissant Raphael Malkin mars 2020

Raphaël Malkin, journaliste à Society et Radio Nova a sorti fin août 2019 Le Rugissant. Un livre brillant sur le destin non moins incroyable de Rud Lion. De son vrai nom, Marc Gillas, est un de ces personnages insaisissables. Dans le milieu du hip-hop, il est connu pour être à l’origine du groupe reggae KGB et de faire partie de High Fight Band, où il accompagne aux machines, Tonton David.

Virtuose de la mélodie, il n’a jamais suivi des cours et s’est formé en autodidacte au piano électrique. C’est à lui que l’on doit la composition de « Ma Petite Entreprise » d’Alain Bashung sans avoir jamais été crédité…

De plus, il est à l’origine des soirées les plus chaudes de Paris en 1994 avec la création de Ghetto Youth Progress. Il n’était pas rare de le voir calmer l’assemblée à coups de fusil à pompe si l’ambiance lui déplaisait. Rud Lion est aussi à l’origine de la visibilité de Expression Direkt, qu’il permet d’apparaître sur la B.O de la Haine.

Au-delà de ses inspirations artistiques, Rud Lion était aussi un dur. Aussi dur que le gris de son environnement. Deal, vol de dope, tabassage en règle, prison, son côté auto-destructeur a fini par lui coûter la vie dans un café parisien. Ecriture nerveuse comme le bonhomme, le lion est mort, mais qu’est-ce qu’il a vécu.

© Abcdrduson

En octobre dernier, l’Abcdrduson fêtait ses vingt d’existence avec la sortie événement de leur livre, L’Obsession Rap. Pour leur tout premier ouvrage papier, le site de référence du rap qu’on ne présente plus, s’est plongé dans ses archives afin de conter la riche histoire du hip-hop en France.

Dans ce livre de neuf chapitres, les différents rédacteurs retracent avec un sens du détail et les mots justes, plus de trente ans de rap français. Ainsi, le livre convoque ses différents acteurs, ses aventures collectives, les hommes et femmes de l’ombre qui font la scène rap en France.

Un livre dantesque qui se dévore petit à petit, qui s’apprécie autant pour la beauté des photos que pour la qualité des interviews. Un livre parfait pour explorer la polarité et la richesse du rap français.

Le premier tome de Hip Hop Family Tree

Si les longs textes ça vous ennuie, vous pouvez aussi vous plonger dans la bande-dessinée. Et il y a en une qui pourrait vous plaire. Hip Hop Family Tree est la série BD d’Ed Piskor qui retrace la genèse du mouvement hip-hop aux Etats-Unis.

Les quatre tomes sortent à ce jour retracent avec authenticité, un style graphique comics, un ton humoristique et une précision maniaque, l’histoire extraordinaire des débuts du hip-hop. De sa naissance dans le Bronx à New-York à la fin des années 70, jusqu’à son développement les années suivantes

L’une des richesses de l’œuvre d’Ed Piskor, c’est d’avoir convoqué un panorama complet des personnes qui ont fait le hip-hop. La BD évoque aussi bien les pionniers reconnus comme DJ Kool HercAfrika BambaataGrandmaster Flash, les Beastie Boys, que des personnages que l’histoire a oubliée comme Roxanne Shanté ou Spyder D.

Le dernier tome est sorti en France en novembre dernier, toujours chez Papa Guedé Edition, se consacre à la période 1984-1985. Un moment charnière pour le hip-hop, car c’est le moment où le mouvement s’étend sur tout le territoire américain notamment à Los Angeles.

Consacré par plusieurs prix, Hip Hop Family Tree est l’occasion pour vous de découvrir la passionnante aventure du hip-hop à ses débuts aux Etats-Unis.

Mix(tapes)

La Rapologie est une chaîne Youtube qui réalise des mix et partage des albums, mixtapes, EP, devenues introuvables, rares ou classiques. Depuis deux ans et demi, de 2Bal 2Neg’ à un mix de 3ème œil, la chaîne nous régale de titres oubliés et pourtant mémorables.
À noter aussi l’effort récent sur les illustrations, qui renforce ce retour dans les années 90. En conclusion, une chaîne indispensable pour votre confinement.

https://www.youtube.com/watch?v=-tzAsuGTe9Q

IdéalMix se détache lui par la volonté de digger dans le passé des rappeurs, dans le but de proposer des mix complètement inédits. En véritable archiviste, il élabore des mix avec des morceaux oubliés, jamais sortis ou difficiles à trouver.

Il retrace également d’autres vies, comme avec Isha, quand il se prénommait encore Psmaker. Une telle démarche permet aussi de constater l’évolution de ses artistes préférés au cours des années. De Mac Tyer à Mala en passant par PNL avant QLF

Médias

Mehdi Maïzi, journaliste passé par l’Abcdrduson, Oklm et NoFun, propose depuis le début de la semaine un live quotidien sur sa page Instagram. Tous les jours à 14h, il y lance des sujets comme la place de Ninho dans le rap français, sur le sport ou le cinéma, Frank Ocean etc…
Il n’interagit pas tout seul puisque de nombreux acteurs du rap et journalistes interviennent au cours du live. Dernièrement par exemple, les rappeurs Isha et Hamza étaient ses invités.

Dans la même optique que Mehdi Maïzi, Jean Morel de Grünt et Radio Nova propose une émission quotidienne sur la chaîne Youtube de Grünt. Quitte à rester enfermé pendant le confinement, autant le faire en parlant de sa passion. Au cours de l’émission, des archives de Grünt et des freestyles sont montrés. Ainsi que des interviews en live avec des journalistes et rappeurs (Georgio, Makala notamment).

Documentaires

Avec cette période de confinement, c’est aussi l’occasion de se plonger dans des documentaires. Précédemment, nous vous avions déjà prodigué quelques conseils de séries sur Netflix. Ici, on se concentre sur des documentaires, spécial rap français.

Ces deux dernières années, le format a été réinvesti par les artistes. Vald avec Xeu le doc ou Nekfeu ont sorti des documentaires. Avec cet exercice, les artistes ont pu dévoiler la conception de leur album, montrer à leur public une partie de leur personnalité, tout en contrôlant leur communication, puisqu’ils le diffusent sans l’aide de médias.

Au début des années 2000, la Mafia k’1 fry a beaucoup développé ce type de format. A une époque où le rap hardcore étaient moins mis en avant dans les médias, le collectif se différenciait en gardant cette esthétique rue et de débrouillardise. Parmi les nombreuses productions, on se doit de citer le classique Si tu roules avec la Mafia k’1 Fry.

Ce documentaire suit la construction de l’album La Cerise sur le ghetto, premier véritable album du collectif au complet (sans Kery James). Écrit par Mokobé, Teddy Corona et Philippe Roizès, le documentaire retrace l’histoire du collectif grâce à des images d’archives et montre les séances d’enregistrement studio.

Le documentaire est sorti en 2003, au même moment que la parution du disque. Il avait connu un franc succès (50 000 exemplaires), dans un moment de l’âge d’or du DVD.

On peut également citer la bonne série documentaire French Game d’Arte. Cette création revient sur l’histoire du rap français de 1991 à aujourd’hui. A chacun des onze épisodes de cinq à dix minutes, la série convoque une chanson emblématique d’un artiste pour évoquer une époque, un type de rap ou la place de certains rappeurs dans la scène.

Une série didactique qui vulgarise l’histoire du hip-hop en France. Parfait pour ces temps de confinement.

Séries

Comment parler de confinement sans évoquer la série événement de Canal+ ? Disponible depuis le 20 mars sur la chaîne cryptée. Validé raconte l’ascension folle de Clément dit « Apash ». Un ancien dealer devenu rappeur à succès en quelques mois, et interprété par le rappeur Hatik. La série est signée Franck Gastambide.

De nombreux rappeurs ou personnalités du rap font des caméos ou possèdent un rôle régulier durant les dix épisodes de la saison 1. On y voit par exemple Bosh, Sam’s Lacrim, Ninho, Rim’k, Mac Tyer, etc… Le premier épisode est disponible gratuitement sur la chaîne Youtube de Canal.

Autre série sur l’univers rap, mais de l’autre côté de l’Atlantique cette fois : Atlanta. Réalisée par Donald Glover, aka Childish Gambino, la série raconte le quotidien de Earn. Un quotidien miné par Atlanta, le racisme, les potes, son couple et un cousin rappeur qu’il tente de manager, Paper Boi.

La série se situe quelque part entre Twin Peaks, The Wire et Louie, car dotée d’une inquiétante étrangeté. En changeant de genre à presque chaque épisode, Atlanta est au-delà du rap, l’une des plus grandes séries des dernières années. Le tournage de la saison 3 a malheureusement été interrompu par le coronavirus.

Si avec tout ça, les fans de rap que vous êtes ne trouvent pas leur bonheur, on ne peut plus rien pour vous ! Surtout, prenez soin de vous et de vos proches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous