in

J'adoreJ'adore CoolCool

Ice Cube : Sa carrière en 10 sons

Rappeur, acteur et président d’une ligue de basket, Ice Cube est quelqu’un de polyvalent. Redécouvrons 10 de ses classiques dans sa carrière de rappeur.

Quand on évoque les membres de NWA, les noms qui reviennent le plus sont ceux de Dr.Dre et de Eazy-E. Si le premier est célèbre pour sa marque de casques Beats, il l’est surtout pour avoir fait exploser Eminem ou encore 50 Cent. Pour Eazy-E, sa mort prématurée l’a élevé au rang de légende du rap américain. Après ses deux MC, c’est de Ice Cube duquel on s’en souvient. Si il a diversifié ses activités avec l’acting et sa ligue de basket du nom de BIG3, il ne faut pas oublier sa contribution à la culture hip-hop. Depuis les années 90 à aujourd’hui, revenons dans le passé pour découvrir 10 de ses plus grands hits.

« It Was a Good Day » – 1993

Le morceau qui lancera la carrière solo de Ice Cube. Extrait de son troisième album solo The Predator, il est encore considéré comme un incontournable du rap US. Avec un sample des Isley Brothers à l’instrumentale, le californien parle dans ses lyrics d’une bonne journée qu’il a passé. Le tout dans un ambiance gangsta classique de côte ouest des années 1990. Des années plus tard, il raconta en interview dans quel contexte il a écrit ce tube :

« L’inspiration était ma vie à l’époque… J’étais au sommet du rap. C’était à l’été 1992 et j’étais dans une chambre d’hôtel, vraiment en état d’euphorie. J’avais tout l’argent dont j’avais rêvé. J’étais dans un bon état d’esprit. Et je me souviens d’avoir pensé : « D’accord, il y a eu des émeutes, les gens savent que je traiterai de ça. C’est une donnée. Mais j’ai rapé tous ces trucs de gangsta, qu’en est-il des bons jours que j’avais? » »

« Check Yo Self » – 1993

Autre extrait de l’album The Predator, « Check Yo Self » a réussi à se placer à la 20ème place du Billboard dans la catégorie rap. Pour les plus gamers, le morceau fait partie de la bande originale de GTA: San Andreas sur Radio Los Santos. De nombreux commentaires du clip sur YouTube sont par ailleurs des allusions au célèbre jeu vidéo

Le clip suit celui de « It was a Good Day », avec Ice Cube qui se fait arrêter par la police. Se retrouvant en prison, il réussira à s’évader avec l’aide d’une femme en se déguisant en policier. Ce morceau a également eu un remix, avec le groupe Das EFX au featuring.

« You Know How We Do It » – 1994

Dans la continuité de « It Was a Good Day » et « Check Yo Self », nous sommes en face d’un morceau de la vibe G-Funk. Comme les deux sons nommés précédemment, « You Know How We Do » fera partie de la playlist d’un Grand Theft Auto, le 5. L’instru pourra sembler familière pour certains puisqu’il s’agit d’un sample de Kool and The Gang.

Si le son connaît son petit succès avec une cinquième place dans le Billboard Rap, l’albun dont il est issu, Lethal Injection fera un flop. En effet, il se fera éclipser par The Chronic de son ancien compère Dr.Dre et par les artistes du label Death Row.

« You Can do It » – 2000

Petite entrée dans le troisième millénaire avec « You Can Do It » sorti en l’an 2000. C’est un morceau assez spécial pour Ice Cube, car il fait le pont entre sa carrière de rappeur et celle dans le cinéma. Car le titre est extrait de la bande originale du film Next Friday. Produit et scénarisé par le rappeur, le long-métrage raconte l’histoire de Craig Jones, originaire d’un quartier de Los Angeles, qui s’installe chez son oncle dans un ranch pour échapper une vengeance.

Ce fut le premier film produit par Ice Cube et il ne fut pas d’un grand succès critique. Pour autant la bande originale aura marqué les esprits avec des noms comme Aaliyah, Ja Rule ou Snoop Dogg.

« Why We Thugs » – 2006

Autre saut dans le temps avec « Why We Thugs » sorti en 2006. Extrait de l’album Laugh Now, Cry Later, c’est le premier projet de Ice Cube à être sorti sur son album Lench Mob records. Il y fait son retour dans la musique depuis War and Peace 2 sorti en 2002.

Depuis toujours, Ice a toujours tenu a avoir des messages politiques. Il le fait dans « Why We Thugs » avec des commentaires sur Saddam Hussein ou encore George W.Bush, président de l’époque. Il parle également de ces débuts cinématographiques avec Boyz in the Hood en 1991.

« No Vaseline » – 1991

Extrait du deuxième album de Ice Cube Death Certificate, « No Vaseline » est un diss track contre NWA. Il a quitté le groupe deux ans auparavant pour des raisons financières. Celui qui joue Captain Dickson dans 21 Jump Street répond avec ce titre aux attaques à son sujet dans l’album Niggaz4Life.

C’est surtout Eazy-E qui est visé dans ce morceau. Ice Cube critiquant le fait qu’il ait préféré de s’allier au producteur Jerry Heller plutôt qu’au reste du groupe. Eazy et Heller furent également accuser d’exploiter le reste du groupe. Beaucoup pensent que ce titre fut le début de la fin de NWA, vu que Dr.Dre quitta le groupe quelques temps après.

« Good cop, Bad cop » – 2017

A la fin des années 1980, NWA avait marqué l’histoire du gangsta rap avec leur titre « Fuck Tha Police ». Le morceau est aujourd’hui considéré comme un classique et hymne contre les violences policières envers les afro-américains. 30 ans plus tard, le sujet des bavures est encore malheureusement d’actualité. Et Ice Cube, producteur du morceau original, y a fait une version moderne de ce titre en 2017.

Du nom de « Good cop, Bad cop », le rappeur donne de la force au mouvement Black Lives Matter. « Bon flic, mauvais flic, Où est votre dignité ? Où est votre empathie ? Ou est votre sympathie ? Mauvais flic, où est votre humanité ? », rappe Ice Cube sur ce morceau. Lui voulant que les « bons flics » fassent le ménage dans leurs propres rangs.

« Arrest the President » – 2018

Si Ice Cube est vu via NWA comme l’instigateur du gangsta rap, il ne faut pas oublier le côté engagé de l’artiste. Pas plus tard qu’en 2018, il a sorti un titre du nom de « Arrest The President ». Extrait de l’album Everythang’s Corrupt, il s’agit d’un manifeste contre le président américain Donald Trump. Bien qu’il ne soit jamais explicitement cité.

Il le critique notamment sur son inaction pour la communauté afro-américaine depuis le début de son mandat. Tout en abordant l’intervention russe dans la campagne présidentielle de 2016, élection où Donald Trump a été élu.

« Hello » – 2000

La deuxième partie du diptyque War & Peace Vol.2 commence un retour de certains membres de NWA. En effet, sur « Hello », Ice Cube a invité ses anciens camarades MC Ren et Dr.Dre sur un morceau respirant la nostalgie des débuts.

Il y a un nombre assez conséquents au groupe et les trois rappeurs y vont de leurs petites références. On y aborde les albums comme Niggaz4Life ou les solo comme Dre qui parle de Chronic. Il y a également un hommage à Eazy-E, décédé quelques années plus tôt des suites du SIDA. Un bel hommage sachant qu’il y a eu beaucoup de clashs entre les rappeurs.

« Smoke Some Weed » – 2006

On conclut cette sélection avec le morceau « Smoke Some Weed » paru en 2006. Un morceau en hommage à la consommation de stupéfiants et la West Coast natale de Ice Cube. Le clip (interdit au mineurs sur YouTube) montre à de nombreuses reprises le rappeur et ses amis s’adonner à la consommation de stupéfiants.

Si il a un temps laissé tomber le rap pour se consacrer à d’autres domaines comme le cinéma, celui qui se nomme O’Shea Jackson n’a rien perdu de son verbe. Avec certes moins de G-Funk qu’à ses débuts, la part gangsta de son rap est comme imprégnée en lui.

Si il a eu plusieurs longues pauses dans sa carrière, Ice Cube est un monument du rap américain. Engagé comme violent, l’ancien de NWA a su rester dans son univers et a réussi à s’émanciper dans sa carrière solo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Roméo Elvis Clip Chaud

Roméo Elvis est « Chaud » dans son nouveau clip

dj Khaled et Drake sortent deux morceaux

DJ Khaled & Drake s’unissent sur les deux titres « Greece » & « Popstar » [Stream]