in

Dave : son ascension de Brixton aux Brits Awards

Véritable star en Angleterre avec plusieurs millions de vues au compteur, Dave est le dernier lauréat du meilleur album au Brits Award 2020. Encore inconnu au bataillon en France, réparons de ce pas cet affront.

Dave, David Orobosa Omoregie, de son vrai nom, est né le 5 juin 1998 et a grandi à Streatham, quartier situé à Brixton. Une ville britannique notamment connue pour sa maison d’arrêt. L’ambiance dans laquelle il a grandi est donc facile à imaginer. Déjà difficile, l’enfance de Dave est devenue un peu plus sombre lorsque Christopher Omoregie, son frère aîné, a été condamné pour le meurtre d’un adolescent de 15 ans.

Pour sortir la tête de l’eau, Dave est tombé dans le rap assez rapidement. Par chance, son talent a rapidement été reconnu. La preuve, Game Over, son deuxième EP sorti en 2017 s’est directement classé treizième dans les UK Albums Chart. Son année 2018, à l’inverse, fut plutôt pauvre en termes de contenu puisqu’il n’a sorti que deux clips. « Hangman » en février et « Funky Friday » en featuring avec Fredo en septembre.

Cette discrétion n’avait qu’un seul but : prendre du recul pour mieux préparer son album. S’entraîner et prendre du galon, telle était sa mission. Comme s’il était rentré dans La Salle Du Temps » de Dragon Ball Z.

Une évolution thérapeutique

A la manière d’un Son Goku, qui perd son côté jovial et décuples ses capacités lorsqu’il passe en mode Super Saiyan, Dave a énormément progressé. Ainsi, il sort son album Psychodrama, le 8 mars 2019. S’il y a bien une chose qui en ressort, c’est que le produit fini dépasse toute espérance. Depuis ses débuts, Dave traite toujours des sujets « chauds », et le fait avec une certaine parcimonie.

Psychodrama s’apparente alors à une thérapie durant laquelle un médecin écoute son patient, Dave, lui déverse tous ses problèmes. On le comprend dés le premier titre avec l’enregistrement vocal de la séance et son cadre spatio-temporel.

« Tuesday, 23rd of January, 2018
I’m here with David
This is our first session
We’re just gonna talk about your background
Where you’re from, any issues you’ve been dealing with
So, where should we start?
« 

On peut entendre ce même médecin à nouveau dans les titres “Purple Heart” “Environment” et “Lesley”. Sa présence montre ainsi l’évolution de la thérapie du rappeur. Néanmoins, ce ne sont pas uniquement ses problèmes personnels qui sont évoqués au cours de l’album.

Dave prend aussi un ton très engagé dans « Black », dans lequel il se veut défenseur des gens de couleur ébène. Il déplore en effet la difficulté qu’ils ont à s’intégrer dans une société anglaise. Cette « injustice » qui fait qu’une personne de couleur doit fournir plus d’effort pour obtenir la reconnaissance. Au passage, on peut voir que Stormzy et Raheem Sterling font un cameo dans le clip du morceau.

« Black is pain, black is joy, black is evident
It’s workin’ twice as hard as the people you know you’re better than
‘Cause you need to do double what they do so you can level them
« 

A noter que Youssoupha se plaignait déjà du même problème dans « Points Communs » en 2015 :« Moi, j’ai dû faire le double pour qu’on me donne la moitié« . La preuve que Dave n’est pas le seul à éprouver ce sentiment. Au global, Psychodrama est très bien construit, et le storytelling omniprésent tout le long de l’opus absorbe très rapidement l’auditeur. En fin de compte, il n’a pas volé son trophée de l’album de l’année aux derniers Brits Awards.

Une prestation dantesque aux Brits Award 2020

Lors de la dernière cérémonie, le jeune rappeur, en plus d’avoir été couronné, a fourni une prestation qui restera dans l’histoire. Sans surprise, Dave a décidé de livrer une véritable leçon d’engagement en interprétant son titre « Black ».

Grâce à une magnifique mise en scène, on a pu voir que Dave, en plus d’être brillant au micro, était aussi un excellent joueur de piano. Son engagement envers la communauté noire a été poussé à son paroxysme puisqu’il nous a gratifiés d’un nouveau couplet inédit.

En quelques mesures seulement, Dave tire à balles réelles sur Boris Johnson, le Premier ministre britannique : « C’est raciste, qu’on pense ou non que c’est raciste. La vérité est que notre Premier ministre est un vrai raciste ».

Après cette attaque frontale, il apporte également son soutien à Meghan Markle face à l’acharnement dont elle a été victime. Il rappe : “Maintenant si tu ne veux pas le comprendre, tu ne le comprendras jamais. Comment les infos traitent Kate par rapport à la manière dont ils traitent Meghan”

La leçon à retenir de cette ascension progressive de Dave, c’est qu’il sait ce qu’il veut, mais surtout, où il va. En à peine quelques années de carrière, il est parvenu à délivrer un travail hallucinant. Nul doute qu’avec un tel talent, il réussira sans problème à s’exporter autant aux US que dans l’Hexagone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ton avis?

Royce LA Leakers Freestyle

Royce Da 5’9″ lâche un freestyle d’anthologie, « LA Leakers »

LeBron James et Zion Williamson

Les Lakers surpassent les Pelicans