AccueilRap US : Le meilleur et dernières actualités du Rap Américain 2021Aaliyah : Son héritage intemporel est célébré par des...

Aaliyah : Son héritage intemporel est célébré par des artistes asiatiques

-

Deux décennies après sa disparition tragique et prématurée, Aaliyah continue d’influencer et de façonner des générations d’artistes du monde entier. Sa musique et son style sont ancrés dans la culture pop. Même si elle n’a sorti que trois albums studio au cours de sa carrière relativement courte, elle a laissé un héritage durable, et son travail couvre les domaines de la soul, du hip-hop et du R&B. 

Si pendant longtemps, les jeunes mélomanes n’ont connu la chanteuse qu’à travers son premier et seul album disponible, Age Ain’t Nothing But A Number sorti en 1994 (un album entaché d’une controverse en raison du mariage illégal d’Aaliyah avec R.Kelly), il est leur est désormais possible, d’appréhender l’héritage artistique de celle qu’on appelait alors la Wonder Woman. En effet, après des années d’âpres disputes entre la succession d’Aaliyah et son ancien label, Blackground Records, son deuxième album de 1996, One In A Million, est finalement arrivé sur les plateformes de streaming le mois dernier, suivi vendredi dernier (10 septembre), de son dernier album, ΛΛLIYΛH, alors fortement acclamé par la critique, et renchéri par la mise en ligne sur Spotify de son album album éponyme The Red Album.

Par le biais de quatre différentes reprises enregistrées par divers artistes, nous vous proposons de revisiter l’immense héritage de la célèbre chanteuse.

H.E.R. – « Could’ve Been » ft. Bryson Tiller

Le single de H.E.R. Could’ve Been avec Bryson Tiller exhume les possibilités révolues d’une relation qui n’a jamais existé. L’auteur-compositeur-interprète primé, dont la mère est Philippine, rappelle la volonté d’Aaliyah d’être vulnérable. Dans un défi d’association de chansons, H.E.R. chante une partie de Try Again, qu’elle cite comme l’une de ses chansons préférées.

June Marieezy & FKJ – « Amsterdam Live Session »

La musicienne américaine d’origine philippine June Marieezy a fait carrière dans la néo-soul aux accents de jazz, notamment après s’être rebaptisée l’imprononçable ((( O ))), en collaborant avec son mari et collaborateur de longue date, le producteur français FKJ. L’alchimie entre les deux est palpable dans ce jam impromptu intitulé simplement « Amsterdam Live Session » inspiré du morceau Don’t know how to tell de Aaliyah, elle-même connue pour explorer les frontières du R&B, meme si les critiques qualifiaient ses extrapolations d’expérimentales.

Snoh Aalegra – « I Want You Around » 

A l’image d’Aaliyah qu’elle considère ouvertement comme un prodige musical, Snoh Aalegra considère également l’inimitable Sade comme une profonde inspiration. Son album de 2019 Ugh, those feels again, est centré sur l’intimité, l’inhibition et le désir d’abandon qu’elle incarne. Le morceau phare de l’artiste suédo-persan, I Want You Around, emprunte sa mélodie au More than a Woman de Aaliyah, et semblent assumer enfin son désir contrariant de passer à la vitesse supérieure.

Jess Connelly – « Process » ft. Awich

Tout droit sorti du livre de jeu du R&B des années 90, « Process » est un délicieux hommage à Aaliyah. Avec l’aide de la fougueuse star japonaise du hip-hop Awich, l’auteur-compositeur-interprète philippin Jess Connelly met en avant le mélange de R&B, de soul et de hip-hop qu’Aaliyah a incarné dans sa carrière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Vous aimerez aussiHHC
Recommandé pour vous
C'est Frais
Dans la rubriqueHHC
Recommandé pour vous
C'est brûlantHHC
Recommandé pour vous
Hip Hop Corner

GRATUIT
VOIR