in

Retour vers le classique: « Da Joint » de EPMD

image cover album Back In Business de EPMD

CLASSIQUE RAP US

De retour aux USA ce week-end pour notre Retour vers le classique ! Et une fois n’est pas coutume, on reste du côté de New-York pour vous parler de classiques ! Et puisque j’aime sans cesse vous faire (re)découvrir de nouvelles têtes, nous allons cette fois-ci saluer EPMD. Et pour parler d’eux, rien de mieux que le classique « Da Joint ».

EPMD, ou l’acronyme signifiant Erick and Parrish Making Dollars en référence aux deux membres du groupe. Le morceau qui nous intéresse présentement est issu du cinquième album « Back In Business », alors que les deux artistes reprennent leur collaboration après une séparation difficile qui les avait lourdement opposés sur un plan personnel. Globalement, sur la carrière complète du groupe, « Da Joint » se pose comme leur titre phare et incontournable. Le son bénéficie d’un petit succès d’estime, atteignant la 94ème place du Billboard Hot 100 ainsi que la 45ème et la 17ème place des charts RnB et Rap. Pour marquer un retour digne de ce nom, il fallait évidemment un son digne de ce nom pour marquer l’événement. « Da Joint » remplit parfaitement son rôle, se positionnant comme l’hymne du groupe qui retentira de partout. Dès la première phase (« I make a million…bucks »), le classique est lancé. La prod est léchée, parfaitement maitrisée entre rythme volontairement freiné et dynamisme pourtant présent. Erick Sermon au premier couplet nous fait parfaitement ressentir cet aspect egotrip en distribuant quelques punchlines bien senties (« Knowing I’m fly without wings/While some of y’all have to pull strings) versant même bien volontiers dans la grandiloquence (« Yes, the recipient of this award goes to moi/The best qualified superstar »).

Pour l’anecdote, le refrain se construit sur un bref sample du son « That’s The Joint » du groupe old school Funky 4+1 dans les années 80. De même, l’instru en elle-même possède un sample de « Help Me Make It Throught The Night » de  Gladys Knight & the Pips (1973). Egalement, on peut ajouter la voix de Aretha Franklin que l’on peut entendre en back, extrait de sa chanson « Think » datant de 1968. Une fois n’est pas coutume, EPMD nous a encore fait un bon mélange de genre pour une prod qui s’avère au final parfaitement convenir et à laquelle les rappeurs s’adaptent parfaitement. Pour le reste, on poursuit avec un egotrip classique mais diablement efficace, les rappeurs enchainant les bonnes phases pour se mettre en avant (« My style’s digable, so I’m phat like that »). A noter également la simplicité du retour évoqué par Erick:

« A five year spread, and now we back like that »

Simple, comme leur succès renouer grâce à ce titre, devenu un pur classique depuis et qui marquait surtout à l’époque l’alchimie entre les deux MC’s qui n’avait absolument pas disparue ! Classic, I’m in your area…

https://www.youtube.com/watch?v=MK7a_P4jn3g

What do you think?

image cover album Requiem de Lino

Rétrospective sur « Ne M’Appelle Plus Rappeur » de Lino

image Drake article ventes stream playlist More Life

« More Life » et plus de chiffres pour Drake !